Fonderie Darling : Autour des crimes et des rêves de Dora García – Exposition jusqu’au 24 aout + Projection du film The Joycean Society réalisé par l’artiste, jeudi 12 juin, 16h30 musée McCord‏

.

Œuvre : Christina Zurfluh / BARRÉ

.

.

.

.

LA PROGRAMMATION ESTIVALE DE
.
LA FONDERIE DARLING SE POURSUIT
.
.
.
.

jusqu’au

24 août

.
.
.
.
.

Dora Garcia, Autour des crimes et des rêves – Grande salle

Commissaire : Chantal Pontbriand

Projection du film The Joycean Society de Dora Garcia, le jeudi 12 juin de 16h30 à 18h, au théâtre Bombardier du Musée McCord

Cristina Zurfluh, Barré – Petite salle

Place Publique – Jean-Paul Ganem, Variations

.

L’exposition Autour des crimes et des rêves de Dora García, artiste espagnole de renommée internationale présentée pour la première fois exposée en Amérique du Nord, est présentée jusqu’au 24 août 2014, dans la grande salle de la Fonderie Darling. Dans le cadre de cette exposition, la commissaire, Chantal Pontbriand (qui recevra le 11 juin 2014 un Honoris Causa décerné par l’Université Concordia) présentera la projection du film The Joycean Society réalisé par Dora Garcia en 2013, le jeudi 12 juin de 16h30 à 18h, au théâtre Bombardier du musée McCord (690, rue Sherbrooke), lors du festival Bloomsday. Une présentation de l’Université McGill.

.

Pour la première fois exposée en Amérique du Nord, Dora Garcia poursuit depuis 2009 le projet Mad Marginal, dont des étapes importantes ont été montrées à la dernière Documenta XII à Kassel et à la 54e Biennale de Venise en 2012, où elle est l’artiste à l’honneur au Pavillon de l’Espagne.

.

The Joycean Society filmé en couleur par Dora Garcia montre une lecture en groupe de Finnegans Wake, typique de celles que font les membres de la société zurichoise depuis trente ans. Ils déchiffrent le texte mot à mot, et souvent cette lecture en commun s’arrête après une ou deux pages seulement lues au cours d’une seule soirée. La polyphonie des voix et la polysémie des mots meublent ces instants qui habitent la pérennité de l’œuvre complexe et difficile, ce « monument » littéraire qui constitue la dernière œuvre de Joyce. (voir en pièce jointe le dossier de présentation avec le propos curatorial de Chantal Ponbriand sur Autour des crimes et des rêves).

.

La Fonderie Darling présente également dans la petite salle, une exposition de peintures grand format de Christina Zurfluh (Suisse), inspirées de l’industrie textile.

.

À l’extérieur, dans la rue Ottawa, pour la huitième année consécutive, Place publique accueille jusqu’au 20 octobre 2014, l’artiste Jean-Paul Ganem, dont le travail marie subtilement art et écologie, avec sa nouvelle composition, Variations, métamorphosant le tronçon de rue Ottawa en un grand champ fleuri.

.

Jusqu’en septembre 2014, des soirées-performances et des ateliers collectifs « Points de vue » animeront la Place publique. Proposés par Urban Occupations Urbaines, pouf ! art + architecture, et Collectif 636, ces événements questionneront l’œuvre de Jean-Paul Ganem, le passé industriel de la Fonderie Darling et son présent en tant que centre d’arts visuels.

.

Enfin, deux artistes en résidence internationale à la Fonderie Darling, Tris Vonna-Michell et Capucine Vanderbrouck proposent le jeudi 19 juin à 18h, le fruit de leurs recherches, lors d’une rencontres publique dans leur atelier. Entrée libre.

.

L’artiste britannique Tris Vonna-Michell, qui fait partie des finalistes du prestigieux prix Turner d’art contemporain, met en scène des installations et des structures narratives, en faisant usage de performances, de spoken word, de trames sonores et de photographies.

.

L’Alsacienne Capucine Vandebrouck dont le travail sculptural se construit de manière empirique, fonde ses recherches sur l’expérience, l’observation et le hasard. Elle désire rendre sensible l’espace plutôt que l’occuper, un mouvement engendrant un autre, une idée générant une nouvelle.

.

La Fonderie Darling reçoit le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, le Conseil des Arts de Montréal.

.

.

.

 

21 mai – 24 août 2014 

Dora Garcia, Autour des crimes et des rêves – Grande salleCommissaire : Chantal Pontbriand, PONTBRIAND W.O.R.K.S. (We Others and myself Research Knowledge Systems)

http://fonderiedarling.org/exposition-dora-garcia.html

.

Cristina Zurfluh, Barré – Petite salle

http://fonderiedarling.org/exposition-zurfluh.html

21 mai – 20 octobre 2014

Place Publique – Jean-Paul Ganem, Variations

.
.
.
.
.
.
Copy of Arrondie 50 %-crop - Copie
Fonderie Darling
745 rue Ottawa
Montréal, Quebec
H3C 1R8
tel: 514 392.1554
.

La Fonderie Darling est un centre d’arts visuels et un lieu incontournable de l’art contemporain, s’adressant à un public curieux de découvrir diverses formes d’art actuel. Occupant une ancienne fonderie dans le Vieux-Montréal, la Fonderie Darling, sous la direction artistique et générale de Caroline Andrieux, soutient la création, la production et la diffusion des oeuvres d’artistes émergents, offrant notamment des ateliers de création, des résidences artistiques internationales et des projets in situ. La Fonderie Darling est soutenu par le Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, le Conseil des Arts de Montréal, Simms, Lafarge, Cantech, Philips et Sika.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.