L’HOMME DE L’ISLE de Bruno Boulianne / La Cinémathèque québécoise et CINÉMA CARTIER (CA)

.
.
.
.
.
.
.

En compétition officielle au FIFA 2018

 

Les Films du 3 mars est fier d’annoncer la sortie en salle du plus récent film documentaire du cinéaste Bruno Boulianne. Avec L’homme de l’Isle, Bruno Boulianne nous ramène au cœur du fleuve Saint-Laurent, sur l’Isle aux Oyes et l’Isle aux Grues nous présentant un chasseur de légende qui découvre la fulgurance de l’art et la beauté de son monde. Incarnation vivante des lieux, c’est là que Gilles Gagné vit et exerce son métier de guide de chasse, habitant ce pays en lien étroit avec les éléments, l’histoire et la mémoire.

Pendant trente ans, Gilles Gagné a guidé le peintre Jean-Paul Riopelle vers les plus belles chasses à l’oie. Plus qu’un complice de chasse, il devient un allié de création, un témoin du temps qui passe. Il accompagne désormais l’artiste Marc Séguin sur des sentiers apparentés.

Un témoignage sensible du cinéaste quant à l’importance de la transmission des connaissances, du rapport au territoire dans l’art et du lien inépuisable entre création et rapports humains. Un retour inattendu, tel un clin d’oeil, vers son film Bull’s eye, Un peintre à l’affut présenté en 2010 qui a fait connaître plus largement l’artiste Marc Séguin.

Bruno Boulianne a plus de 20 ans de créations derrière lui et de nombreux prix en tant que cinéaste documentaire.

Sa quête cinématographique toute québécoise lie sans effort les thèmes de la transmission, des liens intergénérationnels, de la condition humaine et de l’importance de la création comme vecteur identitaire sans cesse en mutation.

Créateur urbain tout autant qu’homme de la terre attaché au savoir-faire artisan, il réalise des œuvres aux préoccupations éminemment modernes, au souffle vagabond. Au rythme des rencontres, de la mémoire, de la parole et du geste, Bruno Boulianne crée sans faire de compromis portant un regard tendre et sans jugement sur des personnages bien ancrés dans la réalité contemporaine mais toujours rattachés à un territoire, réel ou imaginaire, qu’ils tentent de faire exister. C’est à l’image de sa démarche créatrice que l’univers cinématographique de Bruno Boulianne se décline en  trois temps : mémoire du lieu, mémoire du sacré. L’homme de l’Isle  n’est pas étranger à cette perspective.

.

.

.

https://vimeo.com/252349740

.

.

 

 .

EN SALLE DÈS 

LE 23 MARS 

.
CINÉMATHÈQUE
CINÉMA CARTIER
.
.

AUTRES ACTIVITÉS 27 MARS – PARALOEIL EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR 

.

30 L’HOMME DE L’ISLE avec la participation de GILLES GAGNÉ, MARC SÉGUIN et GINA VÉZINA montage VINCENT GUIGNARD image ALEX MARGINEANU et FRANÇOIS VINCELETTE son STÉPHANE BARSALOU et MÉLANIE GAUTHIER montage sonore MARTIN ALLARD et SIMON GERVAIS mixage SERGE BOIVIN scénarisation, production et réalisation BRUNO BOULIANNE

.

72 minutes | Québec, Canada | 2017

.

.

.

 
.
.
.
.
La Cinémathèque québécoise
335 Boul de Maisonneuve E,
Montréal, QC 
H2X 1K1
.
.
CINÉMA CARTIER
1019 Avenue Cartier
Québec, QC
(418) 522-1011
.
.
.
https://www.boucheretlecland.com/bougies