Deux femmes photographes montrent leurs nouveaux travaux à la Galerie Esther Woerdehoff ! (FR)

.
Elene Usdin,Garance d’après Raphaël de la série Femmes d’intérieur
Tirage jet d’encre et peinture acrylique, 47 x 70 cm, épreuve unique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Gail Albert Halaban
.
.
.
Out my Window , Vis à Vis 
.
.
.
.
.
.
Elene Usdin
.
.
.
Femmes d’intérieur
 .
.
.
.
.
31.03 – 02.05.2015
.
.
.
.
.
Vernissage
31.03.15
.
.
.
.
.
.
.
.
.

 

Deux femmes photographes montrent leurs nouveaux travaux à la Galerie Esther Woerdehoff !

 

Gail Albert Halaban, Out my Window (à New York) et Vis-à-Vis (à Paris) Elene Usdin, Femmes d’intérieur

 

Loin d’être une paparazza , l’artiste américaine Gail Albert Halaban s’invite dans l’intimité des habitants de New York ou Paris – une manière élégante de dresser le portrait de ces deux villes et de ceux qui y vivent. L’artiste entre en contact avec les personnes qu’elle photographie grâce à l’annuaire téléphonique ; le plus souvent, elles acceptent et Gail Albert Halaban crée ainsi des liens entre ces voisins que l’on se contente habituellement d’observer par la fenêtre ou de croiser dans le hall. Mis en scène, ces paysages urbains, deviennent des scènes de genres et des portraits. Des petits théâtres où la lumière s’est allumée et où les individus apparaissent figés dans la banalité de leur vie quotidienne : on donne le bain des petits, on prépare le repas, on regarde la télévision, une figure songeuse pose à la fenêtre – des histoires dont la photographe nous laisse imaginer la suite.

 

La série Femmes d’intérieur d’Elene Usdin est composée d’oeuvres uniques, peintes à la main sur la photographie. L’artiste, illustratrice et plasticienne autant que photographe réinterprète les tableaux célèbres de l’histoire de l’art classique ou moderne (par Raphaël, Ingres, Schiele, Balthus etc), portraits de femmes peints par des artistes-hommes. Ces figures du passé, princesses ou muses deviennent des silhouettes sans volume, s’insèrent dans un environnement domestique, moderne et banal, et fusionnent avec le mobilier dans le discours d’une artiste qui réfléchit constamment à la représentation de la femme dans ses oeuvres.

.

.

.

Publications :

Vis à Vis, Photographies de Gail Albert Halaban, texte de Cathy Rémy 375 x 285 mm – 128 pages – 55 euros Editions La Martinière

Stories , Photographies d’Elene Usdin, texte d’Isabelle Blondie 240 x 330 mm – 96 pages – 28 euros Editions Contrejour

.

.

.

.

.

.

 

Galerie Esther Woerdehoff
36 rue Falguière
75015 Paris – France
Tel : +33 09 51 51 24 50
.
.
.
LOGO .  LE VADROUILLEUR URBAIN no 3.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.