La beauté, un geste politique avec Annie Le Brun / Suggestion Nicole Esterolle (billet d’humeur)

.
L’art contemporain, gigantesque entreprise de désensibilisation des foules selon Annie Le brun. Le « Dirty Corner d’Anish Kapoor à Versailles en 2015. • Crédits : TRIPELON-JARRY – AFP

.

.

.

La beauté, un geste politique avec

Annie Le Brun par Olivia Gesbert

Suggestion Nicole Esterolle

.

Annie Le Brun, écrivain, poète, commissaire d’exposition, décrit « l’enlaidissement du monde » qui frappe selon elle notre société depuis l’avènement conjoint du capitalisme financier et d’un art contemporain obsédé par l’argent et affranchi de toute considération esthétique.

.

Les artistes contemporains sont cyniques: en permanence, ils font passer la dévastation de la sensibilité et de toute réflexion esthétique qu’ils mènent pour quelque chose de risible et d’insignifiant. » Annie Le Brun

.

La philosophe Annie Le Brun, spécialiste du Marquis de Sade, s’insurgeait déjà contre la censure par excès de normes dans « Du trop de réalité » en 2000, critique de la soumission et de la surproduction de signes et d’images.

.

Nous sommes dans une civilisation du déchet. Les puissances économiques, qui tirent profit de l’hyper-consommation globalisée, se déploient pour nous faire accepter la situation tout en niant ce qu’elle a de dangereux. » Annie Le Brun

.

Notre invitée publie aujourd’hui « Ce qui n’a pas de prix » chez Stock, où elle analyse les relations que l’art contemporain entretient avec la finance internationale et la marchandisation du monde.

.

Ce qu’il se passe dans les musées est la même chose que ce qu’il se passe dans les grands supermarchés: on y voit partout à travers le monde les mêmes codes, les mêmes marques, les même produits, les mêmes artistes. » Annie Le Brun

.

Elle dénonce « une guerre menée contre tout ce dont l’on ne peut pas extraire de la valeur » dans le sillon du poète et imprimeur britannique William Morris.

.

Si la beauté et la laideur ne sont pas neutres, en quoi sont-elles politiques ?

.

Aujourd’hui, la seule issue qui nous est imposée est la marchandisation du monde. Il y a à travers l’art contemporain une guerre généralisée, omniprésente, concertée, contre tout ce qui échappe à sa commercialisation. » Annie Le Brun

.

.

.

https://www.lemediatv.fr/les-programmes/lentretien-libre/15-annie-le-brun/
.
.
Faites un don pour financer cette émission:
.
.
.
.