En avril se poursuit avec ALISHA PIERCY – FOUNTAINWARD / DIAGONALE

1899794_10152268640350668_622914827_o.
.
.
.
.
.
 ALISHA PIERCY 
.
.
FOUNTAINWARD

.

.

EXPOSITION
JUSQU’AU
10 MAI 2014
.
.
.

Après plusieurs mois de travaux, Diagonale investit enfin sa nouvelle galerie. Située dans le Mile End, au cœur d’un nouveau pôle de diffusion entièrement dédié aux arts visuels, le centre fait peau neuve et rejoint cinq autres organismes pour créer un centre névralgique de la création artistique. Une belle occasion pour la nouvelle équipe d’actualiser le mandat du centre et réaffirmer son ancrage dans l’art contemporain. Présenté il y a quelques jours, le nouveau logo annonce également les prémisses de ces changements se retrouvant jusque dans son identité visuelle.

.

Pour la première exposition présentée dans son tout nouvel espace, Diagonale a choisi de montrer le travail de l’artiste montréalaise Alisha Piercy. Revisitant le mythe de la fontaine, l’artiste propose Fountainward, une exposition où ce lieu, emprunt de magie et propice à des rencontres amoureuses fébriles, s’appréhende au travers d’une série de dessins et sculptures. Des portraits de la fontaine de Tivoli, déclinés en une pluralité de points de vue où seul manque une représentation de son verso, participant ainsi au questionnement de ce qu’il se passe au-delà. En écho à ces oeuvres, des sculptures sont déployées dans l’espace central de la galerie. Des êtres étranges et difficilement identifiables, semblant léviter tels des créatures fantomatiques. Bercée de cartes postales anciennes, de films et de rêves, l’artiste protéiforme vient nourrir son langage visuel singulier de cette multitude de sources. À la fois artiste et auteure, poète et restauratrice de tableaux, celle-ci emprunte aux savoirs-faire de la peinture chinoise, des tapisseries anciennes et des mangas japonais. On y retrouve un univers onirique où se côtoient formes animales et fontaines habitées d’explosions et fumée. Le visiteur troublé par le mystère de ce que ces effets viennent dissimuler. Dans la genèse du travail d’Alisha Piercy vit le jeu du caché et du montré, et dans ce que ces espaces mystérieux, semblant tout droit sortie d’une hybridation née d’un conte pour enfant couplé à un texte baudelairien, se plaisent à subtiliser à notre regard.

.

.

.

.
.
.
.

EXHIBITION UNTIL MAY, 10 2014

After several months of construction, Diagonale finally moves home. Located in Mile End, at the heart of a new dissemination hub dedicated to the visual arts, our newly renovated centre joins five other artist-run organizations to create an exciting nerve centre of artistic creation. A great opportunity for the new team to update its mandate and reaffirm its anchoring in contemporary art. Unveiled a few days ago, the new logo is the start of many changes that resonate all the way through to its visual identity.

.

For its inaugural exhibition in its brand new space, Diagonale has selected the work of Montreal artist Alisha Piercy. Revisiting the myth of the fountain, the artist presents Fountainward, an exhibition where this magical site, rife with the potential for febrile romantic encounters, is depicted through a series of drawings and sculptures. Images of the Tivoli fountain, multiplied in a plurality of viewpoints – but no rear views – provoke a reflection on what lies just beyond the visible. Echoing these works, sculptures occupy the central space of the gallery as strange, unidentifiable beings, seemly levitating like ghostly creatures. Inspired by vintage postcards, films and dreams, this protean artist feeds her singular visual language from these varied sources. As an artist, author, poet and art restorer, she borrows from Chinese painting, ancient tapestries and japanese manga. Hers is a dreamlike universe where animal forms and fountains collide with explosions and smoke, troubling the viewer with the mystery these effects conceal. Within the genesis of Alisha Piercy’s work is a game of concealing and revealing, in which these mysterious spaces, straight out of a hybridization of children’s tales and Baudelairian text, seek to trick our gaze.

.

.

.

.

 

DIAGONALE
5455, avenue de Gaspé, espace 203
Montréal (Québec)
H2T 3B3
514-524-6645
Ouvert du mercredi au samedi, 12 h à 17 h
m
m
DIAGONALE diffuse le travail d’artistes en arts visuels dont la pratique se démarque par l’utilisation de techniques ou de concepts relevant du domaine des arts de la fibre.
.
.
.
.
.
.
.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.