Douze membres du collectif groupeC exposent leurs plus récents collages à la Librairie-galerie Bonheur D’occasion (CA)

13162129_10154886796698378_536286522_n
Michel Hogue est parmi les 12 exposants de fragments croisés
.
.
.
.
.
.
.
.
 .
.
.
Du 11 au 22 mai 2016
.
.
.
.
.
.

Douze membres du collectif groupeC exposent leurs plus récents collages à la Librairie-galerie Bonheur D’occasion, du 11 au 22 mai 2016.

.

L’événement est baptisé fragments croisés, chaque exposant valorisant le fragment dans la création de l’œuvre.

L’enjeu du collage diffère de celui de la peinture. L’artiste-collagiste ne trace pas de ligne ni n’habille la toile de couleurs. L’artiste découpe, déchire, colle, juxtapose, superpose des bouts de papier. Avec ces fragments qu’il croise, un nouveau monde jaillit.

Les expériences des exposants sont aussi diverses que leurs pratiques.

Lise-Anne Bernatchez se passionne pour l’exploration. Aussi, est-elle toujours à la recherche de nouvelles techniques et de trésors : magazines, vieux livres, bouts de papier imprimés.

Suzanne Brisson se laisse guidée par l’agencement des papiers de façon spontanée, inconsciente, émotive. Parfois une image s’impose, parfois non.

Jocelyn Ann Campbell tente de poser un regard singulier sur les multiples territoires qui nous habitent, qu’ils soient naturels, imaginaires ou politiques.

Denise Charbonneau trouve son inspiration dans des images, des couleurs, des bouts de papier. Elle progresse sans plan précis et se laisse surprendre par le résultat.

Claudette Côté suit la voie tracée par d’autres, notamment Jacques Prévert. Elle allie poésie, collage et calligraphie sur ses toiles.

Marie-Andrée Couture s’inspire de la nature. En découpant et en collant ses papiers texturés, elle est habitée par cette infinitude, qu’elle tente de représenter.

Trouver de l’équilibre dans un chaos de matières, formes et couleurs stimule Suzanne Dion. Elle compte sur les aléas et les coïncidences pour définir un espace de liberté.

Michel Hogue recherche la magie du collage. Il extrait de leur paysage respectif manoir anglais, hôtel parisien, donjon médiéval et édifice moderne pour imaginer une nouvelle ville.

René Lachapelle fait appel à une mémoire sensorielle, véritable coffre aux trésors formé, grâce à ses séjours à l’étranger, de paysages, de textures, de couleurs, de formes et de contrastes.

Suzanne Martin remet en question son identité après avoir vécu 24 ans à l’étranger. Utilisant des cartes topographiques et des cartes routières, elle recrée un territoire imaginé.

Richard Raymond se définit comme pirate de l’aire, de la surface. Il détourne des affiches. Il tente d’élever l’artefact bassement mercantile au statut d’œuvre.

Angèle Routhier se laisse aller à la sensation induite par un jour ensoleillé ou gris, par le temps chaud ou froid, ou bien par l’excitation du printemps qui approche.

.

.

.

.

 .
.
.
.
 

GroupeC est le premier regroupement d’artistes-collagistes à se former au Québec. Moins d’un an après sa formation, il compte une vingtaine de membres qui viennent de différentes régions du Québec. Le collectif a été fondé en juin 2015 quand une dizaine de collagistes réunis autour de Marie-Andrée Couture ont senti le besoin de se regrouper pour partager leurs expériences et leur pratique.

.

.

.

facebook 2

.

.

.
Librairie et Galerie Bonheur D’occasion
1317 Avenue du Mont-Royal E,
Montréal, QC
H2J 1Y6
T : (514) 522-8848
.
.
.
Ouverture de 10 à 20 h
.
.
.