Erwin Olaf – Waiting / Galerie Rabouan Moussion (FR)

Erwin Olaf

.
Erwin Olaf, Waiting
Courtesy the artist and Rabouan Moussion Paris

.

.
.
.
.
.
.
.
Erwin Olaf
.
.
Waiting
.
.
.
.
.
17 octobre – 28 novembre 2015 
.
.
Vernissage samedi 17 octobre 
.
.
.
.
.
.
.

« J’attends une arrivée, un retour, un signe promis. Ce peut être futile ou énormément pathétique : dans Erwartung (Attente), une femme attend son amant, la nuit, dans la forêt ; moi, je n’attends qu’un coup de téléphone, mais c’est la même angoisse. Tout est solennel : je n’ai pas le sens des proportions.

.

Il y a une scénographie de l’attente : je l’organise, je la manipule, je découpe un morceau de temps où je vais mimer la perte de l’objet aimé et provoquer tous les effets d’un petit deuil. Cela se joue donc comme une pièce de théâtre. Le décor représente l’intérieur d’un café ; nous avons rendez-vous, j’attends. Dans le prologue, seul acteur de la pièce (et pour cause), je constate, j’enregistre le retard de l’autre ; ce retard n’est encore qu’une entité mathématique, computable ( je regarde ma montre plusieurs fois) ; le Prologue finit sur un coup de tête : je décide de « me faire de la bile », je déclenche l’angoisse d’attente. (…)

Partout où il y a attente, il y a transfert : je dépends d’une présence qui se partage et met du temps à se donner – comme s’il s’agissait de faire tomber mon désir, de lasser mon besoin. Faire attendre : prérogative constante de tout pouvoir, « passe- temps millénaire de l’humanité.»

Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux (1977)

.

.

.

.

.

 

Nouvelle adresse
.
Galerie Rabouan Moussion
11 Pastourelle,
75003 PARIS
+33 (0) 1 83 56 78 21

.

La Galerie Rabouan Moussion est heureuse d’annoncer l’inauguration de son nouvel espace au coeur du marais avec l’installation vidéo et la série de photographies Waiting, inédites en France, de l’artiste néérlandais Erwin Olaf.

D’abord installée dans l’Hotel d’Hozier, la galerie déménage en 1999 au 121 rue Vieille du Temple. Ce nouveau lieu, 11 rue pastourelle, s’inscrit au sein de ce goût prononcé pour l’architecture: autrefois ancien théâtre, il fut converti en la réputée Maison Toussaint en 1822. Jacqueline Rabouan et Caroline Moussion poursuivent ici la promotion des cultures émergentes, engagée dès la création de la galerie en 1988. Au fil des années, elles défendent des artistes qui deviendront incontournables: Pierrick Sorin, Oleg Kulik, Lee Ufan, Bernar Venet, Stanislav Kolibal, Tania Mouraud, Hervé Télémaque, Shim Moon Seup ou encore Jean Degottex. Ce regard défricheur, souvent audacieux, en fait des galeristes si singulières, à la personnalité attachante.

.

.

.