Les artistes en appellent aux ELUS DU PEUPLE Par Nicole Esterolle

chateau-de-versailles-spectacles-delsaux-versaillesmurakami5_0
.
En 2010 ce fut le tour de Murakami d’exposer à Versailles
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Les artistes en appellent aux
ELUS DU PEUPLE
.
.
.
Il vous faut réguler en urgence les dérives
de l’art institutionnel bureaucratico-financier,
dit « art contemporain » !
.
Par Nicole Esterolle
.
.
.
.
.
.
.

Un état des lieux catastrophique pour l’art et les artistes

– Quand on voit le Château de Versailles mis à disposition par un ancien ministre de la culture pour la valorisation des produits artistico-financiers de type Jeff Koons ou Murakami…

– Quand on voit la commande publique réservée exclusivement aux artistes agréés par les réseaux des affairistes culturels entourant les DRAC…..

– Quand on voit 95% des artistes plasticiens d’aujourd’hui ignorés et disqualifiés par les mêmes réseaux s’accaparant la quasi totalité du dispositif institutionnel des Musées, FRAC et Centre d’art…

.

Une urgence d’intervenir

– il est temps que les politiques ( les seuls à pouvoir le faire) bloquent cette logique destructrice, arrêtent le carnage, reprennent le contrôle de l’appareil et de la pensée artistique d’Etat livrés à eux-mêmes et aux appétits du grand capital hors – contrôle.

– il est temps qu’ils prennent conscience que la spéculation en art tue la création artistique réelle, comme la spéculation financière tue l’économie réelle.

– il est temps qu’ils empoignent le problème de cet art de classe, arrogant, élitiste, démagogique, cynique, qui ringardise l’émotion, qui exacerbe les différences sociales, qui détruit les valeurs patrimoniales, qui exclut, disqualifie et paupérise une majorité des artistes d’aujourd’hui, qui a tué la libre critique d’art, qui désoriente et écœure une majorité des amateurs d’art, qui est inéluctablement ressenti comme une monstrueuse injustice par une égale majorité des citoyens

– Il est temps qu’ils cessent de faire de ce problème un sujet tabou et de déni de réalité au nom d’une sorte de consternant « politiquement correct »

.

Des réformes possibles

– Faire en sorte que le Ministère de la Culture, n’ait plus aucun moyen d’intervention de type totalitaire sur la création plastique actuelle

– Rendre aux régions, aux départements, aux villes, leur indépendance pour leurs politiques culturelles – Supprimer le pouvoir des DRAC pour l’attribution des subventions et le remplacer par celui de commissions ou instances d’expertise, d’évaluation paritaires, ouvertes à la diversité de la création et représentatives de l’ensemble les acteurs de l’art

– Voter une loi de défiscalisation pour les achats d’œuvres d’art par les particuliers à hauteur de 3000 € par an – Inciter les DRAC à ne plus ignorer les artistes dits « régionaux », dans la mesure où il n’y a, comme chacun sait, d’universalité dans une culture que si celle-ci est bien ancrée dans un territoire et ses particularismes, et qu’elle n’est pas l’émanation de logiques d’appareils sans aucun contenu vivant.

 .

.

.

.

.

.
.
.
.
.
.

.

.
.
.

.

Biographie de Nicole Esterolle
.
Nicole Esterolle. Artiste, critique d’art, galeriste ?
peu de gens connaissent l’identité réelle de la personne connue ou non, qui se cache sous ce pseudonyme…
mais ses chroniques irrévérencieuses font fureur sur le web depuis trois ans.

Schtroumpf Emergent

.
.
.