« Dessine-moi un cochon ! » et « Au couronnement de l’empereur des charognards » Par Nicole Esterolle

dessine cochon-tatoué-Wim

Boucher et Lecland - line red

dessine cochon dessine-moi - copie
 .
.
.
.
.
.
.
.
.

« Dessine-moi  un cochon ! »

.

Par Nicole Esterolle

.

Vous avez probablement dû, comme moi, rencontrer sur internet, cette image humoristique d’un goût douteux, où l’on voit, en plein désert, le gentil Petit Prince demander à un méchant bédouin à kalachnikov « dessine-moi un cochon ! »…J’en ai un peu honte, mais j’avoue que trouve ça plutôt drôle… Aussi drôle en tous cas que le filmage en continu de la vie des cochons tatoués de Wim Delvoye…aussi drôle que le « cochon peint avec la bite » , d’Arnauld Labelle-Rojoux, professeur agrégé de foutage de gueule, à l’ecole des Beaux-Arts Villa Arson de Nice…Aussi drôle que le film de la vie de Boltanski achetée en viager par un collectionneur milliardaire tasmanien et projeté en permanence dans son musée d’art ultra-contemporain.

Chacun sait que la période actuelle n’est surtout pas aux amalgames et aux télescopages des genres… mais pardonnez-moi : j’ai du mal à ne pas en faire entre les atrocités de l’art dit contemporain et d’autres , tout autant contemporaines.

.

.

.

.

.

.

.

.

Au couronnement de l’empereur

des charognards 

Par Nicole Esterolle

.

Et voici, Mesdames et Messieurs l’artiste sino-américain Ai Wei Wei, star du grand marché spéculatif, triomphant au vernissage de son exposition de dragons de papier au « Bon Marché », en compagnie du fringant Jack Lang et de la pulpeuse fille Hilton…Applaudissez cette brillante et populaire démonstration de l’ignominie de l’art financiarisé international…Applaudissez cet art de l’hyper – luxe, hyper – contemporain qui se met à la portée du bon peuple… Applaudissez la réussite du plus beau et richissime charognard, opportuniste , récupérateur, provocateur et abject exploiteur des bonnes causes humanitaires et de toutes les misère du monde pour en faire du buzz et des montagnes de pognon … Allez ! Applaudissez cette idole de tous les rebelles de salon lecteurs des « Indékrotuptiles », de tous les curators de l’inepte du monde, de tous les directeurs de FRACs, de tous les inspecteurs de la création artistique, de tous les petits schtroumpfs émergents questionneurs sociétaux subventionnés! …Joignez-vous au chœur des bien-pensants politiquement corrects lecteurs de l’Obs, soutiens de cette sinistre, grossière et misérable farce médiatico-boursière planétaire !…Et n’oubliez pas que le Bon Marché est la propriété de Bernard Arnauld-LVMH – Fondation Vuitton, qui, avec son homologue archi-milliardaire financier international, dirigent l’appareil de l’art archi-contemporain français avec la main-mise que l’Etat leur a donnée, sur le dispositif muséal national et sur quantité de hauts- lieux patrimoniaux… Alors, encore bravo et respect à tout ça !

.

.

.

.

 

.

.

Biographie de Nicole Esterolle

.

 

Nicole Esterolle. Artiste, critique d’art, galeriste ? peu de gens connaissent l’identité réelle de la personne connue ou non, qui se cache sous ce pseudonyme…
mais ses chroniques irrévérencieuses font fureur sur le web depuis trois ans.

.

.
.
.
.

Schtroumpf Emergent

.
.
.
.
.

.