Le Festival Accès Asie, a le plaisir de présenter « Trouvés », une exposition des artistes Aanchal Malhotra et Margret Nielsen / Maison de la culture Frontenac (CA)

montreal
.
© Photo Studio Banepali / Collection Margret Nielsen
.
.
.
.
.
TROUVÉS
Photographies, vidéos et installations
.
.
.

 

.
.
.
.
Vestiges d’une séparation
.
Aanchal Malhotra 
(Inde / New Delhi)
.
.
.
Photo Studio Népalais
.
Margret Nielsen 
(Allemagne / Montréal)
 .
.
.
Du 27 avril au 4 juin 2016
.
.
Vernissage
07.05.16
14h à 16h
.
.
.
.
.
 

Rencontre avec les artistes Dimanche 8 mai 2016 de 14h à 16h

.

Le Festival Accès Asie, en collaboration avec la maison de la culture Frontenac, a le plaisir de présenter « Trouvés », une exposition duo réunissant des photographies, des vidéos et des installations des artistes Aanchal Malhotra (Inde / New Delhi) et Margret Nielsen (Allemagne / Montréal), du 27 avril au 4 juin 2016.

Le public est invité à se joindre au vernissage le samedi 7 mai 2016, de 14 h à 16h, ainsi qu’à une discussion avec les artistes et le commissaire d’exposition le dimanche 8 mai 2016, de 14 h à 16h.

Mise en place par le commissaire Kakim Goh avec l’assistance de Catherine LaMendola et Elodie Lavergne, « Trouvés » est une exposition basée sur la recherche qui explore l’usage artistique des objets trouvés et les thèmes de la découverte, de la reconnaissance et de la restitution.

Dans la série « Vestiges d’une séparation », l’artiste indienne Aanchal Malhotra sonde les profondeurs des expériences de réfugiés Pakistanais et Indiens, suite à la séparation du sous-continent indien en 1947. Combinant recherches et entretiens, l’artiste réunit textes et photographies pour alimenter une riche création narrative sur la famille, l’exode et le sens d’appartenance. Le projet qui a débuté en 2015 à la Galerie FOFA de Montréal a déjà fait l’objet d’une tournée internationale incluant The Institute for Applied and Creative Thinking à l’université Staffordshire en Angleterre et The Partition Museum à New Delhi. L’exposition de ces séries est une première en français.

Dans « Photo Studio Népalais », l’artiste d’origine allemande Margret Nielsen présente une sélection de sa collection personnelle de milliers de négatifs photographiques, datant des années 1940 à 1990. Appartenant originalement à une entreprise familiale dans une petite ville du Népal, les images captées par un père et son fils photographes mettent en lumière des portraits, des extraits de la vie quotidienne, des événements culturels et des scènes de rue. Le résultat de plusieurs années de conservation et de recherche soulève les questions de la représentation de la culture népalaise, du rôle du photographe dans la société, ainsi que des sphères publiques et privées de la mémoire et de l’expérience.

 .

.

.

.

.

.

.

.

 

.
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario Est
Montréal (Qc)
H2K 1W7
mm
mm
.
.