Andrew Moncrief – Assez Viril / Galerie Youn (FR)

Andrew Moncrief, Mask 3, Huile sur toile, 30” x 48,” 2018

.

.

.

.

.

ANDREW
MONCRIEF  
 .
.
.
Assez
 VIRIL
 .
.
.
Du 3 MARS AU 7 AVRIL 
 .
.
.
.
VERNISSAGE
Samedi 3 mars 
18 h – 21 h
 .
.
.
.
.

La Galerie Youn est heureuse de présenter la sixième exposition en solo du peintre montréalais Andrew Moncrief, sa première à la Galerie Youn. Assez viril présente 27 huiles sur toile et papier qui affichent vitalité et vulnérabilité et explorent la masculinité et l’identité gaie.

Moncrief se sert d’abord de la photographie pour capter un sujet, qui n’est parfois autre que lui-même. Ensuite, des coups d’orange, de gris, des bandes saumon voilent et dévoilent le sujet. Deux portraits, « Disregard » et « Shame », dépeignent intimement l’arrière d’une tête. Avec leur bordure et leur contour nets, elles sont entourées de tons de rose ou de jaune vif qui suggèrent l’intériorité. Avec des visages effacés à la peinture, comme dans les trois œuvres intitulées « Mask », Andrew Moncrief reprend l’idée de « perdre la face » qu’utilise le psychologue Erving Goffman. « Shame » et « Premeditated » soulignent la façon dont les obstacles sociaux composent un sujet. Leurs sujets se tiennent loin du public, sans contexte ni façade sociale. Assez viril nous amène à faire face à la vulnérabilité, en particulier le genre de vulnérabilité qui entoure notre désir de validation. Le résultat est lumineux et grave, confiant et intime.

Même si ces œuvres ont quelque chose en commun avec les toiles abstraites et viriles de Jackson Pollock, elles affichent plus qu’une force masculine brute. Moncrief voit ses œuvres comme une traduction émotionnelle, et ratée, de surcroit. « Prendre une émotion complètement viscérale et la transformer en image… Il y a un échec inhérent à cela, à prendre quelque chose qui n’est pas physique pour le rendre physique. » Les œuvres forment chacune une « trace de ce processus de tentative de traduction ».

Assez viril réussit pourtant, en illuminant les tentions qui entourent et traversent l’identité masculine.

.

.

.

.

.

Andrew Moncrief est un artiste émergent qui est né et a grandi sur l’île de Vancouver et vit présentement à Montréal, Québec. Travaillant principalement en peinture et en dessin et se servant de la photographie comme fondement de son œuvre surtout figurative, Andrew explore les thèmes de l’identité queer, de la masculinité et de l’idéalisme en mettant l’accent sur le portrait et la figuration. Andrew a exposé aux États-Unis et en Europe, notamment récemment au Utah Museum of Contemporary Art (UMOCA) de Salt Lake City. Il a pris part à des expositions collectives à travers le Canada et participé à la foire SUMMA International Art Fair à Madrid en septembre 2015. Ses œuvres ont été sélectionnées par diverses publications au Canada, aux États-Unis et en Europe, notamment The Advocate, Féros, le blogue international de design CityhomeCOLLECTIVE et le blogue 15 Bytes de Utah Art. On trouve aussi ses œuvres dans la collection privée de Nick Cave (Chicago, Illinois). 

 

.

.

.
Galerie Youn
5226, boul. Saint-Laurent
Montréal (Québec)
514 270-8588
m
m

facebook

.

.

.

 

https://www.boucheretlecland.com/product-page/savons-d-invit%C3%A9s-bo%C3%AEte-de-6-savons-de-luxe

.