Luc Ferry, philosophe, ex- ministre de l’Education Nationale, vient de déclarer au sujet du « vagin de la reine » de Versailles, « une pure merde pour cons prétentieux, voilà la vérité que personne n’osera dire ! »… par Nicole Esterolle

 .
.
.
.
Billet d’humeur 
.
.
.
Nicole Esterolle
.
.
.
.
.
.

Luc Ferry, un chevalier blanc …pas très blanc

.

.

 

 

Luc Ferry, philosophe, ex- ministre de l’Education Nationale, vient de déclarer au sujet du « vagin de la reine » de Versailles, « une pure merde pour cons prétentieux, voilà la vérité que personne n’osera dire ! »…

Mais si , mon cher Luc, des tas de gens le disent, l’ont dit et ont expliqué avant toi la genèse de l’ineptie art contemporain. Tu n’es donc pas seul chevalier blanc, et je me permets ici d’en citer quelques uns que du devrais connaître si tu étais vraiment attentif à tout ce qui se passe : Alphonse Allais, Jean Baudrillard, Alain Besançon, François Chevalier, Jean Clair, Antoine Compagnon, André Comte-Sponville, Aude de Kerros, Christine Sourgins, Maryvonne de Saint Pulgent, Jean-Philippe Domecq, Benoit Duteurtre, Hélène Parmelin, Marc Fumarolli, Nicolas Grimaldi, Jean-Louis Harouel, Boris Lejeune, Claude Levy – Strauss, Jean-François Mattei, Kostac Mavrakis, Philippe Murray, Octavio Paz, Giovani Panini, Dominique Schnapper, Michel Schneider, Georges Steiner, Wladimir Weidle, Yasmina Reza, Jacques Mougenot, Laurent Danchin…et votre serviteuse Nicole Esterolle

Et puis je me souviens aussi de cette déclaration lors de l’entretien que tu avais eu avec Sollers quand, avec une moue dėdaigneuse , tu disais que la querelle autour de l’AC était un remake de celle des anciens et des modernes … Et cela bien après le dossier Esprit de 1992,bien après « artistes sans art » de Domecq en 1994 , bien après le pamphlet de Baudrillard ,etc…autant de chose que tu ignorais déjà.

.

Valeurs actuelles 16 09 10

Je me souviens aussi de cet entretien à Valuers Actuelle du 16 09 10 question : Réponse : de LF : Les expositions d’art contemporain se multiplient dans les temples de la culture classique, comme encore ces jours-ci Murakami à Versailles. Qu’en pensez-vous ? Est-ce que ce n’est pas une manière d’imposer cet art, par argument d’autorité, à un grand public pour lequel, bien souvent, il n’apparaît toujours pas légitime plus d’un siècle après son apparition ? Quel est selon vous le rôle des pouvoirs publics dans ce processus ? Versailles est une grande entreprise, qui doit largement s’autofinancer. On est donc dans la logique de cette réconciliation de l’art et du marché que j’évoquais tout à l’heure. Je trouve que, de ce point de vue, mon ami Aillagon fait un travail formidable et utile, qui permet aussi, ne l’oubliez pas, de restaurer magnifiquement le château. Quant aux critères esthétiques, les miens sont différents, mais, après tout, est-ce si grave ? Il n’y a pas mort d’homme non plus…

Enfin je me souviens surtout de ce mail vengeur que tu m’as envoyé l’an dernier suite à un texte d’une chronique intitulé « Luc Ferry se trompe de cible », où je regrettais que tu mettes Soulages ( certes bien survalorisé) dans le même panier que les Koons Buren, Murakami et cie, et où je t’expliquais amicalement et respectueusement que c’était une erreur qui discréditait ton « combat »

Mail vengeur que voici :

Votre texte est consternant… Soyez gentille de ne plus m’adresser vos âneries

Du reste je ne vous connais pas, ne suis pas et n’est jamais été votre ami : de quel droit prétendez vous à ce titre ? De grâce, une fois encore, épargnez moi vos publications que je trouvent accablantes de bêtise. Merci d’avance ! Luc Ferry

Conclusion : Luc Ferry: belle chevelure mais vrai faux cul…traitre à sa propre cause…

 

.

Luc Ferry

Conclusion : Luc Ferry: belle chevelure mais vrai faux cul…

.

.

.

.

 

 

 

Luc Ferry sur l’expo d’art contemporain à Versailles :

« Une pure merde pour cons prétentieux,

voilà la vérité que personne n’osera dire ! » (ici)

.

.

.

.

 

.

Achat (ici)

m

Biographie de Nicole Esterolle

.

Nicole Esterolle. Artiste, critique d’art, galeriste ? peu de gens connaissent l’identité réelle de la personne connue ou non, qui se cache sous ce pseudonyme… mais ses chroniques irrévérencieuses font fureur sur le web depuis trois ans.

.

.
.
.
.

Schtroumpf Emergent

.
.
.
.
LOGO .  LE VADROUILLEUR URBAIN no 3
.
.
.
.