Manuel Chantre expose son œuvre Monday March 11, 2013 / Bibliothèque de Parc-Extension (CA)

09_Monday-11-march-2013_Photo_Sebastien_Roy-e1456979950422-570x381
.
Monday, March 11, 2013 (Sculputre I) , Montreal (CA), 2015. Photo : Sébastien Roy
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Manuel Chantre 
.
expose son œuvre
.
.
Monday March 11, 2013
 .
.
Biennale internationale d’art numérique
de Montréal 2016 (BIAN)
.
.
.
.
.
.
.
.
.

 

Dans le cadre de la Biennale internationale d’art numérique de Montréal 2016, Manuel Chantre, artiste numérique, dévoilera Monday March 11, 2013. Cette série d’œuvres sera exposée du 31 mai au 19 juin à la Bibliothèque de Parc-Extension et vernit le 30 mai à 18h. Manuel Chantre est connu pour avoir présenté son travail dans des institutions de renommées internationales telles que le Mapping Festival (CH), la Société des arts technologiques (CA), le Mois Multi (CA), Elektra (CA), Mutek (CA), File (BR) et le National Taiwan Museum of Fine Arts (TW).

La série Monday March 11, 2013 a été créée à partir de données photos et vidéos provenant d’un téléphone cellulaire perdu. Par les sculptures, les vidéos et les gravures de la série, Chantre pose un regard critique et poétique sur la confiance que nous avons envers les données personnelles emmagasinées par les téléphones portables. Influencé par sa formation en anthropologie, il s’intéresse à la façon dont les normes culturelles se construisent; à la façon dont ces technologies de communication transforment la société et les individus. Par le biais de cette œuvre, il cherche à présenter ces normes culturelles sous un nouvel angle et ainsi proposer d’autres façons de percevoir notre propre culture. La première sculpture de la série est composée de pièces de téléphones non fonctionnelles présentées dans un agencement géométrique de plaques de miroirs, transparentes ou fluorescentes. Trois visages y sont visibles. La carte mémoire est suspendue au centre de la sculpture. L’œuvre multiplie les images jusqu’à l’infini par des effets miroirs, comme des données copiées, cachées et visibles à partir de plusieurs lieux simultanément.

«Je laisse s’échouer les données de ce téléphone devant les yeux de la personne qui regarde l’œuvre.» soutient Chantre qui n’a pas contacté la personne à qui appartenait le téléphone. Selon l’artiste: « Les données numériques existent par elles-mêmes. Une fois captées par les téléphones, elles sont transmises dans le Web et les réseaux de communication. Comme une bouteille à la mer, hors de la vue de son propriétaire, elles voyagent de longues distances avant d’apparaître à nouveau.»

Cette série a été amorcée à l’hiver 2015 dans le cadre du programme La culture à l’école du ministère de la Culture et des Communications.

 .

.

.

.
.
.

À propos de Manuel Chantre :

Né à Québec en 1978, Manuel Chantre réalise des installations, performances et sculptures en intégrant l’art numérique, la musique et les arts visuels. Il s’intéresse à la déconstruction de symboles culturels pour créer des œuvres à la croisée de l’expérience sensorielle, de la fiction et du commentaire. Ses œuvres sont coproduites et présentées par des institutions en art médiatique de renommées internationales. Il est également développeur de programmes pédagogiques, enseignant et conférencier pour des écoles secondaires, collèges, universités, la Société des arts technologiques et le Centre de formation professionnelle pour la Colombie (SENA). Il développe actuellement une sculpture lumineuse interactive avec le centre de recherche en optique Optech (CA).

.

.

.

.

.
.
Bibliothèque de Parc-Extension
421 Rue Saint Roch,
Montréal, QC
H3N 1K2
T : (514) 872-6071

http://bibliomontreal.com/

.
.