Actes de disparition, un événement d’art action qui se déroulera le dimanche 2 août à partir de 15h au Square Viger / Agora de Charles Daudelin (CA)

Photo: artpublic.ville.montreal.qc.ca 

Crédit photo: Michel Dubreuil,

 
Charles Daudelin

Agora

1983
.
.
.
.
.
.
.
Actes de disparition
.
.
.
.
02.08.15
.
.
15h
.
.
.
.
.
.
 

Nous vous invitons à assister à Actes de disparition, un événement d’art action qui se déroulera le dimanche 2 août à partir de 15h au Square Viger ( entre la rue Saint-Denis, Berri, Viger et Saint-Antoine, Montréal ).

Suite à l’annonce de l’imminente destruction de l’oeuvre d’art public Agora de Charles Daudelin, des performeur.es de Montréal et de Québec se réuniront pour prendre position par l’art action. Actes de disparition consistera en une journée d’interventions performatives, de courte ou de longue durée, au sein même de la structure architecturale d’Agora, place initialement conçue pour être un lieu de rassemblement.

Une vingtaine de performeur.es poseront donc des gestes pour dénoncer, ou du moins souligner, la destruction prochaine de cette oeuvre monumentale.

.

.

.

.

.
.

Performeur.es

 .

.

.

collectif AOOS ( Association des ouvrières et ouvriers du sensible) – Laurence Beaudoin Morin – Simon Beaudry – Christine Brault – Janick Burn – Francys Chénier – Mélissa Correia – Gabrielle Desrosiers – Marie-Claude Gendron Steve Giasson – Steven Girard – Nadège Grebmeier Forget – Michelle Lacombe – Arkadi Lavoie Lachapelle Catherine Lescarbeau – Jean-Philippe Luckurst-Cartier – Hugo Nadeau – Jérémie St-Pierre, et autres performances impromptues.

.

.

.

.

ART PUBLIC
.
VILLE DE MONTRÉAL
.
.
.
.
.
.
.
 

Charles Daudelin Created with Sketch. Originaire de Granby, Charles Daudelin, sur les conseils de Paul-Émile Borduas, envisage d’emménager à Montréal et de suivre des cours à l’École du meuble de 1939 à 1943. Élu membre de la Contemporary Arts Society, en 1941, il séjourne consécutivement à New York et à Paris, où il fréquente notamment l’atelier de Fernand Léger. Enseignant à l’École des beaux arts de Montréal, l’artiste y crée la section « d’art intégré », en 1963. Parmi ses réalisations les plus prestigieuses en art d’intégration, notons le retable de la chapelle du Sacré-Cœur de la basilique Notre-Dame et la sculpture-fontaine l’Embâcle à la place du Québec à Paris.

.

Présentation de l’oeuvre Véritable aménagement urbain d’envergure monumentale, Agora est constituée d’un ensemble d’une vingtaine d’édicules de béton aux volumes évidés surplombant une surface de promenade en pavés imbriqués. Bassins et rideaux d’eau, petit plateau de scène, bancs et végétaux ponctuaient à l’origine cette place publique réalisée dans l’optique d’une appropriation citoyenne des lieux. La sculpture-fontaine Mastodo constitue le pivot central de cette composition minimaliste. Œuvre unique en son genre dans la collection d’art public de la Ville de Montréal tant par sa dimension que par sa destination utilitaire, Agora est symptomatique d’une époque où les artistes s’approprient les matériaux industriels dans une esthétique brutaliste que l’on rattache souvent à l’architecture communiste. Dès sa réalisation, le projet de Daudelin reçoit un accueil mitigé. Événements associés Agora a été réalisée à l’occasion du réaménagement du square Viger situé sur le site d’un ancien jardin public datant du XIXe siècle. Figurant parmi les plus beaux jardins du centre-ville, l’ancien square et ses arbres centenaires ont été complètement rasés pour la construction du tunnel Ville-Marie, en 1976. Conjointement avec la Ville de Montréal, le ministère des Transports du Québec a donc confié aux artistes Charles Daudelin, Claude Théberge et Peter Gnass la réalisation d’une place publique.

.

.

.

.

 

LOGO .  LE VADROUILLEUR URBAIN no 3.