Playlist – exposition collective estivale / Galerie Antoine Ertaskiran (CA)

 .

.

.

.

 Playlist
.
.
.
.
Michael Assiff, James Kerr,
.
Sara Magenheimer, Roula Partheniou
.
Jon Rafman

 .

.

.

.

 

 

13 juin – 18 juillet 2015

 .

.

.

.

 

Vernissage
.
Samedi 13 juin 2015
14 h à 17 h
.
.
.
.
.
.
.

La galerie antoine ertaskiran est fière de présenter la deuxième édition de Playlist, une exposition collective estivale, regroupant le travail de cinq jeunes artistes canadiens et américains : Michael Assiff, James Kerr, Sara Magenheimer, Roula Partheniou et Jon Rafman. Réunies pour la première fois, leurs oeuvres créent une expérience visuelle, sensorielle et interactive unique. Le titre Playlist, met en avant la diversité des esthétiques et des moyens d’expression qui se retrouvent dans cette exposition captivante. Le public est invité à découvrir l’approche particulière de chacun des artistes qui, s’imbriquant à celle des autres, forme un ensemble inédit.

.

Michael Assiff crée des peintures, des objets et des installations qui interrogent l’héritage culturel, l’environnementalisme et l’image de marque. Son travail joue sur l’illusion du fait main, remettant en cause la nature et l’autorité industrielles des objets dont il s’inspire. L’imagerie qui prend forme provient du flux d’information tiré d’Internet ainsi que de pétroglyphes qui créent ensemble un continuum de nature, de culture, d’histoire et d’industrie, que l’artiste utilise pour brosser un tableau du commerce contemporain.* James Kerr s’applique à communiquer, à travers l’animation et le collage numérique, sa vision du monde en réutilisant des éléments du canon artistique de manière à faire revivre les oeuvres en dehors du contexte dans lequel elles ont été créées. Dans son travail, Kerr explore le caractère souvent banal et parfois curieux de la vie moderne.

Sara Magenheimer travaille avec plusieurs médiums (incluant la vidéo, la sculpture et la photographie). Son approche par le langage traite les objets, les images et la voix humaine comme des matériaux bruts, des signifiants intimes et des doublures sémantiques. Le rythme et le découpage créent une distorsion visuelle et proposent de nouvelles stratégies pour interpréter le monde.

Roula Partheniou explore la duplication et la façon dont le remaniement des objets familiers peut changer notre perception et notre regard. Ses oeuvres prennent la forme d’installations sculpturales qui utilisent des jeux de mots, de contexte, de couleurs et différentes sortes de trompe-l’oeil déconstruisant le familier et nous forçant à réexaminer les formes usuelles. Son travail interroge la manière dont nous voyons et interprétons les choses et met le spectateur au défi de réconcilier sa perception avec le réel.

Jon Rafman, explorateur et archiviste de la culture web, examine la nature changeante de l’identité personnelle au sein d’une société contemporaine. L’ensemble de sa production, qui intègre vidéos, installations, sculptures, photographies et peinture, interroge les limites du virtuel et du réel, de l’historique et du personnel, de la mémoire et du subjectif. En combinant des éléments provenant des mondes matériels et virtuels, Rafman souligne l’aisance avec laquelle la traduction entre ces deux langages s’effectue, modelant par le fait même notre perception de nous-mêmes ainsi que la façon dont nous établissons un contact avec notre environnement. Le travail de l’artiste, en questionnant les limites entre ces deux sphères d’idées, semble s’inscrire dans un tiers espace indéterminé, singulier, quoique familier.

.

.

.

.

.

 

m
Galerie Antoine Ertaskiran
1892 rue payette
Montréal Qc
H3J 1P3
Canada
t
f +1 514 989 7645
m
mm
 .
.
.
..

  .