R I M E – DANGER ZONE / Galerie Wallworks (FR)

 .
.
.
.
.
.
R I M E 
.
.
DANGER ZONE 
.
.
Solo-show
.
.
.
.
.
.
Jusqu’au
06.06.15
 .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
 

Pour sa deuxième exposition personnelle en France, RIME investit la galerie Wallworks transformée pour l’occasion en atelier. Claude Kunetz lui propose ainsi une résidence de deux mois pendant lesquels il réalise les œuvres présentées en solo-show du 3 avril au 6 juin.

.

Danger Zone reflète le caractère à la fois surprenant, sarcastique et menaçant, des personnages et des situations qu’il met en scène avec humour. Souvent construites à partir d’une composition abstraite constituant la base de sa peinture bien figurative, ses œuvres sont aussi à double- sens. En témoignent la symbolique des couleurs et des êtres hybrides qui peuplent ses toiles ainsi que les lettrages qu’il place près de ses personnages ou leur tatoue sur le corps.

.

L’exposition rassemblera une vingtaine de toiles – dont une en collaboration avec HAZE, figure majeure du design graphique et de la scène hip-hop américaine, avec qui RIME partage son atelier à New-York – ainsi qu’une série de petits formats sur bois. Si une partie de la production a été commencée à New York, la plupart des pièces présentées seront terminées ou entière- ment créées à Paris. Selon l’artiste, sa ligne d’inspiration est tournée tout entière vers les attraits qu’offre la capitale, de ses plaisirs à ses ivresses, en passant par ses interdits. Danger Zone !

.

Largement inspiré des cartoons, le style de RIME allie une utilisation explosive de la couleur à un trait assuré dans des compositions hardies. Certaines de ses œuvres sont ponctuées d’un même motif décuplé pour donner l’illusion du mouvement. Au premier coup d’œil, la répétition de ces motifs semble le fait d’une impression, c’est en y regardant mieux qu’on aperçoit de légères dissemblances dues au geste et à la main. La plupart des autres toiles sont parsemées de détails – personnages, saynètes ou textes – insérés comme autant de petites histoires dans la grande histoire qu’est la toile elle-même. Les œuvres de RIME offrent ainsi plusieurs niveaux de lecture selon qu’on les embrasse de loin ou qu’on s’y plonge.

.

« I am painting with an effort to communicate feeling and movement. »

.

« Dans certaines œuvres, j’essaie d’en dire le plus avec le moins possible. Je réalise aussi des œuvres plus “chargées”, comme en réaction aux comportements qu’induit notre société au- jourd’hui. L’attention de la plupart des gens est de plus en plus réduite à un temps très limité : pour une œuvre d’art, cela peut se résumer à quelques secondes, avant qu’ils ne passent à autre chose ou éprouvent une urgence à se déconnecter du moment présent sur leur téléphone.

.

C’est pourquoi j’essaie de créer, avec de multiples détails comme avec le mouvement qu’in- duit la répétition de certains motifs, quelque chose qui engage le regardeur à prendre un moment pour observer la toile de plus près. Ce qui me plait dans une œuvre, c’est qu’on puisse y revenir pour découvrir des détails que l’on n’avait pas remarqués auparavant, des détails qui peuvent raconter d’autres histoires à l’intérieur même de l’ensemble. J’aime cette idée de réaliser des œuvres qui comportent à la fois de minuscules scènes qui se révèlent lorsqu’on inspecte la peinture de près, tout en offrant une composition efficace et assurée vu de loin. » – RIME, février 15.

.

RIME a.k.a. Jersey Joe

.

Rime, alias Jersey Joe, est un artiste américain issu du mouvement graffiti. Il vit et travaille actuellement entre Los Angeles et New York.

.

Né en 1979 à Brooklyn, NYC, Rime s’initie au graffiti en 1991 à Staten Island, NYC, avant de s’aventurer dans les autres quartiers de New York, notamment celui de Soho à Manhattan. Il pas- sera plusieurs années à faire évoluer sa technique et son style dans les rues de New York et, dès 1995, dans les quartiers du New Jersey. En 2003, Il entreprend son premier voyage hors des Etats- Unis et sillonne l’Europe pendant deux mois. Il y gagne une reconnaissance internationale sous les pseudonymes de Rime et Jersey Joe. A son retour, il commence à présenter son travail en galerie.

.

En 2005, il quitte la Côte Est pour s’installer à Los Angeles. Il rejoint alors le crew MSK – Mad Society Kings – composé d’artistes comme Reyes, Revok, Saber, Pose… ou encore le collectif d’artistes The Seventh Letter. Rime fonde également différents projets collaboratifs comme The Exchange , un programme d’enseignement du graffiti auprès de jeunes graffeurs de Los Angeles, ou Revamp the ‘90s , dont l’objectif est de redonner vie à d’anciennes œuvres. Il est également sollicité par de grandes marques comme Adidas en 2006, ou Disney qui lui passe une commande en 2007 autour du personnage de Mickey pour le projet Bloc28 by Disney .

.

En 2014, Claude Kunetz l’invite à la galerie Wallworks pour sa première exposition en France. Puis en octobre dernier, il lui propose d’exposer au YIA Art Fair au Carreau du Temple, qui sera l’occasion pour Rime de réaliser une fresque murale toujours visible rue Charlot.

.

à l’œuvre en résidence à la Galerie Wallworks, Paris, mars 15 © Alain Smilo « Danger Zone, c’est un état d’esprit. C’est la faculté de savoir prendre des risques, de se retrou- ver dans une situation aussi dangereuse que passionnante. Qui fait que la vie vaut d’être vécue.

.

Not everything that is enjoyable in life is good for you. Some things are but not everything. So Danger Zone! » – RIME, février 15.

.

.

.

.

.

.

 

 
.
.
Galerie Wallworks

4 rue Martel 75010 Paris

09 54 30 29 51www.galerie-wallworks.com

Métro : Bonne Nouvelle (lignes 8 et 9)

ou Château d’Eau (ligne 4)

Du lundi au samedi (14h-19h)

LOGO .  LE VADROUILLEUR URBAIN no 3.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.