Steven COX et Bas van den HURK – A Moveable Feast‏ / Galerie Jérôme Pauchant (FR)

[#Beginning of Shooting Data Section] Image Size:L (7360 x 4912), FX 2015/08/31 14:59:09.09 Time Zone and Date:UTC+1, DST:OFF RAW (14-bit) Artist:Peter Cox Eindhoven NL Copyright:naamsvermelding verplicht Nikon D810 Lens:60mm f/2.8G Focal Length:60mm Focus Mode:AF-S AF-Area Mode:Group Area AF VR: AF Fine Tune:OFF Aperture:f/6.3 Shutter Speed:1/160s Exposure Mode:Manual Exposure Comp.:+2.0EV Exposure Tuning: Metering:Center-Weighted ISO Sensitivity:ISO 64 Device: White Balance:Auto1, 0, 0 Color Space:Adobe RGB High ISO NR:OFF Long Exposure NR:OFF Active D-Lighting:OFF Image Authentication: Vignette Control:OFF Auto Distortion Control:OFF Picture Control:[SD] STANDARD Base:[SD] STANDARD Quick Adjust:0.00 Sharpening:3.00 Clarity:+1.00 Contrast:0.00 Brightness:0.00 Saturation:0.00 Hue:0.00 Filter Effects: Toning: Optimize Image: Color Mode: Tone Comp.: Hue Adjustment: Saturation: Sharpening: Latitude: Longitude: Altitude: Altitude Reference: Heading: UTC: Map Datum: [#End of Shooting Data Section]

.

Yellow Pages, 2015 Huile et aérosol sur toile
Oil and spray paint on canvas
© Steven Cox. Courtesy Galerie Jérôme Pauchant, Paris.
.
.
.
.
.
.
.
.

 

Steven COX
.
.
Bas van den HURK
.
.
A Moveable Feast
.
.
.
8 janvier – 12 mars 2016
.
.
.
.
.
.
.

C’est pendant l’été 2015 que Steven Cox et Bas van den Hurk débattent du sens de A Moveable Feast , « Paris est une fête », d’Ernest Hemingway, mémoires de l’auteur et référence culturelle qui célèbre le Paris des années 1920. Six mois plus tard, les tragiques évènements du 13 novembre 2015 nous rappellent la pertinence et l’importance de cet ouvrage . Paris est une fête. En choisissant de conserver ce titre, Cox et van den Hurk souligne nt que l’esprit de Paris inspirera toujours le monde entier et donnera force à tous ceux dont le cœur est conquis par la capitale française.

 

Steven Cox et Bas van den Hurk proposent en duo l’exposition A Moveable Feast , u n environnement immersif où nouvelles peintures et sculptures des deux artistes sont présentées dans l’espace de la galerie Jérôme Pauchant , dont le sol est investi pour l’occa sion , du 8 janvier au 12 mars 2016 . A Moveable Feast entend brouiller les frontières entre présence et absence, passé et présent, et d’une façon plus fondamentale, entre les démarches des deux artistes. Cette proposition questionne notamment les conditions d’exposition conventionnelles e t le va -et-vient entre autonomie et hétéronomie de l’œuvre .

 

Le titre de l’exposition A Moveable Feast ( «Paris est une fête » 1 ), est tiré des mémoires de l’auteur américain Ernest Hemingway alors qu’il était expatrié en France dans les années 1920 . L’ouvrage , qui décrit le séjour à Paris du jeune auteur , est composé de comptes -rendus personnels, observations et anecdotes.

 

A Moveable Feast a pour Steven Cox et Bas van den Hurk u n double sens : d’une part, il s’agit littéralement d’un «banquet matérialiste » dans lequel les artistes sont absorbés en explorant le flux de la peinture et le processus de vieillissement naturel qui s’ensuit ; d’ autre part , c e titre fait également référence au x diverses manières dont no us envisageons notre propre place dans le temps et l’espace. Pour reprendre la célèbre phrase d’Héraclite, « on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve » – une phrase faisant souvent référence aux premiers minimalistes comme Robert Morris et Fred Sandback, il s’agit de démontrer l’idée qu’il est possible de regarder la même œuvre d’une manière toujours différente .

 

La proposition in situ de Steven Cox et Bas van den Hurk en particulier sur le sol de la galerie est semblable à un flux de pensées matérialisées où les objets flottent dans une temporalité donnant au regard une liberté infinie . Les œuvres de chaque artiste entretiennent un rapport ambigu à leur présence et à leur absence, simultané ment ou non . Le spectateur peut ainsi devenir témoin collectif de l’œuvre, tentant d’en appréhender le sens sans toutefois l’embrasser totalement . Questions fondamentales aujourd’hui : comment pouvons -nous vivre ensemble? Comment l’organisons -nous ? Comment créons -nous collectivement notre environnement ? Dans quelle mesure Le titre de l’exposition A Moveable Feast ( «Paris est une fête » 1 ), est tiré des mémoires de l’auteur américain Ernest Hemingway alors qu’il était expatrié en France dans les années 1920 . L’ouvrage , qui décrit le séjour à Paris du jeune auteur , est composé de comptes -rendus personnels, observations et anecdotes. A Moveable Feast a pour Steven Cox et Bas van den Hurk un double sens : d’une part, il s’agit littéralement d’un «banquet matérialiste » dans lequel les artistes sont absorbés en explorant le flux de la peinture et le processus de vieillissement naturel qui s’ensuit ; d’ autre part , c e titre fait également référence au x diverses manières dont no us envisageons notre propre place dans le temps et l’espace. Pour reprendre la célèbre phrase d’Héraclite, « on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve » – une phrase faisant souvent référence aux premiers minimalistes comme Robert Morris et Fred Sandback, il s’agit de démontrer l’idée qu’il est possible de regarder la même œuvre d’une manière toujours différente . faisons -nous partie de réseaux ? Ces problèmatiques sont régulièrement soulevées par les artistes , dans u n processus dynamique de création et d ’exposition.

 

1 Paris est une fête , Ernest Hemingway, Gallimard, Paris, 1964 (édition posthume) , trad . Marc Saporta .

 

.

.

.

 

 

Galerie Jérôme Pauchant
.61 rue Notre Dame de Nazareth
75003 – Paris
+ 33(0)1 83 56 56 49

.

Tuesday – Saturday / 11am – 7 pm

.
.
.
.