LES CINÉMAS DU CENTRE POMPIDOU – HORS PISTES 2016 – L’ ART DE LA RÉVOLTE / Centre Pompidou (FR)

pompidou
.
© Centre Pompidou 2016
.
.
.
.
.
.
.
.
Les Anarchives
.
de la révolte
.
 
Thème
.
L’Art de la
Révolte
.
.
 
Hors Pistes 2016
Expositions
.
.
 
22 avril – 8 mai 2016
11h00 à 21h00
.
.
 
Forum -1 – Centre Pompidou, Paris
Entrée libre
.
.
.
.
.
.
.

La 11e édition du Festival de l’image en mouvement Hors Pistes se déroulera du 22 avril au 8 mai et aura pour thème L’Art de la Révolte. Le festival explorera le combat citoyen et ses représentations plurielles sur la scène artistique contemporaine.

.

Présentation de la Bibliothèque participative

Avec comme thématique L’art de la révolte, la 11e édition du Festival Hors Pistes, qui se déroulera du 22 avril au 8 mai, aura pour terrain d’investigation le combat citoyen et ses représentations plurielles sur la scène artistique contemporaine, à travers une série de dispositifs propres à la lutte civique, repensés, détournés, recentrés, déjoués par les artistes invités.

Associée à la manifestation, la Bibliothèque Publique d’Information du Centre Pompidou (BPI) invite lecteurs et citoyens à constituer ensemble une bibliothèque participative en offrant un livre, un article ou tout autre document graphique ou audiovisuel ayant éveillé leur désir de changement voire de révolte.* A partir du 14 mars, grand public comme professionnels (éditeurs, libraires, bibliothécaires…) sont attendus au point Accueil-Information du Centre Pompidou, pour contribuer à la création de ces premières « Anarchives de la Révolte ».

Installée dans le Forum -1 au cœur du Festival, cette bibliothèque en perpétuelle métamorphose deviendra un lieu vivant de partage et d’échanges qui s’inscrira dans un processus organique et artistique sur le modèle des bibliothèques collectives et spontanées qui apparaissent au sein des mouvements de protestation sociale Occupy dans le monde à New York, Hong-Kong, Taïwan…

Ces bibliothèques sauvages démontrent une volonté de nourrir une démarche militante au travers de sources écrites, graphiques, photographiques ou audiovisuels, depuis la poésie à la théorie, en passant par la fiction, le témoignage ou des articles. La révolte semble ainsi avoir besoin de s’appuyer sur des ouvrages et des pensées pour devenir un mouvement éclairé, générateur de changement.

Germinal d’Emile Zola, La Ferme des Animaux de George Orwell, Utopia de Thomas More; World Poverty and Human Rights de Thomas Pogge, Le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley, Le Capital au XXIe siècle de Thomas Piketty ou encore Nouvelles de Nulle Part de William Morris ?… Chaque don (qu’il soit fait en amont ou pendant la durée du festival) permettra au visiteur du Festival de prendre un autre ouvrage faisant d’eux des acteurs d’une création collective et évolutive.

Ce processus artistique collectif est initié par WOS/agence des hypothèses en collaboration avec la Bibliothèque publique d’information (BPI). Le festival Hors Pistes et la Bibliothèque publique d’information remercient chaleureusement les éditeurs pour leurs dons d’ouvrages :

Éditions Entremonde / Éditions Les liens qui libèrent /La Fabrique éditions / L’insomniaque éditeur /Éditions Alternatives / Éditions L’échappée / Le passager clandestin / Éditions Rue de l’échiquier / Zones / La découverte / Revue Alter Mondes / Éditions Delga / Éditions Utopia/ Éditions EHESS / Éditions du croquant / Lux édition / Éditions Amsterdam / Le temps des cerises Art Actuel / Éditions de l’œil

.

Oeuvres vidéos présentées au Forum-1

.

La question du vote et sa valeur citoyenne est contesté depuis quelques années. C’est sur ce principe démocratique que reviennent les artistes.

Emilie Rousset & Louise Hémon, France, 1983 / France, 1980

Louise Hémon est une réalisatrice issue de l’Atelier Documentaire de La Fémis. Pris entre légendes et rituels, ses films mélangent les formes : essai, danse, documentaire ou fiction. En 2014, elle signe le « péplum documentaire », L’homme le plus fort, diffusé sur Arte, avant de co-réaliser avec Emilie Rousset en 2015 Rituel 1 : L’Anniversaire, produit par Hors Pistes. Son dernier film, Mutant Stage 5, est un court-métrage chorégraphique produit par Lafayette Anticipation. Émilie Rousset est une metteure en scène qui, au sein de sa compagnie John Corporation, explore différents modes d’écriture théâtrale et performative, utilisant le documentaire et l’installation. En 2015, elle présente notamment Classons les peignes par le nombre de leurs dents, une exposition performée créée au Centre Pompidou pour le festival Hors Pistes. Sa pièce Les Spécialistes, créée au Grand Palais puis à la Villette, viens d’être jouée au MAC VAL.

.

Rituel 2 : Le Vote,

France, 2016, vidéo, 15’, loop

.

A l’heure où les bureaux de vote se dépeuplent, les deux artistes s’intéressent au rituel électoral comme décorum d’une démocratie en crise. Lorsque le réel pouvoir du vote est remis en question, c’est sur ses symboles, ses chants et ses rituels que la République semble s’appuyer plus que jamais. Ce qui change le moins, ce qui résiste le mieux, c’est la forme. C’est cette mise en scène du civisme qui est explorée au travers d’une comédie documentaire où le comédien Manuel Vallade joue sur le langage et les codes qui construisent notre imaginaire collectif et citoyen. L’œuvre prendra une dimension performative le samedi 23 avril à 15h dans le forum -1.

.

De Raphaël Faon et Andres Salgado

.

Raphaël Faon propose dans son travail de dévoiler la construction de la réalité par un monde d’images, plutôt que de produire les images d’un monde dit « réel ». À partir d’archives, de captations de flux et d’objets manufacturés, ses travaux privilégient la photographie, les installations et les projets numériques. Andres Salgado est un artiste d’origine colombienne qui infiltre les images des médias et les messages diffusés dans l’espace public. Son travail porte sur les rapports entre texte et image pour déjouer les codes de représentation et déconstruire l’un par l’autre, à travers vidéos, installations et dessins.Tous deux sont diplômés de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy (ENSAPC) et sont actuellement chercheurs à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Ensemble, ils interrogent les moyens de communication à distance dans des projets expérimentaux.

.

Released

France, 2016, vidéo, 45’, loop

.

Sous l’impulsion de Geoffroy de Lagasnerie, les deux artistes proposent une œuvre sur les rapports entre les fuites d’informations confidentielles, les transferts de données de serveurs en serveurs à travers le globe, et la fuite physique, géographique, des lanceurs d’alertes contraints de demander l’asile d’États en États. Ces échanges sont matérialisés sur l’image du monde par les artistes grâce à un algorithme informatique qui recompose aléatoirement un planisphère photographique produit par satellite, tout en détournant l’affichage caractéristique des fils d actualités télévisés qui diffusent ici les alertes de Wikileaks. Ces gestes de fuite peuvent alors contester les représentations du monde et les frontières des États à l’ère des flux d’informations numériques.

.

Œuvre collective

France, 2016, vidéo, 60’, loop

Un film collectif.

.

Les étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy produisent un ensemble de vidéos diffusées en boucle et qui tentent, dans leur vocabulaire singulier, de déployer l imaginaire ouvert par la fuite, l’anonymat, le cryptage et le lancement d’alerte. Quel imaginaire artistique des personnages comme Snowden, Assange ou Manning ouvrent-ils ? Quelles nouvelles pratiques artistiques peuvent se greffer sur ces nouvelles pratiques politiques ? Comment attester de leurs forces déstabilisatrices ? Comme une galerie de portraits, ces vidéos explorent d’autres manières d’agir politiquement et de vivre des vies politiques. Par Jeanne Jougleux, Joel Power, Nathanaël Ruiz de Infante, Julie Lebacq, Thuy Nguyen, Maya Gering, Jonathan Coryn, Rosalie Le Forestier, Paul Alexandre Islas, Laura Cardile, Pierre Lefrançois et Hélène Laporte-Bisquit.

 

.
.

.

.
.
.
Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou,
75004 Paris, France
Tél : +33 (0)3 87 15 39 39
.
.
.