Pauline Julier – Naturalis Historia / Centre culturel suisse • Paris (FR)

.
Naturalis Historia, 2017 / © Pauline Julier
.
.
.
.
.
.
Pauline Julier 
.
Naturalis Historia
.
.
Du 09 septembre
au 17 décembre 2017
 .
.
Vernissage
 08.09.17
18h à 21h
.
.
.
.

Naturalis Historia est une installation qui met en scène, à travers un ensemble de dispositifs visuels et sonores, plusieurs histoires naturelles. Chaque histoire explore une situation d’hommes aux prises avec la nature qui révèle leurs obsessions et ébranle leurs certitudes.
.

Proche de l’essai, à la croisée du point de vue personnel et de l’étude documentaire, l’exposition adopte une forme kaléidoscopique. Elle dispose les récits, les traces et les objets récoltés, formant les différentes strates d’un extrait d’encyclopédie personnelle – contemporaine et plastique.

« Naturalis Historia défend l’idée que l’homme, cherchant à mettre en forme le monde brut et changeant, l’enserre dans ses catégories de pensée qui lui assurent une certaine stabilité. Je veux souligner combien les concepts qu’on utilise pour organiser la diversité du monde sont les nôtres, nous les produisons et avec eux le risque de vider le monde de son essence en le fixant dans un catalogue d’images, de paysages, de définitions, de résolutions (scientifique, religieuse, etc). C’est le même mouvement que celui du volcan qui ôte la vie en figeant une forêt ou une ville. Le même élan que celui de l’image photographique qui, découpant le «réel », participe de la fixation d’un monde à voir, à comprendre. C’est la même illusion de continuité du mouvement produit par l’image filmique : le monde est vidé de sa vitalité brute, organisé selon les codes de représentations inévitablement anthropisés. » Pauline Julier

Avec les interventions de Philippe Descola, anthropologue, chaire d’anthropologie de la nature du Collège de France ; Bruno Latour, philosophe et anthropologue, professeur à Sciences Po, directeur du médialab et fondateur du SPEAP (programme d’expérimentation en arts et politique) ; le Professeur Wang, professeur chercheur en paléobotanique, Nanjing Institute of Geology and Palaeontology, Chinese Academy of Sciences, Nanjing, Chine.

L’exposition a été coproduite avec La Ferme Asile à Sion. Elle bénéficie du soutien du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève, du Fonds cantonal d’art contemporain Genève, du Centre National des Arts Plastiques (France), de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève, Département Cinéma / cinéma du réel, de la Fondation Ernst Göhner et de Ernst et Olga Gubler-Hablützel.

 

A l’occasion du festival Les Traversées du Marais, visite de l’exposition samedi 9 septembre à 15h.
En partenariat avec Libération, A Nous Paris et Artpress
Repères biographiques >

Du mardi au dimanche / 13h-19h / entrée libre

.

.

.

.
Centre culturel suisse • Paris
32-38, rue des Francs-Bourgeois
F-75003 Paris
+33 (0)1 42 71 44 50
.
Du mardi au dimanche / 13h-19h / entrée libre
.
.

.

Campagne de financement

du Vadrouilleur urbain

.

5c61d-e-shop2b2521

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.