La Galerie Thaddaeus Ropac (Marais) est heureuse de présenter l’artiste autrichien Markus Schinwald (FR)

bnbnbn.
Markus Schinwald Untitled # IX, 2015
Huile sur toile / Oil on canvas
203 x 202,5 x 3,5 cm
(79.92 x 79.72 x 1.38 in)
.
.
.
.
.
.
.
.
MARKUS SCHINWALD
 .
.
12 MARS – 09 AVRIL 2016
.
.
VERNISSAGE
SAMEDI 12 MARS, 18H – 20H00
.
.
.
.
.
.
.

 

La Galerie Thaddaeus Ropac est heureuse de présenter la première exposition personnelle de l’artiste autrichien Markus Schinwald dans sa galerie du Marais.

Markus Schinwald est un artiste à l’œuvre protéiforme, qui explore aussi bien le médium de la vidéo, du dessin, de la sculpture que des installations pour façonner un monde dans lequel le théâtre, la sociologie, la philosophie, la psychologie voir même le fétichisme se font écho.

Dans son processus de création picturale Markus Schinwald a recourt à des peintures anciennes, datant pour la plupart de l’époque Biedermeier, sur lesquelles il intervient en leur ajoutant des éléments incongrus tels que des prothèses. Par ce geste iconoclaste, l’artiste créé une œuvre atemporelle qui ne répond pas ou plus à un style esthétique particulier en terme d’époque comme de genre. A l’inverse donc d’une pratique artistique restrictive Markus Schinwald emporte le spectateur, dans chacune des ses expositions, dans un voyage initiatique puisque l’expérience est non seulement visuelle mais aussi celle d’une empathie corporelle.

Pour cette exposition, Markus Schinwald a choisi de présenter une nouvelle série de tableaux de grands formats ainsi que plusieurs installations imitant des machines en mouvement.

Un catalogue sera publié avec un essai de Dominique de Font-Réaulx, conservateur général du Patrimoine, directrice du musée Eugène Delacroix.

Partagez vos impressions sur les réseaux sociaux avec @ThaddaeusRopac et le hashtag #MarkusSchinwald

.

.

.

 

.
.
.

Galerie Thaddaeus Ropac is delighted to present Austrian artist Markus Schinwald’s first solo exhibition at its Paris Marais gallery.

Through his protean work, Schinwald explores a range of media such as video, drawing, sculpture and installations to shape a world that enables a dialogue between theatre, sociology, philosophy, psychology and even fetishism. As part of his pictorial creation process, Markus Schinwald uses old paintings, most of which date back to the Biedermeier period, which he alters by adding incongruous elements such as prostheses. With this iconoclastic gesture, the artist creates a timeless piece that does not, or no longer, correspond to a particular aesthetic style, whether in terms of time period or genre. Contrary to such a restrictive artistic practice, with each exhibition Schinwald takes the viewer through an initiation journey as the experience is not only visual but also charged with physical empathy.

For this new exhibition, Schinwald has chosen to display a new series of large-scale paintings as well as several installations mimicking machines in motion.

A catalogue will be published to accompany the exhibition featuring an essay by Dominique de Font-Réaulx, general heritage curator, Director of the Eugène Delacroix Museum.

Share your thoughts on social media with @ThaddaeusRopac and the hashtag #MarkusSchinwald

 

.
.
.
.
.
.
.
.
GALERIE THADDAEUS ROPAC
69, AVENUE DU GÉNÉRAL LECLERC
FR-93500
PANTIN
.
.
.
HORAIRES D’OUVERTURE
MARDI-SAMEDI, 10H À 19H
CAFÉ BLEU : 11H Á 18H
TEL +33 (0)1 55 89 01 10
.
.