Fonderie Darling 3 nouvelles exposition et activités automnales dès le 9 octobre dont deux dans le cadre de BNLMTL 2014 (CA)

 .
Before Indulgence, After Freedom, 2013, Video HD,
couleur, son, 15:50 minutes courtoisie de l’artiste
et AikeDellarco Gallery, Shanghai
.
.
.
.
.

 

Liran

.

Before Indulgence, After Freedom, 2013

.

.

.

.

 KAREN KRAVEN 
.

RAZZLE DAZZLE SIS BOOM BAH

.

.

.

 

BNLMTL 2014 

.

L’avenir (looking forward)
.
.
.
.
.
.
.
Du 10 octobre
.
.
au7 décembre 2014
.
.
.
.
.
.

Vernissage

.

09.10.14

.

.

.

.

.

.

EXPOSITIONS

Les visiteurs pourront découvrir, du 10 octobre au 7 décembre 2014, trois nouvelles installations dans les salles de la Fonderie Darling. La petite galerie présentera Razzle Dazzle Sis Boom Bah, une exposition majeure de Karen Kraven dont les oeuvres ont été créées dans l’atelier qu’elle occupe à la Fonderie Darling depuis 2009. La Fonderie Darling est fière de s’associer à La Biennale de Montréal pour son édition 2014, c’est avec enthousiasme que seront dévoilées dans la grande salle deux oeuvres majeures : AN ABRIDGEMENT OF AN ABUTMENT TO ON NEAR OR ABOUT THE ARCTIC CIRCLE, 1969, de Lawrence Weiner (États-­‐Unis) et Before Indulgence, After Freedom (2013) de Li Ran (Chine), présentées dans le cadre de BNLMTL 2014, L’avenir (looking forward).

.

ÉVÉNEMENTS

La saison sera ponctuée de différents évènements, émanant de la programmation et des ateliers-­résidences.

.

Jeudi 9 octobre de 17h à 22h: Vernissage des expositions et ateliers portes-­‐ouvertes Teja Gavankar (Inde), Claire Hannicq (France), Nicolas Lachance (Montréal), Sophie Lapalu (France) et Kenzee Patterson (Australie) ouvriront temporairement leurs portes au public qui pourra exceptionnellement observer leurs recherches en cours.

 

Samedi 11 octobre à 15h : discussion entre l’artiste et le commissaire Karen Kraven et Nicholas Brown explorent les différentes stratégies de perception et les faux-­‐semblants misent en oeuvres dans Razzle Dazzle Sis Boom Bah. (en anglais)

 

Jeudi 16 octobre de 18h à 23h : dernier évènement de la saison sur la Place Publique Les Aiguilles tournent à l’envers, un collectif artistique fondé sur la sensibilisation des abeilles en milieu urbain présente God Save The Queen, un atelier qui incite à poser des actions concrètes permettant l’épanouissement de chacun au sein d’un environnement sain où la biodiversité est célébrée et envisagée à sa juste valeur. (en français)

 

Jeudi 20 novembre à 18h : Teja Gavankar (Inde) et Sophie Lapalu (France) Une artiste indienne et une commissaire française en résidence présentent au public le travail de leur recherche à l’issue de leur séjour à la Fonderie Darling. (en anglais et en français)

 

Jeudi 4 décembre à 18h : Claire Hannicq (France) et Kenzee Patterson (Australie) Deux artistes en résidence, l’une française et l’autre australien, présentent au public le travail de leur recherche à l’issue de leur séjour à la Fonderie Darling. (en français et en anglais)

.

.

.

.

 

.
Dawn Hunt, 2014, Impression à jet d’encre, 39×26’’
.
.
.
.
.

 

KAREN KRAVEN 
.
RAZZLE DAZZLE SIS BOOM BAH
.
.
.
.
.
JUSQU’AU 7 DÉCEMBRE 2014
.
Petite galerie de la Fonderie Darling
Commissaire : Nicholas Brown
.
.
.
.
.
.
.

Razzle Dazzle Sis Boom Bah brouille tapageusement les pistes. La première partie de l’exposition fait référence aux sports organisés et à la guerre, à des stratégies conçues pour désorienter l’adversaire par des mouvements vigoureux et un panache théâtral. Tout aussi tapageuse, Sis Boom Bah est la chanson de cheerleading archétypale d’une production pyrotechnique. Mis ensemble, ces mots communiquent le subterfuge enthousiaste de la nouvelle installation de Karen Kraven à la Fonderie Darling.

 

Les oeuvres de Karen Kraven mettent en scène des rencontres inattendues, des similitudes insolites et des juxtapositions trompeuses entre sculptures et images. Comme un décor de théâtre ou de cinéma dans lequel le temps se serait arrêté, ces espaces rendent perplexe et séduisent par les stratégies aguerries d’une virtuose de l’arnaque. Kraven exploite l’illusion et l’attrait inhérents à des activités telles que les courses de chevaux, la chasse et la pêche, ainsi que la contrefaçon. Ces motifs empruntent l’aspect d’objets quotidiens, de substituts fabriqués à la main et de leurres. En constante transformation et mutation, ils se fondent les uns dans les autres, nous captivant en réapparaissant plus grands, divisés, transfigurés, grossis et aplatis.

 

Née à London (Ontario), Kraven a obtenu sa maîtrise en Beaux-­‐Arts à l’Université Concordia de Montréal où elle a été récipiendaire de la bourse Dale et Nick Tedeschi, qui parraine également son atelier à la Fonderie Darling. Basée à Montréal et représentée par la Parisian Laundry, elle a récemment exposé son travail au Centre Clark de Montréal; à la Galerie Blackwood, Université de Toronto, Mississauga; et Neubacher Shor Contemporary, Toronto. À l’initiative de la Fonderie Darling, l’exposition Razzle Dazzle Sis Boom Bah voyagera à l’Institute of Contemporary Art at Maine College of Art à Portland en 2015.

 

Nicholas Brown est un commissaire d’origine canadienne, installé depuis peu à New York. Il a été lauréat en 2012 de la résidence des Amériques de la Fonderie Darling, financée par le Conseil des Arts de Montréal, à l’occasion de laquelle il a pu tisser des liens avec les artistes d’ici.

.

.

.

.

 

BNLMTL 2014 
.
L’avenir (looking forward)
.
.
.
.
JUSQU’AU
7 DÉCEMBRE 2014
.
Grande Salle
.
.
.
.
.
.
.

LAWRENCE WEINER AN ABRIDGEMENT OF AN ABUTMENT TO ON NEAR OR ABOUT THE ARCTIC CIRCLE, 1969

CONFÉRENCE DE L’ARTISTE

LE 20 NOVEMBRE 2014 À 19H

AU MUSÉE DES BEAUX-­‐ARTS DE MONTRÉAL – AUDITORIUM

.

L’art est le fait empirique des rapports des objets aux objets en relation aux êtres humains et il ne dépend pas des précédents historiques pour son usage ou sa légitimité : c’est dans cette optique que Lawrence Weiner participe à des projets et expositions publiques et privées. Plusieurs artistes de la BNLMTL 2014 retournent à des moments clés de l’activisme social des années 1960 pour mieux réfléchir à ce que l’avenir nous réserve. Dans le cas de Weiner, trois oeuvres ont été sélectionnées par les commissaires de La Biennale. L’une d’entre elles est présentée à la Fonderie Darling. Ces oeuvres furent conçues en 1969 et réalisées dans l’Arctique canadien durant une période connue pour son élaboration de pratiques artistiques dématérialisées et qui a coïncidé avec l’activisme social en Amérique du Nord. À cet égard, Montréal n’a pas été en reste alors que les activités du Front de libération du Québec (FLQ) sont allées jusqu’à l’explosion d’une bombe, en 1969, dans les locaux de la Bourse de Montréal. En plus de leur contexte historique, les oeuvres de Weiner abordent l’Arctique à la fois comme territoire et comme symbole, l’Arctique étant une région dont la précarité est traitée par d’autres artistes de La Biennale. Les propositions de Weiner n’ont pas nécessairement besoin d’être mises à exécution ; cependant, dans ce cas-­‐ci, l’artiste s’est rendu avec Lucy Lippard à Inuvik, où il a posé un paquet de cigarettes contre un tas de terre – une intervention non permanente dans un paysage aride et sublime. Né en 1942 dans le Bronx, Lawrence Weiner vit à New York et Amsterdam. Considéré comme l’un des piliers de l’Art Conceptuel, il participe, depuis les années 1960, à de nombreuses expositions internationales.

.

Li Ran utilise une grande variété de moyens d’expression, notamment la vidéo, la performance, la peinture, l’installation et l’écriture, pour examiner la manière dont l’art a été produit et structuré par l’histoire. Dans Before Indulgence, After Freedom (2013), une caméra tenue à la main, vagabonde, capte lentement en gros plans des jeunes hommes discutant de vie et d’art, dans une conversation chaotique et fragmentée qui suggère l’enchaînement de la confession, du repentir, de la rétrospection, de l’affirmation et de la déduction participant à la création d’une oeuvre. Chaises dépareillées, microphones, pieds et fils de projecteur figurent l’environnement ordinaire d’un studio. Le titre de l’oeuvre décrit la situation actuelle de ces jeunes à Beijing, après la liberté mais avant l’indulgence, où l’argent a une voix et les relations politiques sont cruciales. La politique chinoise et le niveau de vie ne sont ni faciles ni justes. Jeunes et éduqués, ils parlent de Nietzsche, Hegel et Heidegger comme s’il s’agissait de personnes vivant aujourd’hui. On y retrouve également une veine romantique : cygnes amoureux, timidité innée et femme chérie. Ils cherchent à se réaliser eux-­‐mêmes tout en faisant face à un avenir sans réponse apparente, et jamais ils n’oublient qu’« une simple bévue peut entraîner un chagrin de longue durée ». Né à Hubei en Chine en 1986, Li Ran est un artiste visuel qui vit et travaille actuellement à Beijing. Une présentation de La Biennale de Montréal en collaboration avec la Fonderie Darling dans le cadre de BNLMTL 2014, L’avenir (looking forward).

 .

.

.

.

.

.

Fonderie Darling
745 rue Ottawa
Montréal, Quebec
H3C 1R8
tel: 514 392.1554
.

La Fonderie Darling est un centre d’arts visuels et un lieu incontournable de l’art contemporain, s’adressant à un public curieux de découvrir diverses formes d’art actuel. Occupant une ancienne fonderie dans le Vieux-Montréal, la Fonderie Darling, sous la direction artistique et générale de Caroline Andrieux, soutient la création, la production et la diffusion des oeuvres d’artistes émergents, offrant notamment des ateliers de création, des résidences artistiques internationales et des projets in situ. La Fonderie Darling est soutenu par le Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, le Conseil des Arts de Montréal, Simms, Lafarge, Cantech, Philips et Sika.

.

.

.

 

.
.
LOGO .  LE VADROUILLEUR URBAIN no 3.
.
.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.