L’art contemporain, ou le snobisme pour tous, Raphaël Enthoven et Adèle Van Reeth / atlantico

 .
.
.
.
.
.
.
.
 
 
L’art contemporain,
.
.
ou le snobisme pour tous
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

 

 

Raphaël Enthoven et Adèle Van Reeth / atlantico

.

Le snobisme ne désigne pas un type d’individu, mais une manière de se comporter à l’égard d’autrui, en partant du principe que nos goûts sont supérieurs au sien. Ainsi, personne n’est plus snob que celui qui méprise les snobs. Extrait de « Le snobisme », de Adèle Van Reeth et Raphaël Enthoven, publié chez Plon, 2015 (2/2).

.

ADÈLE VAN REETH – Prenons un cas concret. Vous ne manquez jamais une occasion de fustiger l’art contemporain, qui n’est, après tout, qu’une scène de théâtre parmi tant d’autres, sur laquelle s’affrontent ses défenseurs et ses détracteurs, chacun accusant l’autre de snobisme ultime.

.

RAPHAËL ENTHOVEN – Je vous accorde qu’adorateurs et détracteurs se ressemblent, comme la louange ressemble à l’exécration. Mais peut-on dire pour autant qu’ils communient dans le même snobisme ? Ce n’est pas sûr. L’adorateur est couramment accusé par le détracteur d’aimer une idée, de chérir une audace (et non « l’œuvre » à laquelle cette audace donne le jour). Le détracteur est souvent taxé d’archaïsme par les adorateurs. Mais dans cette querelle des Anciens et des Modernes, je ne suis pas certain que la modernité se trouve du côté du modernisme.

.

Voici pourquoi. « De tous les conformismes, le conformisme du non-conformisme est le plus hypocrite et le plus répandu aujourd’hui. C’est cela le Diable qui nous épie, nous surveille, et nous guette… », dit le grand Vladimir Jankélévitch au début de Quelque part dans l’inachevé. De fait, la mode de « l’art contemporain » est au cœur de l’involution qui transforme la subversion en académisme : la conséquence en est l’irrésistible snobisme de ses partisans, et la réduction de ses contempteurs, non moins snobs, à l’étiquette de « réactionnaires ».

.

Suite de l’article (ici)

.

.

.

.

.

 

Abonnez-vous à Atlantico

.

.

et lisez nous sans modération »

.

.

.

 .

.

.

 

 .
.
.
.
.
.
.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.