Quand les élites s’amusent entre elles Par Nicolle esterolle (critique)

16427454_940272992769750_4586409826536548615_n

.

.

.

.

.

Quand les élites s’amusent

entre elles

.

Par Nicolle esterolle

.

Le foutage de gueule culturel comme stratégie d’État pour le retour de bâton trumpiste.

.

Je vous ai déjà présenté ce tableau d’un cochon « peint à la bite » d’Arnaud Labelle Rojoux, professeur de rigolade graveleuse ( voir image jointe) à l’Ecole des Beaux-Arts Villa Arson de Nice. Je vous redonne aujourd’hui le lien qui vous permettra de voir, du même Labelle Rojoux, le gag qu’il a réalisé le 30 mais 96, lors de l’émission de minuit de Laure Adler sur France Culture, au cours duquel il a coupé la cravate de JJ Lebel, et versé un arrosoir d’eau sur Laure Adler avant de poser sa tête sur sa poitrine pour y écouter ses battements de cœur… http://www.ina.fr/video/I00009478

Vous y entendrez la gloussante hilarité de la volaille courtisane venue des hautes sphères de l’art d’Etat, devant le comique irrésistible du gagueur niçois…Vous y reverrez l’exquise Laure Adler, qui , un peu plus tard , au poste de direction de France-Culture, a su si bien se débarrasser de tous les « réactionnaires » pour mettre l’établissement au service du politiquement correct et de la seule bien pensance et bien jactance culturo-languienne paillettes et plug dans le c….

Alors bien sûr, il n’y a que les « élites » initiées aux codes de la culture de classe, qui peuvent trouver ce foutage de gueule rigolo… au détriment de ceux qui ne font pas partie de cette élite : ces gens moyens incultes, bouseux, provinciaux, à qui on soumet avec une sorte de condescendance amusée ce spectacle odieux et inquiétant.

Inquiétante oui, effrayante même, cette arrogance imbécile de l’art dit contemporain et des ses sbires, comme appel au retour de bâton lepéniste ou trumpiste…

Je vous rappelle aussi -que cette œuvre « faite à la bite » figure va dans l’exposition intitulée « le temps de l’audace et de l’engagement » à l’IAC, Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne (seul lieu officiel d’art en France possédant un « laboratoire espace cerveau » conjoint au FRAC Rhône Alpes pas encore auvergnat) .

– Que cette exposition a été imaginée par le fameux collectionneur Michel Poitevin, pour valoriser sa propre collection sur le marché.

– Que Cette œuvre fait partie de la collection Stéphane Corréard (ex-directeur du Salon de Montrouge , viré récemment de ce poste pour conflit d’intérêts)

– Que cette expo est également soutenu par l’ADIAF , Association de grands collectionneurs pour le développement international de l’art de l’art français…et pour la valorisation des œuvres de financial-art qu’ils possédent, par l’entremise du dispositif et de l’argent publics…

 .

.

.

.

.
.

.

Biographie de Nicole Esterolle
.
Nicole Esterolle. Artiste, critique d’art, galeriste ?
peu de gens connaissent l’identité réelle de la personne connue ou non, qui se cache sous ce pseudonyme…
mais ses chroniques irrévérencieuses font fureur sur le web depuis trois ans.

Schtroumpf Emergent

.
.
.
..
20170115_215042
.

Enregistrer