Vive Marianne ! par Nicole Esterolle

.
.

.

.

Vive
.
Marianne ! 
.
par Nicole Esterolle
.
.
.
.

 

Décidemment, depuis l’arrivée de l’excellente Natacha Polony à sa direction, Marianne est encore moins bien-pensante et encore plus politiquement incorrecte… au point d’avoir osé publier mon article ( ci-joint) sur la grandiose rétrospective de l’immense Bernar Venet au MAC-Lyon.

Grande est ma jubilation, bien sûr, de voir ce texte ainsi dispersé, pour une égale jubilation, je l’espère, des lecteurs de Marianne qui, par nature, aiment qu’on leur dise la vérité, qui détestent être roulés dans la farineuse bien – pensance langue de bois et déni de réalité pour ce qui est du constat de terrifiante stupidité globale de l’art dit contemporain de type Venet.

La publication de ce texte dans Marianne ouvre, je l’espère, une petite brèche dans l’omerta concernant l’inepte compact internationalisé, labellisé, bureaucratisé et financiarisé « art contemporain »… Elle aidera peut-être aussi la critique pigiste chroniqueuse d’art, qu’elle soit nationale ou provinciale, à sortir de sa laborieuse hébétude asservie au totalitarisme esthétique des réseaux dominants de la haute spéculation intello-financière.

.

.

Natacha Polony / Photo : Francois Guillot

.

.
.

Je vais d’ailleurs proposer à Marianne un article sur ces mécanismes de collusion et d’asservissement journalistique aux intérêts du grand marché spéculatif…Il faut en effet essayer de comprendre pourquoi, comment, par quelle structurelle déraison, par exemple, la chroniquerie d’art des hebdos et quotidiens nationaux ne s’intéresse qu’à une petite dizaine de galeries parisiennes du circuit financial-art international, en ignorant le travail des galeries vraiment prospectives… Si vous avez des avis, analyses et témoignages éloquents sur ce sujet tabou, n’hésitez pas à me les communiquer…en toute confidentialité assurée…

 

.

.

.

 

.

 

 

 

.

.

.

.

.
..

.

.

 

Visite gratuite
.
.
.
.
.
.
.

.

.

.

 

.
 Boutique en ligne 
.
.