Un FTA 2014 multiple, foisonnant et exubérant / FTA 2014 is lavish, varied and highly exuberant

 
Photo: Julie Artacho
.
Au sein des plus raides vertus
m
Catherine Gaudet sème le trouble avec sa danse ancrée dans l’émotion.
Exaltant la théâtralité des corps et notre complexité psychique,
elle nous tend le miroir de nos contradictions. Redoutablement efficace. Détails (ici)
.
.
.

 LA 8e ÉDITION DU FESTIVAL TRANSAMÉRIQUES :

L’HUMANITÉ AU CŒUR DE GRANDIOSES ÉPOPÉES ET DE FORMES INTIMES ET EXPLOSIVES

.
.
Du 22 mai au 7 juin 2014
.
.
.
.
.

Du 22 mai au 7 juin 2014, Montréal vibrera comme jamais au pouls du Festival TransAmériques. Pour sa dernière édition à la barre du FTA, dont la première a eu lieu en 1985, la cofondatrice, directrice artistique et générale Marie-Hélène Falcon promet d’assouvir la soif d’audace et de nouveauté des spectateurs de danse, de théâtre et de performance. En 17 jours où l’intensité rivalisera avec la beauté, l’intime avec le politique, 27 oeuvres porteuses de voix fortes et singulières seront présentées comme autant de fenêtres ouvertes sur la création contemporaine internationale.

.

« Ce huitième Festival TransAmériques est multiple, foisonnant, exubérant. Il porte nos rêves et nos espérances, nos indignations et nos révoltes. Il a ses ancrages dans les origines, mais aussi dans le temps présent. Il s’interroge sur son rôle dans le monde, un monde que les artistes sondent, dévoilent, et que leur seule présence transforme.

.

Tous engagés dans une démarche résolument contemporaine, les artistes de cette édition explorent les territoires du mouvement, se passionnent pour l’architecture du corps — lequel n’est jamais le même. Pour mieux dire nos tabous et nos différences, ils enjambent les siècles et percutent les époques. Ils sont provocants, parfois polémiques, mais jamais péremptoires. »

.

– Marie-Hélène Falcon, directrice générale et artistique.

.

Encore une fois, le FTA s’engage à offrir des instants inusités avec Les thermes, une installation qui permettra aux travailleurs en pause ou aux passants pressés de se prélasser dans un jacuzzi philosophique installé sur l’esplanade de la Place des Arts. Ils pourront s’immerger dans un spa urbain contenant 25 000 balles sur lesquelles sont gravées des pensées de Stoïciens ! Réflexions songées et fous rires garantis.

.

Regardant devant comme elle l’a toujours fait, Marie-Hélène Falcon fera découvrir plusieurs signatures artistiques originales jusqu’alors inconnues des Montréalais. 2014 marquera l’arrivée d’un nombre impressionnant de créateurs dans l’histoire du Festival TransAmériques : dès le spectacle d’ouverture, l’exceptionnel artiste visuel canadien Stan Douglas s’emparera de la scène avec Helen Lawrence, où les langages du théâtre et du cinéma fusionneront. Déboulera ensuite une succession de propositions hors normes et du plus haut calibre livrées par le Français Julien Gosselin adaptant avec un culot inouï Les particules élémentaires de Michel Houellebecq et le réputé chorégraphe Christian Rizzo (D’après une histoire vraie), l’incandescente Espagnole Angélica Liddell (Tout le ciel au-dessus de la terre), le Suisse Milo Rau avec une oeuvre coup-de-poing (Hate Radio), l’avant-gardiste Croate Matija Ferlin (Sad Sam Lucky, Sad Sam Almost 6) et le Brésilien Marcelo Evelin avec un spectacle qui placera le public sur le qui-vive (Soudain tout est noir de monde). Parlant du public, c’est ce dernier qui, à coups de textos, prendra les commandes de l’interactif NoShow piloté par Alexandre Fecteau et ses acteurs de Montréal et Québec.

.

Des artistes fortement appréciés des festivaliers au cours des dernières années reviendront également : de l’étranger, les chorégraphes Meg Stuart avec Built to Last, Trajal Harrell avec Antigone Sr. et Marlène Monteiro Freitas avec Paradis – collection privée, ainsi que les metteurs en scène libanais Rabih Mroué et Lina Saneh avec The Pixelated Revolution et 33 tours et quelques secondes, de même que l’improbable duo formé d’Antoine Defoort et Halory Goerger avec Germinal ; d’ici, soulignons notamment Benoît Lachambre avec Snakeskins, Daniel Léveillé avec Solitudes solo, Ame Henderson et Tedd Robinson avec Room with Sticks et Denis Marleau avec ses Tables de lecture 1, 2, 3.

.

Partenaire de création, le Festival TransAmériques est fier de contribuer cette année à dix coproductions. Sept d’entre elles seront des créations mondiales : L’histoire révélée du Canada français, 1608-1998 d’Alexis Martin et Daniel Brière, Phèdre de Jérémie Niel, Culture, Administration & Trembling d’Antonija Livingstone, Au sein des plus raides vertus de Catherine Gaudet, Misfit Blues de Paul-André Fortier, Trois de Mani Soleymanlou et Klumzy de Nicolas Cantin.

.

La richesse du FTA, ce sont également les fêtes, les échanges et les rencontres qui rythment l’événement. Des rencontres avec les artistes à l’heure du lunch, des apéros et des soirées spéciales attendent les festivaliers au Quartier général. Une dizaine de films seront autant d’autres occasions de plonger au coeur de la création contemporaine.

.

Dans l’espoir d’encourager les découvertes et de stimuler la curiosité, le Festival propose aux spectateurs de se procurer des forfaits de 4, 8 ou 12 spectacles à des prix imbattables. Une nouveauté en 2014 : les détenteurs de forfaits peuvent dorénavant bénéficier d’un rabais de 15 % pour inviter un proche à les accompagner.

.

.

.

.

.

.

THE 8th EDITION OF FESTIVAL TRANSAMÉRIQUES :

HUMANITY AT THE HEART OF MONUMENTAL EPICS

AND VOLATILE, INTIMATE FORMS

.
May 22 to June 7, 2014
.
.
.
.

From May 22 to June 7, 2014, Montreal will vibrate more than ever to the dynamic beat of the Festival TransAmériques. For her last edition at the helm of the FTA (the first having taken place in 1985), the co-founder and general and artistic director Marie-Hélène Falcon promises to slake our thirst for bold choices and original presentations in dance, theatre and performance art. The Festival is 17 days where intensity competes with beauty, the private with the political, in 27 strong and singular works, exciting windows offering a look at what’s new in international contemporary theatre and dance.

.

“This eighth Festival TransAmériques is lavish, varied and highly exuberant. It is a projection of our dreams and our hopes, our indignations and our rebellions. It is anchored in its historical origins and also in the present moment. It questions its role in society, a world that these artists probe, reveal and, by their very presence, transform.

.

Very much engaged in a resolutely contemporary approach, the artists in this edition explore the territories of movement and are passionately interested in the architecture of the body, the ever-changing body. To better reflect our taboos and our differences, they straddle centuries and charge headlong into eras. They are provocative and sometimes polemic, but never peremptory.”

.

– Marie-Hélène Falcon, General and Artistic Director

.

Once again, the FTA will be presenting exciting moments such as Les thermes, an installation that offers workers on their lunch break a chance to chill out in a Jacuzzi of philosophy installed on the Place des Arts esplanade, where they can plunge into an urban spa filled with 25,000 balls inscribed with quotes from Stoic philosophers. Deep thoughts and giggles guaranteed.

.

With her eye ever on the future, Marie-Hélène Falcon will be introducing audiences to original artistic signatures previously unknown to Montrealers. 2014 marks the arrival of an impressive number of creative artists in the history of the Festival TransAmériques, starting with the opening show by the exceptional Canadian visual artist Stan Douglas taking the stage with Helen Lawrence in a beguiling fusion of theatre and cinema. This will be followed by a series of exceptional, high calibre works by artists such as the French writer Michel Houellebecq as interpreted by the director Julien Gosselin (Les particules élémentaires), the renowned choreographer Christian Rizzo (D’après une histoire vraie), the incandescent Spaniard Angélica Liddell (Tout le ciel au-dessus de la terre), the Swiss Milo Rau and a gut-wrenching piece (Hate Radio), the avant-garde Croat Matija Ferlin (Sad Sam Lucky, Sad Sam Almost 6) and the Brazilian Marcelo Evelin in a work that places the audience on the alert (Soudain tout est noir de monde). Speaking of spectators, the audience will take over the controls, by means of text messages, of the interactive piece Le NoShow directed by Quebec City’s Alexandre Fecteau.

.

Artists much appreciated by festivalgoers over the years will also be present. From abroad come choreographers Meg Stuart with Built to Last, Trajal Harrell with Antigone Sr. and Marlène Monteiro Freitas with Paradise- A private Collection, as well as the Lebanese directors Rabih Mroué and Lina Saneh with The Pixelated Revolution and 33 tours et quelques secondes, plus the improbable duo of Antoine Defoort and Halory Goerger with Germinal. Closer to home, this year’s edition includes Benoît Lachambre with Snakeskins, Daniel Léveillé with Solitudes solo, Ame Henderson and Tedd Robinson with Room with Sticks and Denis Marleau with Tables de lecture 1, 2, 3.

.

A partner actively involved in creating new works, the Festival TransAmériques is proud to play a leading role in ten co-productions in 2014, seven of which are world premières: L’histoire révélée du Canada français, 1608-1998 by Alexis Martin and Daniel Brière, Phèdre by Jérémie Niel, Culture, Administration & Trembling by Antonija Livingstone, Au sein des plus raides vertus by Catherine Gaudet, Misfit Blues by Paul-André Fortier, Trois by Mani Soleymanlou and Klumzy by Nicolas Cantin.

.

The rich offerings of the FTA include a number of parties, discussions and get-togethers that punctuate the event. Lunchtime encounters with artists, cocktail receptions and special events await festivalgoers at the Quartier général, and a dozen films provide an opportunity to plunge into the heart of contemporary theatre and dance.

.

To encourage discovery and to stimulate curiosity, the Festival allows spectators to purchase ticket packages to see 4, 8 or 12 shows at unbeatable prices. A new feature this year is that in doing so, festivalgoers benefit from a 15% discount when they purchase tickets for friends to accompany them.

.

.

.

 

 

m
m
m
m
m

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.