Les images de ma collection par Nicole Esterolle

Edwige Blanchatte
 Anne Van Der Linden
 .
.
.
.
.
.
.
 Les images
.
.
de ma collection
.
.
.
.
.
 

 

.
 
.
Billet d’humeur
 
 .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
 
 

Voici un nouveau lot d’images de ma collection (d’images).. Sans volonté « prescriptive » mais pour le plaisir seulement de les partager et de vous les montrer…et même si elles ne correspondent pas aux normes du « processuel discursif » officiel agréé par les inspecteurs de la création du Ministère de la désartification qui, depuis quarante ans, s’emploie à éradiquer la floraison artistique naturelle non-assistée..

j’en ai des centaines cueillies ici ou là sur internet et sur le site galeries-prospectives.com sur lequel vous pouvez aussi vous promener pour faire vos choix perso .Quand on voit la richesse, l’extraordinaire abondance, la fraîcheur, la liberté, la surprenante inventivité et la variété de ce qui est offert par la nature non polluée par les subventions et la spéculation intellectuelle et financière… cela nous console de la misère gigantesque et répétitive de la petite dizaine de stars du show-business-art et du bureaucratic-art français dont on nous rebat les oreilles, nous bourre le cerveau et nous obstrue les yeux…et cela nous permet d’envisager une heureuse alternative au toujours vigoureux et ravageur totalitarisme artistique d’Etat.Comment préserver cette étonnante flore artistique naturelle ?

.

.

.

 Baxter
 Florence Reymond
.
.
.
.
.
.

Les constats, analyses, propositions, mises en garde, que nous fait le « paysan –philosophe » Pierre Rabhi, au sujet de l’inhumanité destructrice de la nature vivante des sols, de la faune, de la flore et du sens en général, peuvent s’appliquer en toute homologie au sujet de la création artistique dont les souffrances actuelles ont la même origine et sont le résultat de la même gigantesque ineptie mondialisée.

.

.

.

.

.
 Alex Gross
 Anne Bertoin
.
.
Marc Jallard
 Dario Caterina
.
.
.
.
.

Car il est évident que la végétation artistique subit les mêmes ravages venant des actions spéculatives conjointes de la finance internationale et de la bureaucratie artistique hexagonale. A cette économie virtuelle des bulles financières, destructrice de l’économie réelle, correspond très exactement ce financial art des bulles artistiques, tout autant destructeur de l’art vivant. Aux substances chimiques nocives utilisées dans l’agriculture pour augmenter les bénéfices des traders cocaïnés et autres spéculateurs incultes de tous poils, correspondant aussi très exactement la puissance détergente du discours sur l’art de ses grands rhétoriciens subventionnés au service des réseaux bureaucratico-financiers… Un discours d’une redoutable efficacité herbicide, pesticide et aseptisante, destiné à éradiquer tout contenu sensible et poétique superflu, et toute floraison en dehors de celles, obscènes et monstrueuses, formatées aux normes du contemporain-international « hors-sol »…

On rêve en art aussi, de « circuits courts », de retour au terroir…de respect de la nature…

.

.

.

 

.

.

 

.

.

Biographie de Nicole Esterolle

.

 

Nicole Esterolle. Artiste, critique d’art, galeriste ? peu de gens connaissent l’identité réelle de la personne connue ou non, qui se cache sous ce pseudonyme… mais ses chroniques irrévérencieuses font fureur sur le web depuis trois ans.

.

.
.
.
.

Schtroumpf Emergent

.
.
.
.
.