Les Bourgeois de Vancouver – Denys Arcand et Adad Hannah / CENTRE CULTUREL CANADIEN (FR)

  .

Denys Arcand/Adad Hannah, Les Bourgeois de Vancouver avec l’autorisation de

Pierre-François Ouellette art contemporain, Montréal et Equinox Gallery, Vancouver  

.

.

.

.

Les Bourgeois de Vancouver

.

.

Denys Arcand / Adad Hannah

.

.

.

.

Du 11 février
.
.
au 16 mai 2015
.
.
.
Vernissage
.
Mardi 10 février 18:00 à 21:00
.
.
.
.
.
.

À deux pas du Musée Rodin, le Centre culturel canadien présente une exposition entièrement dédiée au plus célèbre des sculpteurs français, et en particulier à son monument Les Bourgeois de Calais (1885).

.

Intitulée Les Bourgeois de Vancouver, l’exposition est conçue par Adad Hannah, artiste photographe et vidéaste de Vancouver, et le cinéaste québécois Denys Arcand. Le cœur de l’exposition est une installation vidéographique inédite qui réélabore l’idée du monument urbain en décomposant et recomposant le groupe sculpté, avec des acteurs d’aujourd’hui. La pièce raconte l’histoire de six acteurs engagés par un mystérieux mécène afin de « jouer » l’œuvre de Rodin dans les rues de Vancouver.

 

L’exposition réunit également d’autres créations de Adad Hannah intimement liées à l’œuvre de Rodin : : la série photographique Unwrapping Rodin (2010), qui transpose en studio et avec la mémoire des décompositions photographiques réalisées à la fin du 19e siècle par Muybridge et Marey , le déballage d’un exemplaire de la statue de l’un des six bourgeois de Calais, Pierre de Wissant ; une composition d’écrans, Les Bourgeois de Calais : Crated and Displaced (2010), qui nous confronte à notre rapport à l’image d’un monument connu par la médiation de la reproduction ; ainsi que Age of Bronze, une série de trois tableaux vivants réalisés en 2004 dans une salle du Musée des Beaux-Arts du Canada, réflexion sur le genre (sexuel et artistique), la hiérarchie (des rôles au sein d’une institution), et plus généralement sur la relation entre regard et pouvoir, le tout se jouant autour de L’Âge d’airain, ce nu masculin anti-académique, œuvre majeure de 1877, qui suscita la controverse tout à contribuant à l’affirmation de la gloire de Rodin.

 

Commissaire d’exposition : Catherine Bédard

.

.

.

.

 

CENTRE CULTUREL CANADIEN

5, rue de Constantine

 75007 Paris

.

Du mercredi 11 février au vendredi 15 mai 2015

Tous les lundis, mardis, mercredis,

jeudis, vendredisde 10h00 à 18h00

.
.
.
LOGO .  LE VADROUILLEUR URBAIN no 3
.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.