Markus Lüpertz – Une rétrospective / Musée d’art moderne de la ville de Paris (FR)

 .
Sans titre 2013 / © Courtesy Galerie Michael Werner Cologne ,
Märkisch Wilmersdorf New York /Jochen Littkemann, Berlin
© ADAGP, Paris 2015
 .
.
.
.
.
.
.
.
Markus Lüpertz 
.
.
.
Une rétrospective 
.
.
.
.
17 avril – 19 juillet 2015
.
.
.
.
Vernissage
16.05.15
20 h – 2 2
.
.
.
.
.
.
.
.

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente la première rétrospective de Markus Lüpertz en France . L’imagination et la créativité de cet artiste en font une figure majeure de la scène européenne du XXe siècle . Son œuvre est caractérisée par un constant questionnement de l’art et de la position de l’artiste à travers peintures , sculptures , dessins et poèmes . L’ exposition , réunissant près de 140 pièces emblématiques , retrace l’ensemble de la carrière de l’artiste, de sa production la plus récente, incluant la série Arcadies (2013) en remontant à ses débuts des années 1960 .

.

Markus Lüpertz (né en 1941) se met à peindre dans un climat artistique de l’Allemagne d’après – guerre dominé par l’expressionnisme abstrait américain et le pop art. Tout comme A.R Penck, Georg Baselitz ou Jörg Immendorff, i l s’émancipe de ces courants pour fonder sa propre voie : une nouvelle peinture réfléchie et guidée par une vision idéalisée loin de la gestuelle ou de l’expressivité . En 1964, la série des « peintures dithyrambiques » (terme emprunté à Nietzsche ) permet à Markus Lüpertz de renoue r avec la figuration tout en apportant sa contribution personnelle à l ’histoire de l’abstraction : sur des toiles de très grand format, il se livre à une simplification de la forme et au grossissement du détail lui permettant ainsi d’ inventer d es formes inédites et frappantes .

.

Dès les années soixante, Lüpertz s’émancipe de l’art abstrait prédominant, avec les «peintures dithyrambiques ». Renouant avec la figuration, il utilise un répertoire de motifs issus de différents registres, périodes et styles dont le rapprochement inattendu permet une pluralité de lectures. L’artiste associe dans ses œuvres déclinées en séries, des références à l’histoire de l’art, aux mythes antiques et à l’Histoire contemporaine. Il instaure, plus largement, un dialogue singulier entre la peinture et la sculpture, le figuratif et l’abstrait, le passé et le présent et revisite l’histoire de l’art moderne avec une grande liberté stylistique. Cette rétrospective réunissant peintures, sculptures et œuvres sur papier retracera l’ensemble de la carrière de l’artiste, du début des années 1960 avec la série Donald Duck, à sa production la plus récente, incluant la série Arcadies de 2013.

.

Très influent parmi les jeunes générations de peintres, Markus Lüpertz a bénéficié d’importantes expositions à travers l’Europe (Bonn, Amsterdam, Madrid…) mais n’a jamais connu de rétrospective de son œuvre en France.

.

COMMISSARIAT Commissaires de l’exposition : Julia Garimorth

.

.

.

.

.

.

.

 

Musée d’art moderne de la ville de Paris
 11 Avenue du Président Wilson,
75116 Paris,
France
.
HORAIRES
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 22h
.
BILLETTERIE
Plein tarif : 11 €
Tarif réduit : 8 €
Billet combiné (Delaunay + Altmejd) : 13€ et 9,50€ (tarif réduit)
.
.
.
.
LOGO .  LE VADROUILLEUR URBAIN no 3.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.