Aux assassins de l’art, la nation reconnaissante par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

.
Image: CB News
.
.
.
.
.
.
Aux assassins de l’art, la nation reconnaissante

par Nicole Esterolle

.

(Rémy Aron, écoeuré, vient d’annoncer sa démission de son poste de président de la MDA , Maison Des Artistes…)

Ainsi Fabrice Hyber, le fameux inventeur du savon de 22 tonnes, du mètre cube de beauté, du ballon de football cubique et de la balançoire à double godemichés, figure emblématique du non-art conceptualo-postural institutionnel, du terrorisme intello-mondain, de la rigolade même pas drôle, vient-il d’être élu à l’Académie de Beaux-Arts … Evénement aussi drôle pour le coup que si un analphabète était élu à l’Académie Française … Mais juste reconnaissance de ses bons et loyaux services d’illustrateur du totalitarisme esthétique d’Etat … et belle célébration du triomphe de l’armée des terrifiants incompétents assassins de l’art, critiques inféodés, curators autproclamés, conseillers divers, conservateurs alignés, professeurs de duchampisme, fellateurs du rien, palotins et autres fracotins décervelés, qui peuplent l’appareil national dédié à la culture de classe de ce pays. (Julien Gracq, Paul Klee, Braque, Bissière, Wols, Becket, Poliakoff, Bram Van Velde, n’auraient aucune chance d’être reconnus aujourd’hui avec ces bandes de dangereux pervers narcissiques , tant stupides que verbeux, qui tiennent et verrouillent les systèmes de reconnaissance)

Pas un pays au monde possédant comme le nôtre 50 centres d’art contemporain ( en plus des FRACS et des Musées) payés par les contribuables et réservés à la diffusion exclusive de ce même type de foutraque et délirante idéologie artistique d’État… Pire qu’en ex-URSS, puisque nous voyons ici le soviétisme bureaucratique ministériel national s’allier au capitalisme débridé des grands réseaux de la spéculation artistico financière internationale, pour la réalisation d’un gigantesque bourrage de mou et foutrage de gueule planétaire, sur fond de cynisme généralisé, de collusion, détournements, corruption, conflits d’intérêts à tous les étages et de pathos grave.

Pas un pays où les vrais artistes sont , comme dans le nôtre, aussi malmenés, humiliés, divisés, disqualifiés, paupérisés, ringardisés, hébétés, isolés, désorganisés et incapables de se doter de groupements de défense ou de syndicats dignes de ce nom…et, comble du comble : ils viennent de voter pour la nomination d’un des pires de leurs persécuteurs à l’Académie des Beaux-Arts !

Combien de temps va durer ce carnage absurde ?

Quand les artistes vont-ils se réveiller ?

La démission de Rémy Aron, va-t-elle déclencher ce réveil ? 

 

.

.

..
..
.
.
.
.
:
:
:
https://www.boucheretlecland.com/bougies
:
:
..
.
.