Maria Chronopoulos – Love Lost / Arprim

 m

m

Maria Chronopoulos

m

Love Lost

.

.

 Du 7 mars au 5 avril 2014
 .
.
 
Vernissage
vendredi
07.03.14
17h30

.

.

.

Love Lost, de Maria Chronopoulos, a commencé par une série de textes dessinés suggérant une histoire romantique où les phrases et les paragraphes sont absents. Par la suite, l’artiste a reproduit les textes en impressions offset, qu’elle a disséminées dans les lieux publics montréalais depuis les deux dernières années. À mesure que les affiches s’effritent sous les intempéries et se font altérer par différentes interventions des passants, le public peut en imaginer la trame narrative qui évoque un personnage tantôt en deuil de l’être aimé, tantôt dans un état amoureux.

.

En opposition au graffiti, Chronopoulos explore l’impermanence des affiches collées sur des surfaces extérieures et envisage les possibles interventions des passants sur ses affiches comme un espace de dialogue – graffitis, écritures de réponses aux mots dessinés et déchirures. Avec le temps, les interventions de l’artiste comme des passants se détériorent et ne laissent aucune trace de leurs existences. L’exposition Love Lost témoigne du projet par un ensemble de photographies documentant la présence éphémère des affiches dans l’espace public. Une nouvelle série d’interventions dans le quartier d’Arprim aura également lieu au printemps, suite à l’exposition.

.

La pratique multidisciplinaire de Maria Chronopoulos se manifeste sous forme de dessins, de photographies, de vidéos, d’installations, de sculptures et d’estampes. Sa démarche explore des idées telles que la perte, la mortalité, l’amour, le désir et la mélancolie. Son travail a été vu notamment à La Centrale, Caravansérail et au Centre Presse-Papier. Elle a effectué des résidences au Centre Sagamie et à l’Atelier Circulaire ainsi qu’à l’étranger (Irlande, Finlande et Belgique). Elle détient une maîtrise de l’Université Concordia.

.

L’artiste souhaite remercier SAGAMIE et le Conseil des arts et des lettres du Québec pour la réalisation des œuvres numériques lors de sa résidence d’artiste.

.

.

 
.
.
.
.

Maria Chronopoulos

m

Love Lost

m
m
From March 7th to April 5th, 2014 
m
m
Opening on Friday, March 7, 2014 at 5:30 p.m.

.

.

.


Love Lost, by Maria Chronopoulos, began as a series of drawn texts hinting at a romance built around missing sentences and missing paragraphs. The artist then reproduced these texts as offset prints to be dissiminated, over the last two years, in public spaces in Montreal. Through human action the posters are altered ; with time and weathering they dry up and crumble. Passers-by can imagine a narrative thread, a character mourning a loved one or falling in love.

.

Offering a counterpoint to graffiti, Chronopoulos explores the impermanent character of wheatpasted posters in the outdoor environment, and considers possible interventions in this open space of dialogue and engagement – scrawling and ripping. In time, interventions by the artist and passers-by will both fade away, leaving no trace of their existence. The exhbition Love Lost bears witness through a series of photographs documenting the transitory presence of the posters in public space. A new series of interventions will take place downton, around Arprim, this coming spring.

.

The multidisciplanry practice of Maria Chronopoulos manifests itself as drawings, photographs, videos, installations, sculptures and prints. Her work exemplifies ideas such as loss, mortality, love, desire and meloancholy. She showed notably at La Centrale, Caravansérail and Presse-Papier. She completed artist residencies at Centre Sagamie and Atelier Circulaire as well as internationnaly (Ireland, Finland, Belgium). She holds an MFA (Studio Arts) diploma from Concordia University.

.

The artist would like to thank SAGAMIE and the Conseil des arts et des lettres du Québec.

.

.

.

m
Arprim
372, rue Sainte-Catherine O, # 426
Montréal (Québec)
Canada H3B 1A2
(514) 525-2621
mmm

Arprim a pour mission de diffuser les pratiques actuelles liées aux arts imprimés. Il aborde l’imprimé comme un média ouvert, mobile, social et accessible. Il se définit comme un espace d’essai et d’expérience propice au développement d’une vision pluraliste de l’art imprimé.

.

.

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.