500 000 euros détournés au profit de la mafia de l’art financier par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

.
.
.
.
.

500 000 euros détournés

au profit de la mafia de l’art financier.

Un scandale de plus !

Par Nicole Esterolle

.

.

.

 

Les 500 000 euros de dotation annuelle pour la FNAGP ( Fondation Nationale pour les Arts Graphiques et plastiques ) détournés régulièrement au profit de la mafia de l’art financier : un scandale parmi tant d’autres dont plus personne ne s’offusque.

Cette dotation destinée au départ, à aider les artistes plasticiens sans distinction de style ou tendances, est aujourd’hui réservée en exclusivité, ici comme ailleurs dans le système, aux seuls créateurs conceptualo-posturaux, futures stars de financial art international soutenus à la fois par le Ministère et le grand marché spéculatif…Une aberration, une injustice très contre productive en termes de soutien véritable à la création vraie… Bref, encore un scandale majeur…

…Et une preuve de plus de la collusion éhontée qui s’est établie entre l’appareil public d’Etat et les réseaux spéculatifs artistico –mafieux du marché international…Preuve patente en effet , quand on voit que le président de cette Fondation, Mr Guillaume Cerruti, est le directeur de Christie’s – monde (de François Pinault) après avoir été le directeur de cabinet d’Aillagon au Ministère de la culture..Le même Aillagon ayant été ensuite au service du même Pinault pour lui offrir le Château de Versailles sur un plateau pour valoriser le titre financier Koons…Le même Aillagon suivi par Madame Pégard (nouvelle venue dans le comité mécénat de la fondation) pour la direction du Château de Versailles et l’expo Anish Kapoor-Vagin de la reine….Etc. Etc….

je vous place ci-dessous plus d’infos sur cette fondation totalement dévoyée de sa fonction initiale et les œuvres de quelques artistes que cette invraisemblable fondation soutien aujourd’hui.

.

Un copier-coller éloquent :

Fortement investie dans le soutien à la production d’œuvres, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) développe une politique volontariste de mécénat, notamment à travers l’important dispositif d’aide aux projets qu’elle a mis en place en décembre 2011.

Celui-ci, le plus important dispositif privé actuel d’aide à la production en France, concerne les travaux d’artistes confirmés ou émergents, français ou étrangers qui développent un projet en France. Il vise à encourager la production d’œuvres ambitieuses, innovantes, expérimentales, ou nécessitant un temps de recherche ou de gestation significatif.

Les aides sont attribuées après avis d’une commission, composée du président de la Fondation, Guillaume Cerutti, de deux représentants du ministère de la Culture et de la Communication (Direction générale de la création artistique et Inspection générale de la création artistique) et de quatre personnalités qualifiées, désignées pour deux ans par le Conseil d’administration de la Fondation qui sont, pour la période 2016/2017 :

Caroline David, directrice de l’Institut français d’Izmir, ancienne directrice du FRAC Nord-Pas-de-Calais et commissaire d’exposition ; Esther Ferrer, artiste ;Sylvain Lizon, directeur de l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy ;Miguel Magalhães, directeur de la Fondation Calouste Gulbenkian à Paris. Lors de la commission de printemps 2017, qui s’est tenue le 21 avril, 24 nouveaux projets ont été retenus pour une enveloppe financière globale de 253 000 €. Depuis la création de ce dispositif, ce sont donc désormais 255 projets d’artistes qui auront été aidés, pour un montant total de plus de 3,25 M€.

.
Les 24 artistes et projets aidés :

Caroline Achaintre, Welcome to my lab

Louidgi Beltrame, Mesa

Jagna Ciuchta, The House of Lust

Céline Cléron, L’Horizon des événements

Dominique Figarella, Quelque chose d’habitable entre causes et conséquences

Yona Friedman, Le Musée sans bâtiment

Helmo, Le Son de l’image

Camille Henrot, Saturday

Jan Kopp, Capital Fordlandia

Florence Lazar, Charge corporelle

Marie Losier, Félix Kubin, the Man with the German Hair Cut

Estrid Lutz & Emile Mold, Dead Screens

Barbara Manzetti, Artiste Viens

Randa Maroufi, Bab Seta

Eric Monbel, Sans titre

Côme Mosta-Heirt, Le Wagon

Pierre Paulin, Trois poèmes pour une main logée dans un modèle de basket des années 80

Samir Ramdani, La Cellule

Jimmy Robert, Al(li)teration (titre de travail)

RYBN.ORG, The Great offshore

Bruno Serralongue, Standing Rock Sioux Tribe (titre de travail)

Veit Stratmann, Comme un remake

Nicole Tran Ba Vang, Etre ou ne Paraître ?

Romain Vicari, Search

Pour présenter un projet lors de la commission d’automne 2017, les artistes peuvent envoyer un dossier jusqu’au vendredi 8 septembre 2017 inclus,cachet de la poste faisant foi.

.

.

 

Informations pratiques
Hôtel Salomon de Rothschild
11, rue Berryer
75008 Paris
Tél. : 01 45 63 59 02
contact@fnagp.fr
.
.

.

 

Les informations contenues dans ce billet ne reflètent pas nécessairement la position ou l’opinion officielles de l’équipe du Vadrouilleur urbain. Les opinions émises dans ce texte sont celles de l’auteure.

Attendu que la libre circulation de l’information constitue l’une des plus importantes garanties de la liberté et de la démocratie;

Attendu que la liberté de presse découle des libertés fondamentales de pensée, de parole, d’expression et d’opinion reconnues dans divers documents d’ordre juridique, aux plans national et international, et que nul ne peut dicter aux médias d’information le contenu de l’information;

Attendu que la liberté de presse exige que les médias d’information et les journalistes jouissent d’une liberté éditoriale et donc que les choix relatifs au contenu, à la forme, ainsi qu’au moment de publication ou de diffusion de l’information relèvent de la prérogative des médias d’information et des journalistes chroniqueurs.
.
.
.
.
.
.
.
Achat (ici)
.
.
.

 

Mon livre « ABC de l’art dit contemporain » vient de paraître aux éditions Jean-Cyrille Godefroy.

Un ouvrage reconstituant

Cet ouvrage se propose comme remède reconstituant, régénérant, reconstructif, pour panser les plaies vives résultant de quarante années de « déconstruction », de « burénisation », de « désartification » systématique de l’art, et de persécution de la peinture, menées par un appareil d’État d’émanation bureaucratico-financière et aveugle à l’art.
Il apportera, je l’espère, informations et éléments de réflexion, de façon aussi ludique et roborative que possible, afin de nettoyer le paysage de l’art de ses monstrueuses enflures dites contemporaines, lesquelles, en obstruant la vue, la vie de la pensée, et la respiration des citoyens, empêchent la révélation de la création d’aujourd’hui, qui n’a jamais été aussi belle, abondante et diversifiée.
La preuve de l’existence et de la richesse de cette création est donnée à la fin de ce livre, avec une liste, non exhaustive, de quelques 2500 artistes que j’ai « cueillis » en me promenant sur internet, et que j’aime. Chacun d’eux est libre, habité, inventif, courageux, généreux, déterminé, sincère, intègre, unique, surprenant, et réellement « contemporain ».
.
.
.
.
.
.
.
https://www.boucheretlecland.com/product-page/trio-papillons-cristal-bracelet
.

Trio Papillons Cristal / Bracelets

18 $ CAD 15$ USD 13 EURO
.
Achat (ici)
.
.
.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer