Andrés Ramirez – 17 squares Is a love song . Backwards / Galerie Escougnou-Cetraro (FR)

Andrés Ramirez, Sans Titre, 2017
.
.
.
.
.
.
Andrés Ramirez 
 .
17 squares Is a love song
.
Backwards
.
Du 20 mai au 24 juin 2017 
May 20th – June 24th, 2017
.
 
Vernissage samedi 20 mai 
Opening on Saturday, May 20th
.
.
.
.
.

Dans le travail d’Andrés Ramirez il y a une intrication dé-hiérarchisée entre des aspects du minimalisme et du psychédélisme, du haut modernisme et du design industriel, de modèles mathématiques, de la culture noise industrielle et de la peinture classique. Dans son rapport au système de la production industrielle, l’artiste retient la nature spécifique des formes techniques, utilisées et détournées pour définir un degré d’incertitude. Ses logotypes, ses structures architectoniques ou ses écrans-peintures, ne délivrent plus leurs messages, leurs contenus programmés que de manière cryptée, elliptique et ambigüe.

Andrés Ramirez est né en 1981 à Bogota, il vit et travaille à Paris. Diplômé en 2008 de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Andrés Ramirez intègre le post-diplôme de la Seine et participe parallèlement entre 2010 et 2011 à plusieurs projets comme NK Zine présenté à New York, à Milan et à Rome, ou encore à l’exposition « Studio Romance » à La Vitrine. En 2011, il expose son travail au 56° Salon de Montrouge et est invité l’année suivante en résidence à la Fondation d’Entreprise Hermès. En 2013, il expose au Palais de Tokyo dans l’exposition « Condensations », à La générale en manufacture de Sèvres, et à EXO (Paris), et réalise deux résidences en collaboration avec Elise Vandewalle, au Parc-Saint-Leger (Pougues-les-Eaux) et à Glassbox (Paris). En 2014, il expose à Séoul dans le cadre de la Fondation d’entreprise Hermès, ainsi qu’à TLÖN (Nevers). En mars 2015, parallèlement à sa première exposition personnelle à la Galerie Escougnou-Cetraro (Paris), il réalise un nouveau projet d’installation à l’espace EXO (Paris) et collabore avec Jonas Delaborde au CAP Saint-Fons. En janvier 2016, Andrés Ramirez présente l’installation R-O-R’ / befriending with spirits , dans le cadre de la 66e exposition de la Jeune Création à la Galerie Thaddeus Ropac (Paris-Pantin). En 2016 et 2017, il participe aux expositions collectives « Naturally Obscure » à Passerelle Centre d’art contemporain de Brest, « Au-delà de l’image III » à la Galerie Escougnou-Cetraro, Paris. En mai 2017, il présente sa deuxième exposition personnelle à la Galerie Escougnou-Cetraro.

.

.

.

 .
.
.

In Andrés Ramirez’s work, there is an unhierarchized intricacy between different aspects of minimalism and psychedelia, of high modernism and industrial design, of mathematical models, of industrial noise culture and academic painting. In his relationship towards industrial production’s machinery, the artist keeps the specific nature of technical shapes, used and appropriated so as to define some incertitude. The logotypes, architectonical structures or screen-paintings deliver their messages, their programmed contents, only in an encoded, elliptic and ambiguous way.

Andrés Ramirez was born in Bogota in 1981, he lives and works in Paris. After graduating from the École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris in 2008, Andrés Ramirez follows the Postgraduate Research Programme La Seine and takes part in a number of projects such as NK Zine presented in New York, Milan and Rome. In 2011, he presents his work at the 56th Salon de Monrouge, and the following year he is invited for a residency at Fondation d’Entreprise Hermès. Between 2013 and 2014 he presents his work at the Palais de Tokyo, at EXO (Paris), at the Parc-Saint-Leger, at the Hermès Foundation in Seoul, and at TLÖN (Nevers). In 2015 he presents two solo show at the Galerie Escougnou-Cetraro (Paris) and at EXO (Paris). In january 2016 he shows his installation R-O-R’ / befriending with spirits, at the 66th exhibition of Jeune Création at the Thaddeus Ropac Gallery (Paris-Pantin). In 2016 he took part of the group show ”Naturally Obscure” at Passerelle Contemporary Arts Center of Brest, and ”Au-delà de l’image III” at the Escougnou-Cetraro gallery. In May 2017 takes place his second solo show at the Escougnou-Cetraro gallery. Disponible à la Galerie Escougnou-Cetraro Available at the Escougnou-Cetraro gallery physical self – Livre d’artiste de Laura Gozlan

.
.
.
.
.

Cahier texte – 16 pages – physical self, texte de Riccardo Venturi, version française et anglaise

Cahier image – 32 pages

Conception : Laura Gozlan et Myriam Barchechat

Conception graphique : Myriam Barchechat

Co-edition : Laura Gozlan, Anywave, Galerie Escougnou-Cetraro
100 exemplaires, accompagnés d’un tirage photographique et du coupon

de téléchargement de la bande originale de l’installation physical self, 2017

ISBN 979 10 94519 08 0

.
.
.
.
.
.Galerie Escougnou-Cetraro
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
Tel. +33 (0)9.83.02.52.93
.
.
mardi – samedi I 14h – 19h et sur rdv
.
.

.

.

.
Achat (ici)
.
.

.

http://boucheretlecland.weebly.com/