La GALERIE PANGÉE est fière de présenter l’exposition Drawing Is the New Painting avec les artistes invités Annie Descôteaux, Claire Milbrath, Gabrielle Lamontagne, Louis Bouvier, Marie Ségolène C. Brault, Shauna Born, Shauna Eve et Tim Messeiller (CA)

 hhhh
.
Claire Milbrath – Casual Encounters
.
.
.
 .
.
.
.
.
.
DrAwing Is the
.
New Painting
.
.
.
.
.
Du 14 janvier au 27 février 2016
 .
.
.
.
Vernissage
16.01.16
15h00 à 18h00
.
.
.
.

Commissaire

Joani Tremblay

.

.

.

.

 

Performance par Marie Ségolène C. Brault le 16 janvier à 16h00

 

La GALERIE PANGÉE est fière de présenter l’exposition Drawing Is the New Painting avec les artistes invités Annie Descôteaux, Claire Milbrath, Gabrielle Lamontagne, Louis Bouvier, Marie Ségolène C. Brault, Shauna Born, Shauna Eve et Tim Messeiller.

.

.

.

.

.

.

Annie Descôteaux, Claire Milbrath, Gabrielle Lamontagne, Louis Bouvier, Marie Ségolène C. Brault, Shauna Born, Shauna Eve et Tim Messeiller.

.

Le dessin est la nouvelle peinture.

Le dessin est marginal.

Le dessin est libre de convention, il est l’expression ultime de la liberté.

Le dessin n’est jamais mort.

Le dessin peut être fait avec tous les médiums.

Le dessin est le premier art que nous produisons enfant, donc il est universel, cru, spontané et innocent.

Le dessin est ce qu’il y a de plus près de l’origine d’une idée.

Le dessin est privé.

Le dessin est le plus actuel et le plus ancien médium.

Le dessin est impossible à définir.

.

(Collage d’extraits du texte Drawing is the New Painting par Karen Kurczynski, Art Journal, 2011, traduction libre)

Drawing Is the New Painting examine les problématiques contemporaines dans la pratique du dessin à l’heure actuelle. Qu’est-ce que le dessin aujourd’hui? Pourquoi dessiner maintenant? Les artistes sélectionnés explorent le dessin comme un support malléable à travers le collage, le dessin sur différentes surfaces, le dessin comme sculpture et le dessin comme performance. Avec une pensée critique, ces artistes ont repensé les notions traditionnelles du dessin et ont élargi la définition du médium.

Le dessin peut être considéré comme un langage visuel, mais aussi comme une «pensée visuelle» ou encore comme une «troisième notion» avec une autonomie épistémique spécifique, en contraste avec les domaines du concept et du langage.1 En d’autres termes, le dessin peut être considéré comme une activité produisant un savoir. Le dessin peut être utilisé pour examiner des données non verbales, pour réfléchir à des problèmes et pour analyser des expériences. Lorsque l’on se met au dessin, l’on constate que nous en connaissons beaucoup moins sur ce que nous voyons qu’auparavant présumé. Aux yeux de sa théorie bien-établie, le dessin est perçu comme un «instrument de représentation doublement significatif : en tant que moment de savoir (donc en ajustant l’idée afin de s’adapter à l’objet), et en tant qu’acte de construction créative capable de modifier la perception passive du réel et de la réorienter au sein de la dimension de construction théorique et pratique, souvent avec un contenu idéologique marqué.»2Les artistes de cette exposition approfondissent les questions «qu’est-ce que dessiner?» et «qu’est-ce que faire une marque?» Cette exposition aspire à stimuler un dialogue portant sur les problématiques de la pratique du dessin à l’heure actuelle et à encourager la passion des artistes pour le dessin sous toutes ses formes, ainsi que d’explorer davantage, d’expérimenter et de jouer.

.

Commissaire : Joani Tremblay poursuit sa MFA à l’université Concordia. Elle crée des lieux et paysages sur papier de grand format présenté de manière installative. Les oeuvres de Tremblay ont été exposées à Tokyo (3331 Arts Chiyoda), New York (DRAFTspace) et à travers le Canada à Toronto (Open Studio Gallery), Montréal (Galerie d’Este), Rimouski (Caravansérail) et bientôt à Calgary (Artist Proof Gallery), Edmonton (Latitude 53) et Denton, Texas (tAd Gallery). Elle a aussi participé à des résidences d’artistes à Tokyo et à Berlin. Certaines de ses oeuvres font partie de la Collection Loto-Québec et de plusieurs collections privées nationales et internationales. Joani Tremblay a été lauréate de la bourse Vladimir J. Elgart et de la bourse de recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture.

Annie Descôteaux est titulaire d’un baccalauréat en arts plastiques de l’université Concordia. Sa pratique est axée sur le lien entre l’art et le design et son travail explore des formes simples et audacieuses, ainsi que  des références historiques et culturelles à travers le collage et l’installation. Elle a pris part à plusieurs expositions collectives et individuelles au Québec, en Belgique, en France et aux États-Unis, notamment : Jeu d’échelle à L’OEil de Poisson, et Stations, People, Eat, Drink à la Parisian Laundry.

Claire Milbrath est une artiste autodidacte vivant à Montréal. Elle est également rédactrice en chef du The Editorial Magazine. Son travail est astucieusement comique et nostalgique tout en s’inspirant des peintres naïfs, d’Henri Rousseau et de Séraphine Louis.

Gabrielle Lamontagne est une illustratrice et designer graphique présentement basée à New York. Son travail est influencé par les livres pour enfants et les techniques d’impression industrielles du milieu du siècle. Gabrielle détient un baccalauréat en design graphique de l’UQAM et a cofondé l’atelier Charmant & Courtois. Elle travaille présentement sur son premier livre illustré pour enfants.

Louis Bouvier vit et travail à Montréal, d’où il est originaire. Connu pour ces dessins photoréalistes de grand format, il y mélange présentement des sculpture issues de moulages et d’objets trouvés. Il a exposé au Québec ainsi qu’aux États-Unis et en Europe. Il a présenté en novembre 2015 deux expositions solos, une à Winnipeg à La Maison des artistes visuels francophone et l’autre à la Galerie de l’UQAM. Louis Bouvier détient un baccalauréat et une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM.

Marie Ségolène C. Brault vit à Montréal, où elle a fondé le collectif The Room 22 en 2009. Son travail traite de thèmes reliés aux mythologies personnelles et au corps. Marie est diplômée du baccalauréat en création littéraire de l’université Concordia où elle est en train de terminer son baccalauréat en arts plastiques. Le travail de Marie a été présenté dans Poetry is Dead Magazine, Ssissterss, DRY MAGAZINE et NAKID Magazine et son livre Proprioception (2015) a été récemment publié par Book Label. Elle a fait des performances à la City Bird Gallery (NYC), Vox Populi (Philadelphia) et VAV Gallery (Montréal).

.

.

.

.

undefinedShauna Born – Christopher Sunset
 .
.
.
.
.
 

Shauna Born née à Kelowna en Colombie-Britannique, a reçu sa MFA en 2012 à l’Université de Waterloo et son BFA au Ontario College of Art and Design. Son travail a été exposé à la Mercer Union (Toronto, ON.), MULHERIN + Pollard (New York, NY.), et à l’Art Gallery of Calgary (Calgary, AB.). Elle est récipiendaire de subventions de projet du Conseil des arts de l’Ontario et du Conseil des Arts du Canada. Ses oeuvres font parties de collections privées et publiques, y compris celles du Nerman Museum of Contemporary Art, et du Canada Council Art Bank. Shauna vit et travaille actuellement à Toronto, en Ontario.

Shauna Eve dessine des confessions. Elle perçoit son environnement comme une personne dans l’obscurité, en traçant des trajectoires à l’aide de lignes tracées en plusieurs médiums. Elle utilise la narration pictographique pour exprimer ses récits oniriques sur le papier, la peau, la céramique et la vidéo. Ses performances et sculptures reflètent la fragilité de sa ligne et relient la vulnérabilité humaine à l’acte de suspension et de nouage. Shauna vit et travaille à Montréal.

Timothée Messeiller né en 1988 à Vevey en Suisse, travaille et vit à Montréal. Il a reçu son baccalauréat en beaux-arts de l’École Cantonale d’Art du Valais en 2012 et sa maîtrise en beaux-arts spécification fibres de l’université Concordia en 2015. Le travail de Messeiller se situe à la limite entre l’art et le design. Usant de dispositifs installatifs, de même que des médias aussi variés que la performance, la sculpture ou le dessin, la pratique artistique de Messeiller tend à questionner le statut de l’artiste comme artisans et ses répercussions sociales.

.

.

.

.
.
.
.

GALERIE PANGÉE is pleased to present the exhibition Drawing Is the New Painting with the invited artists Annie Descôteaux, Claire Milbrath, Gabrielle Lamontagne, Louis Bouvier, Marie Ségolène C. Brault, Shauna Born, Shauna Eve and Tim Messeiller.

Drawing Is the New Painting is examining contemporary issues in current drawing practices. What is drawing today? Why drawing now? This selection of artist explores drawing as a malleable medium through collage, drawing on different surfaces, drawing as sculpture, and drawing as performance. With a critical assessment, the artists rethought the traditional concepts of drawing and expanded the medium’s definition.

Drawing can be thought as a visual language, furthermore, it can be thought as “visual thinking” or as a “third thing” with a specific epistemic autonomy in contrast to the realm of concept and language. In other words, drawing can be thought as a knowledge-producing activity. Drawing can be used to investigate nonverbal inquiry, to think through problems and to analyze experiences. When starting to draw, one realizes that we know far less about what we see than previously presumed. Drawing is seen, through its well-established theory, as a “doubly significant instrument of representation: as a moment of knowledge (therefore adjusting the idea to fit the object), and as an act of creative construction, capable of modifying the passive perception of the real and refocusing it within the dimension of theoretical and practical construction, often with a pronounced ideological content.”

The artists in this exhibition think further the questions: What it is to draw? What it is to make a mark? This exhibition hopes to stimulate a dialogue regarding issues of current drawing practices and encourage artists’ passion about drawing in its many forms, as well as to explore further, experiment and play.

 

.

.

.

 

.
GALERIE PANGÉE
372 Sainte-Catherine Ouest, #412
H3B 1A2
Montréal, QC
514.845.3368

À propos / About

La GALERIE PANGÉE, experte en art contemporain, littérature et conseils en art, est heureuse de rouvrir ses portes avec une riche programmation 2015-2016. La galerie consacrera ses quatre prochaines expositions à des artistes et commissaires émergents de Montréal, Toronto, New York et Helsinki. La galerie présentera deux expositions solos – Ayla Dmyterko et Joani Tremblay – une composée d’un duo – Minna Pöllänen et Bang Geul Han – ainsi que des expositions collectives, dont la première édition en 2016 se dédiera à la question des problématiques contemporaines dans la pratique du dessin.

.

GALERIE PANGÉE, expert and adviser in contemporary art and literature, is excited to have re-open its doors with a 2015-2016 program. The gallery will dedicate its next four exhibits to emerging artists and curators from Montreal, Toronto, New York and Helsinki. The gallery will present two solo shows – Ayla Dmyterko and Joani Tremblay – a duo show – Minna Pöllänen and Bang Geul Han – as well as collective exhibitions, among which this first edition in 2016.

 .

.

.