UNTEL – L’art d’être touriste / Galerie mfc-michèle didier (FR)

 Untel_Tourist_Color_web
.
UNTEL, Touriste, 1978. Photographies en diptyque.
Costumes et T-shirts sérigraphiés, appareils photo, badges et adhésifs.
Clichés en simultané: intervention dans les rues du centre-ville de Cahors.
.
.
.
.
.
.
.
UNTEL
.
.

L’art d’être touriste

 .

.

.

 

 

 
Du 20 novembre 2015
au 16 janvier 2016

.

.

.

Vernissage

19.11.15

 

.
.
.
.
.
.

Le groupe UNTEL est de retour en mode Touriste!

.

Après LA BOÎTE UNTEL, puis LE SAC UNTEL et son succès à la FIAC en 2013, mfc-michèle didier demande aujourd’hui au groupe UNTEL de réactiver la performance Touriste de 1978. Cette dernière consistait, pour les artistes, à déambuler dans les rues de Cahors et à se faire prendre en photo en duo par un passant, cette action étant simultanément photographiée par le troisième. Chaque membre du trio (Jean-Paul Albinet, Philippe Cazal et Wilfrid Rouff) était affublé d’un costume Touriste: veste-pantalon de peintre en bâtiment blanc, avec tee-shirt, l’ensemble intégralement sérigraphié du mot Touriste – différentes typographies et mises en couleurs – plus badges.

Le 16 octobre 1978, lors de leur performance Fashion Show, dans la Grande Galerie du Louvre, UNTEL présente sa collection Touriste. Ces trois costumes historiques seront la pièce maîtresse de la nouvelle exposition mise en scène par le groupe à la galerie mfc-michèle didier. Ils seront complétés par douze diptyques composés des photographies Touriste réalisées à Cahors. L’ensemble costumes-diptyques constituera une œuvre UNTEL.

À cette occasion, une nouvelle édition limitée à cent exemplaires sera produite par mfc-michèle didier: UNTEL, LA CHEMISE TOURISTE. Elle viendra compléter l’ensemble vestimentaire d’origine. Un modèle pour femme et un modèle pour homme seront confectionnés chacun en trois tailles (S, M, L.). Les chemises seront disponibles à la vente à la galerie mfc-michèle didier qui prendra ainsi des airs de «boutique» pour devenir le distributeur officiel de la nouvelle création UNTEL. À l’inverse du nouveau paysage qui se profile dans le Haut-Marais, le quartier dans lequel mfc-michèle didier est installée depuis 2011 et qui voit ses grossistes historiques disparaître, UNTEL a décidé d’investir la galerie en proposant une scénographie digne des «grandes marques». Le temps de l’exposition mfc-michèle didier relèvera plus du Haut-Sentier que du Haut-Marais.

L’attitude décontractée du touriste est à envisager désormais comme un motif Made in Paris, à l’instar d’une attitude artistique. L’ART D’ÊTRE TOURISTE… Une posture qui n’a pas manqué d’être disséquée par UNTEL, «experts-analystes» du paysage urbain. Cette aptitude à la fine analyse d’un quotidien citadin s’exprime notamment très clairement dans VIE QUOTIDIENNE – Environnement de type «Grand Magasin» (1977), une installation qui interroge la réalité de la vie quotidienne en milieu urbain en proposant un inventaire, mis sous vide, d’échantillons et d’objets extraits d’un contexte tout à fait banal mais révélateur d’une époque, une archéologie du quotidien. Un regard atemporel sur la société de consommation que l’actualité économique réactive aujourd’hui avec violence.

À votre tour de vous prêter au jeu de L’ART D’ÊTRE TOURISTE. Alors suivez le guide et enfilez votre chemise!

.

Le 19 novembre 2015, le soir du vernissage, à 19h30, le défilé des modèles: trois filles et trois garçons présenteront UNTEL, LA CHEMISE TOURISTE. Cent chemises et sans culottes, le défilé sera très court, trois petits tours et puis s’en vont!

.

Happenings et joyeuses provocations seraient une voie rapide et efficace afin de résumer la démarche d’UNTEL. Mais que désigne donc cette appellation anonyme ? Qui sont ces individus que l’on saurait nommer?

UNTEL est un groupe d’artistes constitué de Jean-Paul Albinet, de Philippe Cazal et d’Alain Snyers (remplacé en 1978 par Wilfrid Rouff). Son existence brève mais passionnée, de 1975 à 1980, a donné vie à de nombreuses actions dans l’espace public, notamment la reconstitution au Grand Palais du Déjeuner sur l’herbe d’après Manet à l’occasion du Salon des artistes français (1975); Fashion Show, défilé de mode simulé dans la Grande Galerie du Louvre en tenue de Touriste (1978) et de nombreuses interventions polémiques dans plusieurs villes en France.

Le dénominateur commun de ces actions est l’investigation du quotidien – investigation sociale et politique – à des fins critiques, imprégnée des idées contestataires issues de mai 68 et de la pensée situationniste.* UNTEL mène ces actions comme des enquêtes, prélève dans le quotidien L’écume des jours et met ainsi en évidence la banalité et l’insignifiance de ce qui constitue la vie de tous les jours dans ses contractions et ses aliénations.

UNTEL utilise tous les supports et modes d’expression qui sont accessibles : photographie, vidéo, enregistrement sonore, environnement, geste, action corporelle, objet fabriqué, etc. La photographie et la vidéo sont les médiums que le collectif affectionne. Ces deux supports s’adaptent parfaitement à la nature de leur travail. En effet, leurs interventions, pour continuer à exister et garder une réelle actualité, nécessitent d’être systématiquement documentées.

Les archives d’époque ainsi constituées offrent une richesse documentaire qu’il est aisé d’exploiter pour replonger dans leurs aventures afin de mieux comprendre les enjeux du travail.

L’ensemble des accessoires et autres dispositifs imaginés et produits par les trois artistes offre de nouvelles possibilités de réactiver de manière pertinente leurs interventions urbaines.

Quarante années sont écoulées depuis leurs premières créations au sortir de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs à Paris.

Pour mémoire, UNTEL c’est donc cinq années d’activité intense et collective (1975-1980), son apport apparaît toujours aussi radical et actuel lorsque l’on observe ce que le trio «anonyme» dénonçait avec le sourire au regard de notre réalité contemporaine.

.

E-SHOP – Commander les œuvres en ligne

 

 
.
.
.

.

 

https://levadrouilleururbain.wordpress.com/
.

Galerie / mfc-michèle didier

66 rue Notre-Dame de Nazareth

75003 Paris, France

T : +33 (0)1 71 27 34 41

portable: + 33 (0)6 09 94 13 46

Ouvert du mardi au samedi, de 12h00 à 19h00
.
.
.