TA N C – S I G N S / Galerie Wallworks Paris (FR)

 .
TANC , Sans titre , 2015, encre aérosol sur toile, 150 x 220 cm © Tanc
 .
.
.
.
.
.
TA N C | S I G N S
.
.
.
 
Du 2 octobre au 21 novembre 2015
.
.
.
.
.

Vernissage

.

01.10.15

(19h-22h)
 .
.
.
.
.
.
.
 

Fasciné par l’écriture et la transmission, Tanc a toujours été fortement inspiré par Henri Michaux. Après avoir beaucoup voyagé en Afrique du Nord et étudié les formes de la langue arabe, il s’est tourné vers l’Asie et les idéogrammes. En perpétuelle évolution, sa pratique artistique a évolué grâce à une aptitude à écrire dans n’importe quel sens – de bas en haut comme d’une ligne à l’autre, de droite à gauche ou de gauche à droite – associée à une gestuelle au rythme toujours plus rapide.

Depuis les hiéroglyphes jusqu’aux signes que véhiculent nos langues modernes, l’écriture génère des formes associées à des sons qui nous permettent de communiquer. Réduite aux seuls signes, l’écriture se charge de mystère, voire de sacré, et de leur sens ne subsistent que des formes.

Dans sa dernière série de toiles, Tanc peint en grattant les couches inférieures de la peinture, suggérant des signes gravés, au-delà de l’écriture. Pour obtenir cet effet, il s’ensuit une lutte contre le temps avant que la peinture ne sèche. Il lui faut réaliser chaque toile d’une traite, parfois dans un état proche de la transe. C’est ce lâcher-prise qui permet à l’artiste que son inconscient domine l’acte de création, ce qui pour lui en fait l’égal du spectateur qui découvre l’œuvre. Selon sa culture, ses origines et ses repères, chacun vit ainsi la même expérience face à ces toiles pour en percevoir les signes apparemment indéchiffrables et qui pourtant nous parlent.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

Né en 1979 à Paris, Tanc a grandi avec le graffiti. Peintre, graphiste, dessinateur et compositeur de musique électronique, il rejoint la grande famille du graffiti en 1996. Il considère que l’art de la rue est éphémère et que l’action est plus importante que le résultat.

Au début des années 2000, il rencontre Jean Faucheur et les membres des VAO (L’Atlas, Sunset, Yaze, Babou, Teurk, Coerz). Il se concentre alors sur un travail d’atelier et se démarque des graffeurs traditionnels par une œuvre essentiellement basée sur le trait, tout en privilégiant la spontanéité.

Tanc s’est engagé dans une recherche formelle abstraite, qu’il confronte à la vivacité première du street art : prépondérance de l’action, perfection du geste, acceptation de l’aléa, singularité et énergie.

Les œuvres de Tanc frappent par leur intensité et leur musicalité, leur vibration de lumières et de matières, mais aussi par le fait que l’artiste les conçoit, comme pour sa musique, de manière totalement libre et spontanée.

.

.

.

.

.

Galerie Wallworks Paris
4 rue Martel
75010 Paris
09 54 30 29 51
Métro : Bonne Nouvelle (lignes 8 et 9) ou
Château d’Eau (ligne 4)
Du lundi au samedi (14h-19h)