GINETTE KAKAKOS AUBIN – LES TRACES DU PASSÉ / GUILDE CANADIENNE DES MÉTIERS D’ART (CA)

 Image : Ginette Kakakos Aubin, Mocassin perdu (Malécite)
[Lost Moccasin (Malecite)], 2015, Graphite
on paper, 38 x 27 cm / 15 x 11 in.
.
.
.
.
.
.
.
GINETTE KAKAKOS AUBIN
.
.
.
 LES TRACES DU PASSÉ
.
.
Peintures et oeuvres sur papier
.
.
.
.
.
.
Du 11 juin
.
.
au 11 juillet 2015
 .
.
.
.
.
Vernissage
Jeudi 11 juin 2015
17 h à 19 h
.
.
.
.
.
.
.
.

La Guilde canadienne des métiers d’art est fière de présenter l’exposition solo LES TRACES DU PASSÉ de l’artiste Ginette Kakakos Aubin, qui appartient aux Wu-las’-tukw (Malécites) du Québec. Du 11 juin au 11 juillet prochain, à travers une vingtaine d’oeuvres qui regroupent des peintures et des oeuvres sur papier, elle nous guidera à travers différentes traditions malécites et sa propre histoire. Ses oeuvres sont inspirées des arts primitifs, des objets, des vêtements et de la broderie de ses ancêtres qui lui servent également de catalyseurs de création. Forte de ses nombreuses participations à des expositions solos et collectives, Ginette Kakakos Aubin a su se démarquer grâce à la qualité et l’authenticité de ses oeuvres et à sa présence active au sein du milieu artistique québécois. Représentée à la Guilde canadienne des métiers d’art depuis 2000, ses oeuvres font également partie de la collection de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et de la collection d’art autochtone d’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada.

.

GINETTE KAKAKOS AUBIN – DÉMARCHE DE L’ARTISTE

.

« La peinture, le dessin et la gravure de Ginette Kakakos Aubin sont exécutées avec authenticité. Elle cherche à y introduire de manière colorée ses références picturales. Elle entremêle l’art premier, primitif, à celui d’aujourd’hui. Sa créativité est constamment stimulée par ses recherches sur l’histoire Mi’kmaq/Malécite et la signification de ces images/écritures pétroglyphes ainsi que par les différentes broderies, vêtements et objetsfaçonnés par ses ancêtres. C’est tout un défi de se les approprier dans le plus grand respect. L’artiste veut préserver le sens du sacré et suivre le chemin de ses mentors et ses ancêtres sont de véritables guides spirituels.

Sa recherche artistique, de première importance, lui permet d’approfondir ses connaissances historiques de façon à sensibiliser les gens par son art et les introduire à sa culture ancestrale. Elle met vraiment tous ses efforts pour comprendre comment ses ancêtres ont utilisé leurs savoirs technologiques pour faire de si merveilleux objets d’arts. Ce défi personnel consiste à rendre hommage et à faire sortir de l’oubli ceux et celles qui les ont créés. »

.

– Ginette Kakakos Aubin

.

.

.

.

.
.
.
.
LES TRACES DU PASSÉ
GINETTE KAKAKOS AUBIN
JUNE 11 TO JULY 11 2015
.
.
.
.
.

The Canadian Guild of Crafts is proud to present LES TRACES DU PASSÉ, a solo exhibition from Ginette Kakakos Aubin, artist who is part of the Wu-las’-tukw (Maliseet) of Quebec. From June 11th to July 11th, by means of twenty or so works, including paintings and works on paper, she will take us on a journey through the Malecite traditions and her own history that compose her background. The objects, clothing and embroideries made by her ancestors, as well as primitive arts are the artist sources of inspiration and catalysts for her creations. Having participated in numerous solo and group exhibitions, Ginette Kakakos Aubin has managed to stand out for the quality and authenticity of her work and her active presence in the Quebec artistic milieu. Represented by the Guild since the year 2000, her works are also part of the Bibliothèque et Archives nationales du Québec’s collection, and the First Nations art collection held by Aboriginal Affairs and Northern Development Canada.

.

“Aubin’s paintings, drawings and prints are executed with great authenticity. She seeks to address each medium with pictorial references in a colourful manner. Her creativity continues to be stimulated by her research on

.

Mi’kmaq/Maliseet history and the meaning behind petroglyphs (writings/images), as well as an assortment of embroidery, clothing and objects fashioned by her ancestors. It’s quite a challenge to portray these elements in the most respectful manner. The artist wishes to preserve their sacredness, while also following the route paved by her mentors and ancestors, who are genuine spiritual guides.

.

Her research, of prime importance to her, allows her to deepen her historical knowledge so that she may reach out to people, introduce them to her culture and touch them through her art. She makes every effort to understand how her ancestors used their technical skills to create such marvelous works of art. This challenge consists in paying tribute to the creators and in ensuring that their contributions aren’t forgotten.”

.

– Ginette Kakakos Aubin THE CANADIAN GUILD OF CRAFTS

.

The Canadian Guild of Crafts is a non-profit organization founded in 1906 in a joint effort to preserve, encourage and promote Inuit and First Nations art and the Fine Crafts of Canada. The Guild is comprised of a permanent collection of Inuit art, one of the most influential in Canada, an archive of esteemed historical and cultural standing, an educational program with a broad outreach, and a gallery which draws together works by renowned and emerging artists. Situated in downtown Montreal, near the Montreal Museum of Fine Arts, the Canadian Guild of Crafts serves the Arts through its contribution to artistic, educational and cultural involvement.

.

.

.

.

.

.
GUILDE CANADIENNE DES MÉTIERS D’ART
1460-B, rue Sherbrooke Ouest
Montréal, Québec
H3G 1K4

Tél. : 514.849.6091

.

info@canadianguild.com

.

.
.
.

.

.

.

.

LA GUILDE CANADIENNE DES MÉTIERS D’ART

.

La Guilde canadienne des métiers d’art est un organisme à but non lucratif fondé en 1906 afin de préserver, encourager et promouvoir l’art inuit et des Premières Nations, ainsi que les métiers d’art canadiens. À la Guilde, on retrouve une collection permanente d’art inuit, une des plus influentes au Canada, des archives d’une réputation historique et culturelle notable, un programme éducatif à portée considérable et une galerie qui rassemble les œuvres d’artistes reconnus et émergents. Située au centre-ville de Montréal, tout près du Musée des beaux-arts de Montréal, la Guilde canadienne des métiers d’art se consacre aux Arts par sa contribution à l’engagement artistique, éducatif et culturel.