GWENAËL BÉLANGER : DÉPEINDRE‏ et PETITS PAYSAGES GRANDIOSES / Galerie Graff

ImageProxy.mvcbél.
.
.
.
.
.
GWENAËL BÉLANGER 
.
.
DÉPEINDRE
.
SALLE I
.
.
Du 15 mai au 21 juin 2014
.
From May 15 to June 21, 2014
.
.
.
.
.
.
La galerie Graff est fière de présenter du 15 mai au 21 juin 2014 Dépeindre, une exposition des photographies récentes de Gwenaël Bélanger. Le vernissage aura lieu en présence de l’artiste le jeudi 15 mai à 17h00. Lancement de la publication Dépeindre réunissant des textes de Eve-Lyne Beaudry (Conservatrice de l’art contemporain, Musée national des beaux-arts du Québec, Québec), Alexis Desgagnés (Coordonnateur artistique, Centre VU, Québec), Madeleine Forcier (Directrice de la Galerie Graff, Montréal).
.

Dépeindre nous fait revisiter diverses grandes œuvres de l’art québécois tirées de la collection du Musée national des beaux-arts du Québec, que l’artiste a photographiées à travers une plaque de verre enduite d’une substance grasse incolore, similaire à celle employée pour la série Fleurs (2011-2012). Les toiles originales, comme liquéfiées, voient leur composition fondre en une interaction simplifiée de leurs couleurs dominantes, alors que dessin et touche s’effacent derrière les nouvelles topographies générées par le dispositif de Bélanger. Cette méthode, maintenant appliquée à des sujets plus complexes, plus connotés, épure et renforce le concept cher à l’artiste de fragmentation/recomposition de l’objet.

.

En préconisant les peintres modernistes (Borduas, Pellan, Leduc) et leurs héritiers (Lacasse, Girard, Brault), dont les pratiques se reconnaissent à leur geste, leur texture et leur audace, Bélanger s’assure que son intervention (elle-même expressive et audacieuse) frappe droit au but. Aux savants canulars optiques typiques du travail de Bélanger, s’ajoute une réflexion sur l’inévitable perte de sens occasionnée par l’institutionnalisation des pratiques d’avant-garde, ainsi que sur la possibilité pour l’artiste contemporain de tester les limites de cette ouverture, en tentant de réactiver l’irrévérence première des œuvres citées.

.

Né à Rimouski en 1975, Gwenaël Bélanger détient un baccalauréat en arts visuels et une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal. Il compte plusieurs expositions individuelles à son actif entre autres à la galerie de l’UQAM, Optica, Skol et à la galerie Graff qui le représente. Il a aussi exposé en groupe à l’étranger à plusieurs occasions, notamment avec la galerie Nettie Horn, Londres. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques, corporatives et privées au Canada et en Europe.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Galerie Graff is proud to present, from May 15 to June 21, 2014, Dépeindre, an exhibition featuring recent photographs by Gwenaël Bélanger. The opening will be held in the presence of the artist on Thursday, May 15, at 5pm. Launch of the booklet Dépeindre – Texts by Eve-Lyne Beaudry (Curator, Musée national des beaux-arts du Québec, Quebec), Alexis Desgagnés (Coordinator, Centre VU, Québec), Madeleine Forcier (Director, Galerie Graff, Montréal).

.

Dépeindre revisits various historical works of art by major Quebec artists from the Musée national des beaux-arts du Québec’s collection, and which Bélanger has photographed through large glass plates coated with a colorless, oily substance, similar to the one used in his previousFlowers series (2011-2012). Behind it, the original paintings seem to liquefy, their composition melting away into a simpler interaction of their dominant colors, as Bélanger’s system twists them into new forms and textures. This contraption, aimed at a more complex and connotated subject matter, both condenses and strengthens the recurring concept in Bélanger’s art of the object’s destruction/reconstruction.By selecting works by modernist painters (Borduas, Pellan, Leduc) and their descendants (Lacasse, Girard, Brault) whose practices are defined by the boldness of their gesture and texture, Bélanger makes sure that his interventions (bold and dynamic themselves) are to the point. Indeed, the skillful visual hoaxes expected from Bélanger’s work are coupled here with a reflection on the inevitable loss of meaning caused by the institutionalization of avant-garde art, as well as the possibility for contemporary artists to test the limits of the open-mindedness of institutions by attempting to re-activate the cited works original edge.

.
Born in 1975 in Rimouski, Gwenaël Bélanger holds a MA in Visual and Media Arts of Université du Québec à Montréal. His works are part of many public, corporate and private collections and have been presented in Canada namely at Musée d’art contemporain de Montréal, Vancouver Art Gallery, galerie de l’UQAM, Optica, Skol and galerie Graff.  His works have also been exhibited abroad at Graz (Austria) and Nettie Horn Gallery, London (UK). Bélanger lives and works in Montreal.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
HUGO BERGERON
.
GWENAËL BÉLANGER
.
JOCELYN JEAN
.
FERNAND LEDUC
.
SERGE TOUSIGNANT
.
ROBERT WOLFE 
.
.
.
.
PETITS PAYSAGES GRANDIOSES 
.
SALLE II
.
Du 15 mai au 21 juin 2014 
.
From May 15 to June 21, 2014 
.
.
.
.
.

 

 

Dans Petits paysages grandioses, Graff revisite à travers quelques œuvres choisies la perception convenue des éléments du paysage dit «classique». En effet, ces six artistes construisent un espace pictural dans lequel l’horizontalité, le point de fuite ou la superposition de plans suggèrent l’idée du paysage en y représentant la relation de forces immatérielles. Sans que l’intention de s’associer à ce genre n’ait nécessairement été à l’origine de l’œuvre, on y retrouve néanmoins les traces du désir originel de contemplation de la nature et de l’espace cher aux paysagistes. Ainsi, Serge Tousignant propose un paysage composite, comme glané au fil d’excursions en nature, Robert Wolfe et Fernand Leduc se concentrent sur la matière de la terre et du ciel, tandis qu’Hugo Bergeron explore de son crayon les espaces surréalistes qui le hantent. «Petits» parce que de formats plus intimes ou construits avec minutie de peu d’éléments, «grandioses» parce qu’ils nous transmettent cette fascination pour les formes tectoniques et atmosphériques qui les traversent, ces rapports qui animent autant les espaces désertiques, presque miniatures de Jocelyn Jean que les cataclysmes grand format de Gwenaël Bélanger, ces forces sensibles dont sont faits les paysages.

.

.

.

.

.

.

.

.

 In Landscapes: minutiae and magnificence, Graff revisits through a selection of works the commonplace notions about elements from “classical” landscape art. Indeed the six artists showcased here have constructed pictorial spaces in which horizontality, depth or overlapping planes call to mind the idea of a landscape by underscoring the relationship between immaterial forces. Though the thought of paying homage to this genre did not necessarily prompt the creation of the piece, one can nevertheless sense in it traces of that original urge towards the contemplation of space and nature so dear to landscape painters. In this manner SergeTousignant proposes a multifaceted panorama of elements, seemingly plucked out of the air during a walk in the countryside, Robert Wolfe and  Fernand Leduc focus on the fabric of the earth and the sky, while Hugo Bergeron’s pencil explores haunting surrealistic spaces. We call them “minute” because of their more intimate scale, or because they were constructed meticulously with only a few elements, but also “magnificent” because they command awe over the tectonic and atmospheric forms that permeate them. Indeed, in both Jocelyn Jean’s desolate, almost miniature spaces, and Gwenaël Bélanger’s large-scale cataclysms one can sense the dense interplay of forces of which landscapes are made of.

.

.

.

.

.

Galerie Graff
963 Rue Rachel Est
Montréal, QC
H2J 2J4
(514) 526-2616
.
m
.
.
.
.
.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.