Kourtney Roy, Pernod Ricard – Paris Photo / Le Grand Palais (FR)

.
ñigo Tapiador – Marketing Manager – Kenwood Vineyards – Kenwood, USA
.
.
.
.
.
.
.
.
.

8-11 NOV 2018

.

.

.

« Ce qui se passe à Las Vegas reste à Las Vegas » reste l’une des plus célèbres répliques du cinéma récent. Nous ferons rigoureusement l’inverse puisque le fantastique travail réalisé par Kourtney Roy illustrera notre rapport annuel et que nous serons fiers de présenter cette nouvelle campagne au grand public lors du plus célèbre rendez-vous de la photographie, Paris Photo.

Nous révèlerons aussi l’aventure en road trip que nous a fait vivre ce shooting unique ; l’émerveille – ment des collaborateurs, le montage des sets, le travail de Kourtney devant et derrière la caméra. Tant de moments privilégiés que vous pourrez découvrir en images sur les réseaux sociaux de Pernod Ricard.

Quel contraste avec l’intimité feutrée et apaisante du studio new-yorkais de Martin Schoeller en 2017. A la vérité des visages en plan serré succède l’univers hautement stylisé et scénarisé de Kourtney Roy. Restent le dépassement de soi, le courage de se projeter en dehors de sa zone de confort, l’audace et l’engagement.

Nos 18 collègues présentent à chaque cliché le portrait fidèle de ce que nous sommes, de véritables Créateurs de Convivialité.

.

.

 

.
.
.

Kourtney Roy est née en 1981, dans l’Ontario, au Canada. Fascinée par la création d’une mythologie tragique du soi, elle imagine un univers intime où se côtoient merveilleux et mystère. Avec son écriture photographique, les lieux et espaces sont des sources d’inspiration dont la poétique souligne la banalité et le quotidien.

Ses études de photographie à l’Emily Carr University of Art and Design de Vancouver et à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris lui permettent de forger une esthétique léchée, qui imprègne parfaitement le papier glacé. Affectionnant l’autoportrait et le postiche, Kourtney Roy se met en scène, le plus souvent seule, dans un rapport au monde aussi décalé que fantasmé. Les personnages qu’elle incarne sont tristes et impassibles, figés dans une existence ordinaire qui semble se faire l’écho d’une époque passée. Grandes étendues fantômes, décors cinématogra – phiques, artifices de la culture populaire sont autant de réminiscences qui hantent ces images délectables. Un monde vernissé qui se craquelle sous les accès d’autodérision chers à la photographe.

Empreintes d’un charme noir qui doit aussi bien au grotesque de situations faussement tranquilles qu’à leur tension trouble, ses photographies ont notam – ment été récompensées par le Prix PICTO en 2007, l’Emily Award au Canada en 2012, La Carte Blanche PMU/Le Bal en 2013, et par sa nomination pour le Prix Elysée au Musée de l’Elysée à Lausanne en 2014.

Kourtney Roy a exposé en France et à l’étranger. On a pu voir son travail au festival Planche(s) Contact à Deauville en 2012, au festival Portraits(s) à Vichy en 2015, au Bal, Paris, en 2014 et au Château d’Eau à Toulouse en 2017. Son travail a également fait l’ob – jet d’expositions en Chine, aux Etats-Unis, en Italie, en Suisse, au Musée de l’Elysée, en Australie dans le cadre du Head On Photo Festival de Sydney en 2013 et à Moscou pour la Biennale Photo 2017.

Le travail de Kourtney Roy a fait l’objet de plusieurs publications dont celle pour son exposition au Bal : Ils pensent déjà que je suis folle , un livre d’artiste Enter as Fiction publié par Filigranes Editions et Northern Noir publié aux éditions La Pionnière. Son dernier livre California a été édité par les Editions Louis Vuitton.

– Patrick Rémy

 

 

.
Le Grand Palais
3 Avenue du Général Eisenhower,
75008 Paris, France
.

...

.
 Boutique en ligne 
.
.
.