PARTENAIRES EN DESIGN : ALFRED H. BARR, JR. ET PHILIP JOHNSON / Musée des beaux-arts de Montréal (CA)

partners-in-design.
Philip Johnson et Alfred Barr, lac Majeur, Suisse, avril 1933. ©
The Museum of Modern Art / Licensed by SCALA / Art Resource, New York

 .

.

.

.

.

PARTENAIRES EN DESIGN :
.
ALFRED H. BARR, JR.
.
ET PHILIP JOHNSON 
.
.
.
.
Une exposition consacrée
aux ambassadeurs du modernisme
en Amérique du Nord 
.
.
.
 
Jusqu’au
21 août 2016
.
.
.
.
.
.

Présentée au Musée des beaux‐arts de Montréal (MBAM), l’exposition Partenaires en design : Alfred H. Barr, Jr. et Philip Johnson met l’accent sur un aspect essentiel – et pourtant méconnu – de l’évolution du design moderne américain : la collaboration entre Alfred H. Barr, Jr. (1902‐1981), premier directeur du Museum of Modern Art (MoMA) de New York, et Philip Johnson (1906‐2005), premier conservateur d’architecture de ce musée.

.

Organisée par le Programme Liliane et David M. Stewart pour le design moderne (Montréal) et le MBAM, l’exposition souligne l’apport de ces deux visionnaires et amis qui ont répandu les idées du Bauhaus et fait connaître le design et l’architecture modernes en Amérique du Nord, grâce aux expositions pionnières qu’ils ont organisées au MoMA, telles que Modern Architecture: International Exhibition (1932) et Machine Art (1934).

En mettant l’architecture, le design, la photographie et le cinéma sur le même pied d’égalité que les beaux‐arts, Alfred H. Barr, Jr. et Philip Johnson ont transformé la vocation des musées et l’enseignement de l’art sur tout le continent, devenu terre d’accueil pour de nombreux artistes et architectes européens dans l’entre‐deux‐guerres.

« Partenaires en design matérialise bien l’œuvre de Liliane M. Stewart, qui se traduit par des projets de recherches, des publications et des expositions autour de la remarquable collection de design international qu’elle a constituée au fil des années. Il était très important pour elle de partager cette collection avec le plus grand nombre possible, ici et partout dans le monde. Nous sommes ravis que cette exposition ait été organisée en étroite collaboration avec le Musée des beaux‐arts de Montréal qui présente la Collection Liliane et David M. Stewart depuis 2000, année où elle lui a été léguée. Partenaires en design est le tout dernier projet d’exposition entrepris par Liliane M. Stewart dans son existence, avec lequel nous souhaitons honorer sa mémoire. Nous croyons qu’elle aurait été très fière du résultat », affirme Bruce D. Bolton, directeur exécutif de la Fondation Macdonald Stewart.

Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du MBAM, souligne : « J’ai croisé Alfred H. Barr, Jr. plusieurs fois sur ma route des expositions, à travers l’art cubain qu’il a acquis et des verres Tiffany qu’il a réévalués.

Premier directeur du MoMA, il a tracé la voie aux musées d’art moderne du XXe siècle – ici, en s’intéressant au design industriel, grâce à Philip Johnson. Partenaires en design explore un sujet nouveau : la complicité professionnelle et amicale entre ces deux visionnaires du modernisme en Amérique du Nord. Cette exposition érudite est dédiée à la mémoire de Liliane M. Stewart, et réalisée dans le cadre du remarquable programme de recherche qu’elle a initié. »

Grande amie de Liliane M. Stewart, l’architecte spécialiste du modernisme américain et directeur fondateur émérite du Centre Canadien d’Architecture, Phyllis Lambert, rappelle l’influence de Barr et de Johnson, dans la publication de l’exposition : « Les années cruciales au cours desquelles une amitié extraordinaire permit de façonner l’une des plus grandes institutions muséales au monde, le Museum of Modern Art de New York […], ont également marqué un point tournant dans l’introduction de la modernité et de la mise en valeur du design en Amérique du Nord. »

Partenaires en design : Alfred H. Barr, Jr. et Philip Johnson retrace l’évolution du design moderne issu du Bauhaus jusqu’aux influentes expositions du MoMA dans les années 1930. Elle réunit des documents d’archives et plus de 70 objets de design (meubles, textiles, objets de design industriel), dont 21 proviennent de la collection Liliane et David M. Stewart, aujourd’hui conservés au Musée des beaux‐arts de Montréal. Elle dévoile également une nouvelle acquisition du MBAM : un bureau signé Marcel Breuer, première commande du designer aux États‐Unis. L’exposition présente par ailleurs des objets issus du Bauhaus et du New Bauhaus, prêtés par le MoMA, signés notamment par Marianne Brandt, Josef Hartwig, Wilhelm Wagenfeld. D’autres, réalisées par des designers américains, tels qu’Angelo Testa, Ray Eames et Eva Zeisel, témoignent des idées nouvelles insufflées par Barr et Johnson aux États‐Unis.

« Barr et Johnson ont suivi les principes modernistes inspirés du Bauhaus. Les objets que nous exposons sont conformes à cet idéal de design rationnel et fonctionnel qui, selon Philip Johnson, « se caractérisait par la simplicité et se fondait sur l’utilité » », précise David A. Hanks, conservateur du Programme Stewart et commissaire de l’exposition.

 .

.

.

.

.

.

.

 

..
Musée des beaux-arts de Montréal
Pavillon Jean-Noël Desmarais
1380, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec)

H3G 1J5

.

Le Musée des beaux‐arts de Montréal connaît actuellement une croissance prodigieuse. Il est le musée d’art le plus fréquenté au Canada, accueillant plus d’un million de personnes annuellement. Avec leurs scénographies originales, ses expositions temporaires croisent les disciplines artistiques (beaux‐arts, musique, cinéma, mode, design) et sont exportées à travers le monde. Sa riche collection encyclopédique, répartie dans 4, bientôt 5, pavillons, inclut l’art international, les cultures du monde, les arts décoratifs et le design, et l’art québécois et canadien. Le complexe du MBAM est de plus doté d’une salle de concert. Le MBAM est l’un des plus importants éditeurs canadiens de livres d’art en français et en anglais, diffusés à l’international. L’Atelier international d’éducation et d’art‐thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand complexe éducatif dans un musée d’art en Amérique du Nord, sera logé dans le futur Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein qui sera inauguré en novembre 2016.

.

.