Hard Flowers – Commissariat d’exposition Clara Guislain / Galerie Escougnou-Cetraro (FR)

3959c00c-940f-49de-b303-bbd236c6b16e

Andrés Ramirez,
H332 / time defines it,
2016
.
.
.
.
.
.
.
Wolf Cuyvers
.
Thomas Dunoyer de Segonzac
.
Laura Gozlan
.
Laura Porter
.
Andrés Ramirez
.
.
.
.
.
Hard Flowers
 .
.
.
Du 14 mai au 18 juin 2016 
.
.
.
Vernissage
14.05.16 
18h
 .
.
.
 Commissariat d’exposition / Clara Guislain
.
.
.
.

Une œuvre est comme une bulle qui remonte à la surface de la mer, trace empirique d’une activité linguistique souterraine et inaudible, et que seuls les autres au-dessus du niveau de la mer peuvent percevoir et s’affairer à en-senser.
.

Hard Flowers fait écho à des formes non tempérées de germinations, un écosystème en larsen, un effort de désaxement, à une communication parasitaire qui pousse et prolifère par le dessous à défaut de pouvoir s’élancer. Loin de tendre vers le jardinage spirituel, une ironie matérialiste émane de toutes les propositions : qu’il faille en revenir, dans un contexte que l’on qualifie de fluide, d’immatériel à l’idée d’une métaphore «durcie», revient à transformer le rhizome-en potentiel projectile.

Le projectile est, comme la fleur de pierre, sans racines. Comme le signal lancé depuis un émetteur, il peut se déformer, se dégrader dans son mouvement qui l’amène au récepteur. Ces signaux errants, porteurs d’une pesanteur et d’une force d’occupation toxique jouent simultanément de l’obstruction et de la transmission, de la germination et de l’interruption, du contact et de l’impact, de la défaillance et de l’hypothèse constructive.

Hard Flowers est une exposition à intervalles irréguliers. Elle manifeste des écarts semblables à ceux qui séparent une suite d’impacts de ricochets, des contacts semblables aux ondes qu’ils tracent et finissent par se rejoindre. Clara Guislain

.

.

.

.

.

.

Wolf Cuyvers est né en 1989, à Gand, Belgique. Il vit et travaille à Dijon (France). Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’art de Dijon en 2012, il a exposé à la PM Gallery à Berlin en 2011, au Cloître à Dijon en 2011, et à EXOEXO, Paris en 2014.

Thomas Dunoyer de Segonzac est né en 1987 à Paris. Il vit et travaille entre Paris et Sartène (France) Diplômé de l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Paris en 2013, et de l’EHESS en 2010. Peintre et musicien, s’occupe du micro-label no lagos musique et de son magazine, joue dans mamiedaragon, Le Gros. Zines, bruits de la réalité, impressions diverses, compilations et radio.

Laura Gozlan est née en 1979 en France, elle vit et travaille à Paris . Elle est represntée par la Galerie Escougnou-Cetraro. Après avoir suivi des études de scénographie à TAIK (Helsinki) et à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, elle est ensuite diplômée du Fresnoy, Studio national des Arts Contemporains en 2007. De 2007 à 2011, ses films sont projetés au Grand Palais, au Jeu de Paume, à la Cinémathèque française ainsi que celle du Québec et dans le cadre de festivals : Premiers Plan d’Angers, Regensburger Kurzfilmwoche, Interfilm Berlin, Loop Barcelona. De 2012 à 2015, ses pièces sont exposées au 57ème Salon de Montrouge, à Micro-onde – CAC de Vélizy-Villacoublay, à la Panacée CCC de Montpellier, à la Maison populaire de Montreuil, à La Box de Bourges ainsi qu’à In extenso, à Clermont-Ferrand en solo. Parmi les expositions en 2016, « The Prophecy of Bees » à Rotterdam et à venir « Naturally Obscure » à la Passerelle Centre d’art contemporain de Brest et « Il y a de l’autre » dans le cadre de la 47ème édition du Festival d’Arles.

Laura Porter est née en 1979 à la Nouvelle Orléans (Louisiane, USA). Elle vit et travaille à Paris. Elle est represntée par la Galerie Escougnou-Cetraro. Diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Arts Paris-Cergy, elle a exposé en France et à l’étranger, notamment au Centre Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon, au Centre Georges Pompidou, à la galerie Ygrec, à la Cité Internationale des Arts et à la Bandjoun Station au Cameroun. En 2015 elle a participé aux expositions « New Babylon » à la Galerie Escougnou-Cetraro (Paris) et « Meet Me on the Beach », à La Couleuvre (St. Ouen). En 2016 à la suite d’une résidence à la Kyoto City University of Arts au Japon elle expose à Londres avec le commissariat de Cedric Fauq et présentera son exposition personnelle à la Galerie Escougnou-Cetraro en septembre 2016.

Andrés Ramirez est né en 1981 à Bogota, il vit et travaille à Paris. Il est representé par la Galerie Escougnou-Cetraro. Diplômé en 2008 de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, il intègre le post-diplôme de la Seine et participe entre 2010 et 2011 à plusieurs projets comme NK Zine présenté à New York, à Milan et à Rome. En 2011, il expose son travail au 56° Salon de Montrouge et en 2012 il est en résidence à la Fondation d’Entreprise Hermès. En 2013 il expose au Palais de Tokyo, à La générale en manufacture de Sèvres, et à EXO (Paris), et réalise deux résidences, au Parc- Saint-Leger (Pougues-les-Eaux) et à Glassbox (Paris). En 2014, il expose à Séoul (Fondation d’entreprise Hermès), ainsi qu’à TLÖN (Nevers). En mars 2015, parallèlement à sa première exposition personnelle à la Galerie Escougnou-Cetraro (Paris), il réalise un projet d’installation à l’espace EXO (Paris), et collabore avec Jonas Delaborde au CAP Saint-Fons. En janvier 2016 Andrés Ramirez présente son travail dans le cadre de la 66e exposition de la Jeune Création à la Galerie Thaddeus Ropac, Paris-Pantin. En juillet 2016 il participe à l’exposition « Naturally Obscure » à la Passerelle Centre d’art contemporain de Brest.

.
.
.
.

.

Galerie Escougnou-Cetraro
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
Tel. +33 (0)9.83.02.52.93
.
.
mardi – samedi I 14h – 19h et sur rdv
.
.