ABOUDIA – LE NOUCHY / INCEPTION GALLERY et LE SALON 8°AVENUE (FR)

 ImageProxy.mvc8e

 

.

.
.
.
ABOUDIA
.
.
.
 LE NOUCHY
.
.
.

DU 10 SEPTEMBRE

.

AU 07 NOVEMBRE 2015

 .

.

.

.

ET AUSSI…

.

.

.

 

LE SALON 8°AVENUE

.

AVENUE DES CHAMPS ELYSEES

.

Du 21 au 26 octobre 2015

.

.

.

.

.

Diplômé du Centre Technique des Arts Appliqués d’Abidjan en 2005, Aboudia se révèle pendant le conflit de 2011 qui a vu la guerre en Côte d’Ivoire et notamment la bataille d’Abidjan.

.

J’étais un peu « Hors la Loi »…

.

« Les débuts n’ont pas été faciles car je n’étais pas le bienvenu aux Beaux-Arts de Cocody compte tenu de mon parcours qui me renvoyait toujours à la rue !

J’étais un peu « Hors la Loi » car je ne voulais pas être comme les autres, je ne voulais pas que l’on me canalise ; je voulais être moi même. Pour moi, l’art ne se dirige pas et c’est ce qui vient du plus profond de soi qui est important. »

Pendant ces mois de guerre, les tableaux d’Aboudia ont retracé les épisodes de cette crise avec la foule hostile, les civils terrifiés, les morts, les armes…

« Je restais caché dans un atelier en sous-sol ou je peignais les images que je voyais quand je remontais à l’air libre. Je ne suis pas un peintre de la guerre mais j’ai peint la guerre pour montrer à l’histoire ce qu’il s’était passé. »

Ce sont les enfants des rues qui sont mon thème de prédilection et c’est leur écriture que je peints…

Ses oeuvres sont inspirées par les graffitis des murs d’Abidjan faites par des bandes de gamins qui gravent pour exprimer leur colère ou leurs rêves.

« Ce sont les enfants des rues qui sont mon thème de prédilection et c’est leur écriture que je peints.

Cette écriture ne m’appartient pas mais j’ai emprunté cette écriture pour la mettre sur la toile.

La gare d’Abobo m’a toujours inspiré car c’est un endroit vivant et populaire où vit beaucoup d’enfants marginalisés. »

Les tableaux d’Aboudia frappent par leur style coloré, sauvage et enfantin et par leurs dimensions très importantes; jusqu’à quatre mètres de longueur.

.

Comparé avec l’artiste Jean-Michel Basquiat…

.

Peintre de la rue, Aboudia a su capter l’énergie des rues d’Abidjan et travaille souvent les tableaux par séries.

Comparé avec l’artiste Jean-Michel Basquiat qui avait su capter l’énergie de New York, Aboudia déclare « Je ne connaissais pas Basquiat avant que l’on me parle de lui. Ayant appris quel grand artiste il était, j’ai été flatté de cette comparaison car cela suppose que je suis, peut être, appelé à être grand comme lui .

Aujourd’hui je m’inspire de tout ce qui m’entoure que se soit à Abidjan ou à New York.

Je m’exprime sur des grands formats car je reproduis sur mes toiles ce que je vois sur des murs, des grands murs et je veux être au plus proche de la réalité. »

Un grand nom de la peinture en Afrique dans les années à venir…

Œuvre : « Untitled », 2013, Acrylique et technique mixte sur toile, 102 x 152 cm, © Inception Gallery

.

.

.

.

 

INCEPTION GALLERY 
67 Rue Saint Jacques
75005 Paris
T. +33 6 09 66 37 01
.
.
.
8e AVENUE
.
Pavillon, avenue des Champs-Élysées, Paris 8e
de la place Clémenceau à la place de la Concorde, côté pair
.
.
HORAIRES D’OUVERTURES  : du jeudi 22 au lundi 26 octobre 2015,
tous les jours de 11h à 20h, lundi fermeture à 18h.
.

TICKET D’ENTRÉE : 15 € CATALOGUE : 10 €VOITURIER : 10 €

.
LOGO . LE VADROUILLEUR URBAIN no 3.