Carte blanche à Tino Sehgal / Palais de Tokyo (FR)

annlee003.

Philippe Parreno, Annlee de Tino Sehgal,

dessiné au Palais de Tokyo, 2013. Crayon sur papier

 .

.

.

.

Carte blanche
à
.
Tino Sehgal
.
.
Du 12 octobre
au 18 décembre 2016
.
.
.

Du 12 octobre au 18 décembre, le Palais de Tokyo présente une exposition conçue par Tino Sehgal (né en Grande-Bretagne en 1976, vit à Berlin), seconde édition d’une série de « cartes blanches » – ces gestes d’artistes investissant la totalité des 13 000 m² de surface d’exposition du Palais de Tokyo – initiée par Philippe Parreno en 2013. Pour cette exposition aussi radicale qu’intense, qui a pour principale matière l’humain dans un Palais de Tokyo métamorphosé, Tino Sehgal présente ses œuvres aux côtés de celles d’artistes qu’il a choisi d’inviter.

Plus vaste projet jamais réalisé par Tino Sehgal, cette exposition réunit un ensemble d’œuvres, dont une sélection de ses pièces majeures, qui se déploient dans l’architecture labyrinthique du Palais de Tokyo. Celles-ci se rencontrent et interagissent les unes avec les autres, dans la continuité des précédentes expériences de l’artiste au Martin Gropius Bau à Berlin en 2015, ainsi qu’à Marrakech en 2016, créant ainsi un nouveau degré de complexité dans ses projets.

Tino Sehgal défie les préceptes conventionnels de l’exposition en se focalisant sur les interactions sociales plutôt que sur les objets inanimés. Ses oeuvres prennent vie à travers les échanges humains, la danse, la parole ou le chant, et sont présentées de façon continue pendant toute la durée de l’exposition (du 12 octobre au 18 décembre). Impliquant souvent les visiteurs, elles possèdent chacune leur propre dimension émotionnelle et esthétique.

Commissaire : Rebecca Lamarche-Vadel

Producteurs artistiques : Asad Raza et Julia Simpson

Chargées de production : Géraldine Caizergues et Manon Lefort-Meekel

.

.

.

.
Palais de Tokyo
13 Avenue du Président Wilson,
75116 Paris,
France
.
.
.