L’art porte-bonheur des Grigris de Sophie par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

.
.
.
.

.
.
.
.

Jamais la flore artistique naturelle, qu’on dit singulière, sauvage, hors-normes, brute, outsider, crue, circuit-court, bio, populaire, folk, etc. , n’a été aussi libre, vivante, abondante, variée, parfumée, inspirée, inventive, surprenante.

(Image : le fameux char -d’assaut d’Arthur Vanabelle que Sophie m’a fait découvrir et qui , bien sûr, va entrer dans mon « musée »)

Jamais les manifestations de cette création indépendante et périphérique n’ont été aussi nombreuses sur tout le territoire français (Et jamais l’art dit contemporain n’a été aussi misérable, rabougri, ridicule, nécrophile, consanguin, répétitif, absurde, triste, stupide, cupide, morbide, désespérant, porte-malheur…et en même temps, plus arrogant que jamais à mesure qu’il sent sa disparition proche dans sa propre béance ontologique)

Le blog de Sophie Lepetit, qu’elle a créé il y a une dizaine d’années, et qu’elle a intitulé « les Grisgris de Sophie », offre, je crois, la plus complète et ouverte récapitulation de tous les artistes, manifestations, lieux, publications, associations, entrant dans cette catégorie d’art non-catégorisable, et qui porte l’espoir d’un art enfin libéré du totalitarisme étatico-spéculatif et réhabilité dans son sens, sa poésie, et sa fonction premiers.

Quantité des artistes des « Grisgris de Sophie » et qu’elle m’a fait découvrir, figurent aussi dans le nicolemuseum.fr Merci Sophie ! 

 

.
.
.
.
.
.
..
Visite gratuite
.
.
.
.
.
.
.
http://nicolemuseum.fr/nicoletta-ceccoli/