Art Elysées – Art & Design qui se déroulera à Paris, avenue des Champs-Elysées, du 19 au 23 octobre (FR)

.
.
.
.
ART ÉLYSÉES – ART & DESIGN,
.
FOIRE D’ART MODERNE & CONTEMPORAIN
UN RENDEZ-VOUS SINGULIER ET INTEMPOREL
AVEC L’ART ET LE DESIGN 
 .
.
19 – 23 OCTOBRE 2017 – PARIS
 
.
.
.
.
.

Art Élysée s fait partie des événements incontournables, durant la semaine d’octobre dédiée à l’Art à Paris, elle est égale – ment un rendez-vous majeur dans le calendrier annuel des foires. Elle participe activement à l’effervescence artistique de la ca – pitale, en se différenciant des autres manifestations grâce à un positionnement fort en art moderne et à une identité claire. Elle occupe une place majeure et essentielle auprès des professionnels, des amateurs et des collectionneurs d’art à la recherche de valeurs sûres. Art Élysées est la seule foire à présenter 4 sections distinctes, chacune sous un pavillon éphémère installé le long de l’avenue des Champs-Élysées. Elle offre ainsi, un parcours exceptionnel de galeries françaises et étrangères qui exposent une sélection remarquable d’artistes et répondent aux attentes du marché. La foire renouvelle à chaque édition un dialogue cohérent entre l’art moderne, l’art contemporain et le design. Ainsi les grandes références de l’histoire de l’art qui ont marqué le XX e siècle cohabitent avec les artistes d’art contemporain en perpétuelle mutation. Son dynamisme et son at – traction commerciale rendent Art Élysées indispensable pour les acheteurs et les professionnels de l’art.

.

4 PAVILLONS, UNE SYNERGIE DE COMPÉTENCES 

Art Élysées bénéficie d’une dynamique exceptionnelle : la foire comporte désormais quatre pavillons abritant quatre sections distinctes : art moderne, art contemporain, art urbain et design. Pour cette 11e édition, la section d’art urbain sera toujours au sein du pavillon 8e Avenue, mais intègre la foire Art Élysées au même titre que les autres sections. De la place de la Concorde à la place Clemenceau, les quatre pavillons s’enchaînent de façon linéaire, un parcours clair et agréable pour les visiteurs.

La section design, coté Grand Palais, véritable écrin, rassemble une quinzaine de galeries de mobilier du XX e et XXI e siècle. Mobilier scandinave, décors sublimes d’intérieurs où les grands noms du design français, italien et nordique cohabitent. En 2016, les organisateurs s’ouvrent au design contemporain avec notamment la presence du VIA, cette année la foire est heureuse d’accueillir l’Atelier Jespers et le Carré Rive Gauche.

Cette année le design s’inscrit plus dans l’ère du temps et propose au public un choix plus vaste.

.

LA VISION D’ART ÉLYSÉES-ART & DESIGN : UN PARCOURS INTEMPOREL QUI SE RENOUVELLE 

Forte de ses onze années d’existence, la foi re propose à chaque édition un parcours de galeries qui exposent des œuvres de qualité. Lieu d’échanges où les visiteurs peuvent rencontrer artistes, musées, fondations, institutions culturelles… Depuis sa création la foire accueille au sein de ses pavillions des expositions inédites, institutionelles ou de collections privées.

Il y a sept ans, les organisateurs créent un troisième pavillon dédié au design du XX e siècle. Quatre ans plus tard apparaît le salon 8 e Avenue dédié à l’art contemporain actuel, il est le premier salon à offrir une section aux galeries d’art urbain, intégré au – jourd’hui comme le 4e pavillon d’Art Élysées. Du tableau de grands maîtres à l’illustration d’artistes émergents. Art Élysées c’est aussi une sélection pointue de mobilier du XX e siècle au design de la jeune scène contemporaine. Souvent relégué à l’art de la rue, les organisateurs ont fait le choix de loger l’art urbain à la même enseigne que les autres courants artistiques présentés.

Chacun peut s’y retrouver, du collectionneur averti, au jeune amateur d’art novice ou acheteur de valeurs sûres.

.

.

EXPOSITIONS 

Pour cette 11e édition, les organisateurs ont mis en place différents événements au sein de la foire, dont l’exposition iné – dite de l’artiste Fred Kleinberg : «Odyssée», dans la section art (pavillon A).

Au sein de la section design (pavillon C), le public pourra découvrir deux expositions : des pièces rares de designers belges présentés par Jean-François Declercq, fondateur du centre d’art bruxellois, Atelier Jespers. La seconde exposition, pré – sente des objets issus de la collection privée de Jean-Bernard Hebey; homme de médias, producteur radio et créateur de programmes télévision, mais aussi propriétaire de la plus grande collection de design industriel au monde, déjà présentée au – Musée des années 30 lors de l’exposition « Esthétique Médiatique ».

Art Élysées avec le magazine ArtsHebdoMedias vous invitent au sein du pavillon 8e Avenue, à découvrir le Mobile Art. Peintures augmentées, œuvres applicatives, QR codes artistiques… tout un espace inédit de la création contemporaine. La fondatrice d’ArtsHebdoMédias se transforme pour l’occasion en commissaire d’exposition et médiatrice pour cette exposition indédite.

 .

.

.

.
.
.
MOBILE ART 
.

Une exposition d’ArtsHebdoMédias, au sein de la foire Art Élysées | Pavillon 8 e Avenue (E)

Souriez, vous pouvez flasher !
 .
.
.
.

Souvent vous lisez : « Il est interdit de toucher aux œuvres ». Souvent vous entendez : « Merci d’éteindre votre télé – phone portable ». Et si, pour une fois, on vous demandait de l’allumer ? Dans son espace culturel, Art Élysées 2017 vous invite à découvrir le Mobile Art. Peintures augmentées, œuvres applicatives, QR codes artistiques… tout un espace inné – dit de la création contemporaine. Cette année, le Smartphone fête ses 10 ans et nous sommes désormais des milliards à l’utiliser. Il a radicalement transformé nos habitudes et celles de certains artistes. Tantôt ces derniers le critiquent ou l’interrogent. Tantôt ils l’utilisent pour créer des formes nouvelles et les diffuser. Venez découvrir cet art du XXI e siècle en compagnie de Marie-Laure Desjardins. La fondatrice d’ArtsHebdo Médias se transforme pour l’occasion en commissaire d’exposition et médiatrice. Elle a promis de venir avec des artistes, alors n’oubliez pas votre mobile et profitez-en pour toucher des œuvres du doigt!

 .

.

.

 .
ODYSSÉE 
 .
.
.

Une exposition de Fred Kleinberg, au sein de la foire Art Élysées | section art (Pavillon A)

Pour sa 11e édition, la foire Art Elysées est heureuse d’accueillir l’exposition inédite de Fred Kleinberg. Témoignage fort de son immersion dans des camps de réfugiés. Face à un phénomène de transhumance humaine mondial, universel, inquiétant, cette initiative artistique à pour but de documenter de façon sensible le phénomène migratoire qui bouscule le monde contemporain.

Pour faire un focus sur une question mondiale de premier plan, l’artiste peintre Fred Kleinberg se rend d’une manière récurrente dans différents camps de réfugiés, en collaboration avec l’ONG Médecin du Monde: à Calais dans la jungle et dans le camps de Grande Sainte, sur l’ile de Lesbos dans les camps de Karatepe et de Moria. Face à un phénomène de transhumance humaine mondial, universel, inquiétant, cette initiative artistique à pour but de documenter de façon sensible le phénomène migratoire qui bouscule le monde contemporain.

L’artiste peintre Fred Kleinberg produit une série inédite de peintures et de dessins de grands formats réalisée à partir de ses rencontres avec les réfugiés. Cette production d’œuvres nourrit d’expériences vécues, de déplacements géo – graphiques, de rencontres humaines, lui ont permis d’alimenter son travail de peintre, par la prise d’images sur le vif, de ressentis, autant d’expériences nécessaires à la création de ce projet d’artiste témoin. Parallèlement, il enregistre le voyage sonore de cette odyssée: interviews de migrants, témoignages de bénévoles et de responsables d’action humanitaire, prise de son d’ambiances de la vie dans un camps de réfugiés…, et crée en collaboration avec le musicien François-Régis Matuszenski une bande son qui accompagne ses œuvres. Soucieux de participer avec ses moyens d’artiste à la vie humanitaire ; à chacun de ses déplacements dans un camps de réfugiés, il organise en collaboration avec les ONG locales un atelier de création.

Cette aventure artistique et humaine fédère autour d’elle une vision partagée de l’existence, de valeurs humanistes communes, d’engagement social et responsable. Plus largement, ce projet apporte un éclairage nouveau en cette période de crise, à la question : de quelle manière l’art et l’action humanitaire se rencontrent pour inventer en – semble un autre regard sur la migration. Plusieurs personnalités et institutions soutiennent ce projet : Monsieur Jack Lang, Président de l’Institut du Monde Arabe, Madame Agnès B et le fonds de dotation Agnès B, et Madame Françoise Sivignon, Président de l’ONG Médecins du Monde.

Odyssée, une exposition itinérante. L’ensemble de cette production d’œuvres a été conçue pour être une exposition à une vocation itinérante. La réalisation technique de ce projet a été confié à Anagraphis. Ses expositions sont accompagnées de la publication d’un numéro hors – série du magazine Artension.

.

.

.

• Exposition officielle de la foire Art Elyssées du 19 au 23 octobre 2017.
• La Maison du Barreau de Paris du 25 octobre au 30 décembre 2017.
• L’Institut du Monde Arabe (IMA) en février et mars 2018

.

.

 

https://www.boucheretlecland.com/product-page/bougie-en-verre-baya-soie-v%C3%A9g%C3%A9tale-citron
24€
28 USD

.

.

.
.
FOCUS SUR LE DESIGN CONTEMPORAIN BELGE
AVEC L’ATELIER JESPERS
.
.

Sur l’invitation d’Art Élysées—Art & Design, l’Atelier Jespers propose une sélection de designers belges de plusieurs générations pour la 11e édition de la foire. Depuis sa création, Art Élysées participe chaque année au dynamisme artistique et culturel de la Ville de Paris, elle accueille au sein de ses pavillons des expositions souvent inédites, institutionnelles ou de collections privées. Ce hors les murs est donc l’occasion pour l’Atelier Jespers de présenter toute la richesse créatrice de la Belgique depuis plusieurs décennies en terme de design.

.
L’ATELIER JESPERS, UN CENTRE D’ART
.
.

Bâti par Victor Bourgeois pour son ami le sculpteur Oscar Jespers en 1928, l’atelier fonctionnera jusqu’à la mort de celui-ci en 1970. Cet espace de plus de 400 m2 fut à la fin des années 20 un haut lieu de rencontres de l’avant- garde artistique Européenne.

En septembre 2015, Jean-François Declerq décide d’en faire un centre d’art, un espace dédié à la rencontre et à des expositions. Sous le nom de l’Atelier Jespers, la maison renoue avec sa mission initiale : «montrer». Ecrin moder – niste, la maison, accueille désormais des propositions artistiques de tous bords : design, arts plastiques et son, avec l’humble ambition de créer un dialogue entre le dessein de Victor Bourgeois et les œuvres actuelles.

.

.

.

 

.
.
.
LA SÉLÉCTION DE
JEAN-FRANÇOIS DECLERCQ 
POUR ART ÉLYSÉES
 .
.
.

Après deux années d’existence, l’Atelier Jespers a donc le plaisir de proposer, pour la première fois et à l’étranger, un cabinet composé de mobilier dans le sens strict du design : meubles, textiles et luminaires. Dans une démarche toute contemporaine, il ne s’agit pas ici de célébrer le design historique mais bien de faire découvrir le paysage actuel de la création belge de haut niveau. On ne parle pas de design industriel à échelle mondiale, mais d’une créa – tion soignée, personnelle aux frontières de l’art contemporain qui montre le savoir-faire manuel et intellectuel de plusieurs générations de designers belge.

Certains de ces designers tels, Vladimir Slavov (luminaire), Ben Storms (mo – bilier), Casimir Reynders (mobilier), Gerard Kuijpers (mobilier, sculpture) ont eu l’occasion d’exposer dans l’espace de l’Atelier Jespers. Les autres : Pol Quadens (chaise), Damien Gernay (mobilier), Studio Krjst (textile) et Michaël Verheyden (mobilier) sont présentés pour la première fois dans une scéno – graphie propre à révéler la singularité de leurs pièces et ainsi participer à la reconnaissance de leur travail.

.

.

 .
.
EXPOSITION ART ÉLYSÉES | SECTION DESIGN
 .
Une exposition de Jean-Bernard Hebey, au sein de la foire Art Élysées | section Design (Pavillon C)
 .
CHEFS D’ŒUVRES DU DESIGN INDUSTRIEL
.
.
.

La collection de Design Industriel constituée par Jean Bernard Hebey en plus de 40 ans est aujourd’hui reconnue par les plus grands spécialistes mondiaux comme Paola Antonnelli du Moma de New York, Alexander Von Vegesack de Vitra, Béatrice Salmon du Musée des Arts Décoratifs à Paris, Olivier Kaepelin Délégué aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture et de la Communication etc… Comme étant la plus importante et la plus riche existante. Complétée par les 2 500 ouvrages et revues, des centaines de plans et brevets ainsi que par des centaines de publicités relatives aux objets, cette collection est organisée de façon muséale, répertoriée, archivée, photographiée, rentrée dans une base de donnée et consultable sur internet.

En 2002, Jean-Bernard Hebey a publié un ouvrage de 350 pages sur une partie de sa collection de Design « Esthétique Domestique ». Ce livre est sorti en France, Italie et aux États-Unis. Il a exposé 500 objets en 2002 à la Biennale du Design de Saint-Etienne ainsi qu’à Galerie Forum Diffusion à Paris, le Gent Design Museum à Gand en Belgique ainsi qu’au Musée des années 30.

Avec plus de 9000 objets provenant d’Europe et des Etats-Unis, Jean-Bernard Hebey a réuni la plus grande collection privée de design industriel. Cet extraordinaire ensemble offre un large éventail de typologies d’objets allant de la chaussure de ski au ventilateur ou à la boite à œufs. Loin du meuble et du luxe, ce fonds est un enseignement unique sur la richesse des formes, couleurs et matières de la création industrielle des années 1930 à nos jours.

C’est l’histoire de la société de consommation à travers ces objets qui ont fait rêver les hommes et les femmes et dont on disait qu’ils allaient changer leur vie.

Dans l’attente d’un lieu d’exposition ces 9000 pièces amassées par Jean-Bernard Hebey durant quarante ans dorment aujourd’hui et attendent leur prince charmant. C’est pourquoi, les organisateurs de la foire Art Élysées ont choisi avec Jean-Bernard Hebey de dévoiler un aperçu de cette incroyable collection. L’occasion unique de voir réunis en un même lieu les plus importants chefs d’œuvre du Design Industriel. Souvent vus dans des livres ou des catalogues, pointés du doigt comme références pour les experts, véritables « icônes » du Design de la seconde partie du XX e siècle..

.

.

 

.

.

.

Plus d’informations

 www.hidac.fr

.

.

Pavillons, avenue des Champs-Élysées, Paris 8 e ,
de la place Clemenceau à la place de la Concorde
Horaires d’ouvertures au public du jeudi 19 au lundi 23 octobre 2017,
tous les jours de 11h à 20h,
lundi fermeture à 18h.
Vernissage : mercredi 18 octobre de 18h à 22h.
Ticket d’entrée : 15€ Catalogue : 20€ Voiturier : 1 0€ Service
conciergerie : Pawel www.pawelconcierge.com
.
.
.

Enregistrer