Luce Meunier – Lignes de courant / Galerie Antoine Ertaskiran (CA)

meunier
.
Géométrie variable 6-2, 2015, pigment aqua dispersion
et gomme laque sur papier Arches, 96.5 x 107 cm (38 x 42″),
collection particulière
.
.
.
.
.
.
.
Luce Meunier
.
.
.
Lignes de courant
 .
.
.
.
Du 15 octobre
.
.
au 28 novembre 2015 
.
.
.
.
 
Vernissage
.
15.10.15
17h à 20h
 
En présence de l’artiste
.
.
.
.
.
.
.
.
.

La galerie antoine ertaskiran est fière de présenter la seconde exposition personnelle de Luce Meunier à la galerie. Intitulée Lignes de courant, cette exposition englobe une production récente pour laquelle l’artiste a élaboré de nouvelles techniques picturales. Dans la continuité de ses recherches sur l’abstraction géométrique, l’artiste favorise une approche plastique et formelle qui met en jeu les notions de travail, de temps passé et les outils de production des oeuvres. Des structures organisationnelles sont ainsi mises en évidence, fruits de gestes simples et répétés qui font naître des formes riches, mais jamais répétitives.

Travaillées par des contraintes et des codes volontairement préétablis, les oeuvres de Luce Meunier sont avant tout les témoins d’une recherche plastique et d’un travail patient en atelier. L’artiste a renouvelé cette approche en 2013 pour une série d’aquarelles intitulée Espace intérieur/extérieur. Elle fait « réagir » le papier en le plongeant dans une solution pigmentée, révélant ainsi les lignes vaporeuses et les nuances transparentes du médium, rythmées par les différents niveaux de liquide. Les trempages successifs suggèrent peu à peu des espaces, des mouvements, des plans superposés et transparents dont résultent des compositions en clair-obscur.

Amorcé lors d’une résidence d’artistes au Banff Centre en 2014, ce nouveau corpus se compose de deux séries distinctes. La série Géométrie variable est un travail de composition géométrique autour de la trace d’une éponge pensée comme signature formelle. L’éponge, au centre du processus de création, devient un objet témoin. Entier ou découpé, seul ou jumelé, l’objet gorgé d’encre noire déposé sur le papier, laisse son empreinte diffuse.

De cette technique, parallèlement adaptée et réinventée au support de la toile, découlent les séries d’oeuvres sur toile intitulées Flot et Eaux de surface. La trace de l’outil est ici délaissée au profit d’une économie de moyens assumée. Les éponges colorées sont disposées de manière à faire « agir » la matière picturale. Imbibées et posées sur les toiles, elles libèrent leur surplus de couleur. La peinture fluide suit alors un parcours aléatoire, libre ; elle explore et dynamise l’espace. Le liquide coloré fait fusion avec le support qui est teinté dans la masse et non en surface. L’artiste manipule et contrôle les liquides pigmentés, tout en gardant le plus de simplicité formelle.

.

.

.

 

 .
.
.
.

Née en 1973, Luce Meunier vit et travaille à Montréal. Elle fut finaliste en 2006 du Concours de peintures canadiennes RBC. Ses oeuvres ont été récemment exposées à la Dunlop Art Gallery (Regina), au centre Plein sud (Longueuil), à la Birch Libralato Gallery (Toronto), au Centre d’art et de diffusion CLARK (Montréal) et à la Parisian Laundry (Montréal). Luce Meunier a obtenu plusieurs résidences d’artistes notamment au Banff Centre (2014) et au centre d’artistes le Lobe de Chicoutimi. Ses oeuvres font partie de nombreuses collections privées, corporatives et institutionnelles comme la collection Prêt d’oeuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, celles de la Banque Nationale du Canada, d’Hydro-Québec, de la Banque de Montréal et la collection Tedeschi. Luce Meunier et la galerie antoine ertaskiran souhaitent remercier le CALQ et la SODEC pour leur soutien financier.

.

.

.

.

m
Galerie Antoine Ertaskiran
1892 rue payette
Montréal Qc
H3J 1P3
Canada
.
f +1 514 989 7645
m
mm
 .
.
.
..

  .