SERGE TOUSIGNANT – Géométrie variable / Galerie Graff (CA)

284e524f-14e5-417e-aed8-f82341f583ee.
La cour de récréation de l’École Saint-Clément de Viauville…, 2015,
impression mumérique sur papier photo; éd. 5
 .
.
.
.
.
.
.
.
SERGE TOUSIGNANT 
.
.
.
Géométrie variable
.
.
.
.
Du 17 mars au 16 avril 2016
 .
.
.
Vernissage
17.03.16
17h
.
.
.
.
.
.
.

Galerie Graff est heureuse de présenter Géométrie variable, exposition des travaux récents de Serge Tousignant.Géométrie variable sera visible du 17 mars au 16 avril 2016. Le vernissage aura lieu en présence de l’artiste, le jeudi 17 mars à partir de 17 h.

 

La géométrie, le vocabulaire et l’écriture géométrique ont nourri, depuis toujours et de différentes façons, la pratique artistique de Serge Tousignant. Pas étonnant que cette exposition d’œuvres inédites parle de géométrie, et en parle conséquemment en d’autres termes. Des compositions qui prennent leurs sources tantôt dans le temps, en reformulant des fichiers de maquettes et des planches-contact photographiques d’œuvres antérieures rehaussées de carrés de couleurs saturées pour leur donner un sens nouveau (Folios); tantôt dans l’espace de réfraction immatérielle où apparaissent illusoirement sur un mur des couleurs cachées sous un assemblage de reliefs blancs (Reliefs aux couleurs cachées); tantôt dans la corrélation établie entre le cliché analogique d’une installation de papier fixée au mur de l’atelier et son complément numérique (Totems); tantôt dans une disposition de formes géométriques flottant sur la surface de l’eau appelée à juste titre Nymphéas (La géométrie flottante); ou encore, dans la photo in situintitulée La cour de récréation de l’École Saint-Clément-de-Viauville où j’ai fait ma première année scolaire en 1948. Dans ce lieu récemment revisité par Tousignant, deux choses usuelles sont maintenant disposées : une remise d’outils et une grande forme circulaire peinte au sol pour des fins récréatives qui, perçue à travers la perspective ambigüe de la photographie, prend une apparence elliptique déployée dans un espace aplani. Givre vert, œuvre réalisée en 1968, s’ajoute à l’exposition à titre de référence aux Reliefs aux couleurs cachées.

Autant de regards posés sur les choses qui inspirent et motivent l’artiste tant dans son travail de création à l’atelier que dans les lieux extérieurs encourus dans ses déplacements en ville et ses séjours dans la nature. Autant de façons d’interpréter des sujets privilégiés pour leur valeur distinctive à travers les paramètres illimités de la géométrie.

Né en 1942, Serge Tousignant a étudié à l’École des beaux-arts de Montréal. Diplômé de cette institution en 1962, il poursuit ses études artistiques à la Slade School of Fine Arts de l’Université de Londres où il passe une année en 1965-1966. Après des incursions du côté de l’estampe, de la peinture, de la sculpture et de l’installation, la photographie devient dans les années quatre-vingt le centre de ses préoccupations. Tousignant cumule plus d’une trentaine d’expositions individuelles depuis 1964 et il a participé à une centaine d’expositions de groupe au Québec et au Canada, mais également à New York, Paris, et Berlin. Parmi ses nombreuses expositions au Canada, notons l’exposition rétrospective intitulée Parcours photographique organisée par le Musée canadien de la photographie contemporaine à Ottawa et présentée par la suite dans différents musées au Canada entre 1992 et 1996.

.

.

.

 

.
.
SERGE TOUSIGNANT
Shifting Geometries
 
 .
.
.

Galerie Graff is pleased to present Shifting Geometries, an exhibition of Serge Tousignant’s latest work. Shifting Geometries will be on display from March 17 to April 16, 2016. The opening will take place on Thursday, March 17, at 5 p.m., in the presence of the artist.

The language and codes of geometry have always, and in numerous ways, informed the artistic practice of Serge Tousignant. It is therefore no surprise to see them return here as a re-examined vision of geometry, and central theme of this solo exhibition of original works. These compositions deal with time, revisiting digital files and contact sheets from earlier works, to enhance them with new areas of saturated colors, and meaning (Folios); with space, through immaterial refracted projections on the wall of the colors hidden beneath an assembled reliefs (Reliefs aux couleurs cachées); with the interactions between analog photography – a paper composition on the wall of the artist’s studio – and its digital counterpart (Totems); with the arrangements of geometrical shapes, as his appropriately titledNymphéas (La géométrie flottante) floating on the surface of a pond; or with in situ photography, as in La cour de récréation de l’École Saint-Clément-de-Viauville où j’ai fait ma première année scolaire en 1948. Visiting his old schoolyard from his first year of elementary school in 1948, Tousignant noticed two recently added everyday items: a toolshed, and a large circle painted on the asphalt for play, which, when flattened by photography’s skewed perspective, takes on an elliptical appearance. The exhibition also includes a piece from 1968, Givre vert, which references the more recent Reliefs aux couleurs cachées.

These perspectives on the things that inspire and motivate the artist’s work in and outside the studio, his walks around the city and countryside, echo the many ways in which he interprets the singular nature of a given subject through geometry’s boundless parameters.

Born in 1942, Serge Tousignant studied at the Montreal School of Fine Arts. He graduated in 1962, and went on to study at the Slade School of Fine Arts in London where he spent a year between 1965-1966. After exploring various mediums such as etching, painting, sculpture and installation, photography became his main preoccupation in the 80s. Tousignant’s work has been showcased in over thirty solo exhibitions since 1964 and has participated in over one hundred group shows in Quebec and in Canada. Among his many exhibitions in Canada and abroad, the Canadian Museum of Contemporary Photography in Ottawa presented a retrospective show entitled Phases in Photography that traveled to different museums in Canada between 1992 and 1996.

.

.

.

.

 

 Nouveaux locaux
.
.
.
.

Soyez présent à l’ouverture de la dernière exposition de la galerie Graff au 963 Rachel, le jeudi 17 mars à 17 h, avec la présentation des œuvres récentes de Serge Tousignant. C’est avec un artiste déjà présent aux débuts de la galerie que se clôt presque 36 ans d’histoire à cette adresse. Nos activités se poursuivront en septembre dans nos nouveaux locaux au 372 Sainte-Catherine Ouest, Montréal.

Join us for the opening of galerie Graff’s last exhibition on 963, Rachel St., on Thursday March 17 at 5 p.m. With recent works by Serge Tousignant – an artist who was present at the gallery’s beginnings -, Graff concludes its nearly 36 year-long history at this address. We will open our new exhibition season in September in our new space on 372 Sainte-Catherine St. West, Montreal.

.

.

.

.
Galerie Graff
963 Rue Rachel Est
Montréal, QC
H2J 2J4
(514) 526-2616
.
m