d’Anne-Flore CABANIS – Palimpsestes / GALERIE PLANETE ROUGE (FR)

Copyright © 2016 GALERIE PLANETE ROUGE
 .
.
.
.
.
« Palimpsestes »
.
.
.
d’Anne-Flore
CABANIS
.
.
.
.
Du 30 septembre au 22 octobre
 .
.
Vernissage
30 septembre 
18h à 21h
.
.
.
.
.

Pour son exposition Palimpsestes, Anne-Flore CABANIS présente des associations de dessins sur calques et sur papier. Ces associations prennent la forme de superpositions ou de juxtapositions.

.

L’artiste utilise à la fois son tracé abstrait, déjà connu, d’une ligne labyrinthique à l’encre qui ne se croise pas et des dessins figuratifs d’après observation. Les jeux de transparence, comme une perméabilité des formes et des temps d’écriture, rappellent l’idée du palimpseste, un parchemin dont on a effacé la première écriture pour pouvoir écrire un nouveau texte.

Évoqué comme une métaphore, ce procédé d’écriture fait aussi écho aux concepts d’intertextualité du groupe littéraire Tel Quel et de transtextualité de Gérard Genette (in Palimpsestes, La Littérature au second degré), dans lesquels un texte donné peut être une mise en relation de plusieurs textes.

Fidèles à ces concepts littéraires, dans les Palimpsestes d’Anne-Flore Cabanis, les tranches temporelles et les couches de dessins se confondent, dialoguent et se nourrissent réciproquement. Alors elles donnent naissance à un mouvement : la synthèse ou une transcendance des « écritures-images » imbriquées ? Le résultat devient un moment de contemplation poétique de ce mouvement.

Anne-Flore Cabanis utilise le trait comme une matière. En 2001, elle commence sa série de dessins obsessionnels sur papier : une ligne labyrinthique qui ne se croise jamais. Elle décline parallèlement ce geste sous forme de pièces sonores, performances, vidéos expérimentales, et transpose son système d’écriture en collages d’adhésifs et tissage d’élastiques in situ dans la ville. Son parcours l’a amenée à investir l’espace tant dans des lieux publics que privés, à Mulhouse (Scène nationale), Metz (gare SNCF et Château d’Eau), Aubervilliers (collège), Taiwan (centre d’art) et Paris au CENTQUATRE-Paris où son installation monumentale d’élastiques en tension CONNEXIONS est parfois encore visible dans la nef. Parmi ses réalisations remarquables en dessin figure la pièce DENSITÉ, un format monumental de 3,36 m x 4,05 m représentant un cerveau humain réalisé en une ligne (collection de la Fondation EMERIGE de Laurent Dumas).

 

.Site de l’artiste

www.anneflorecabanis.com

.
.
.
.
.
.
GALERIE PLANETE ROUGE
25 rue Duvivier Paris
75007 France
.
.
.
.
.