Daiane Soares – Io donna / Musée de l’érotisme à Paris

m

 Photo : Musée de l’érotisme à Paris

 m

m

Daiane Soares

m

Io donna

m

m

Jusqu’en

Mai 2014

m

m

m

Daiane Soares, mannequin et artiste brésilienne, a choisi la photographie comme langage pour exprimer à la fois l’ union et le contraste: vérité et mensonge, peur et courage, plaisir et obligation, force et fragilité… dépassant alors les seuls canons de la beauté immortalisés par des sujets non conventionnels comme ses expositions « la Carne » ou « moi et mes amies ». La fusion de la maîtrise et de sa sensibilité s’ est exprimée par un travail spécifique sur l’ « être femme ».

 

Daiane Soares est née au Brésil en 1979. A l’âge de 18 ans, elle est partie pour Milan, en Italie, pour y exercer le métier de mannequin. A travers l’univers de la mode, elle a pu découvrir l’art de la photographie en étant à la fois devant et derrière l’objectif. Daiane a ensuite décidé de suivre des études artistiques dans la prestigieuse Université de Bologne en Italie. Ces six années lui ont permis de s’ouvrir plus largement au monde de l’art, en passant par l’étude de l’histoire et des techniques des grands maîtres italiens de la Renaissance : De Vinci, Botticelli, Michel-Ange…

 

D’un côté, ses années de travail dans la mode lui ont donné une idée précise de la perfection esthétique, de la rigueur qu’elle nécessite, mais lui ont aussi révélé la sévérité voire la cruauté du regard de l’Autre. Parallèlement, ses études supérieures l’ont aidée à développer sa maîtrise et sa sensibilité. Dès lors, on peut déjà voir s’exprimer deux caractères opposés qui se confondent en un tout: cette fusion a poussé l’artiste à manifester la subtilité des sentiments spécifiques à l’être XX.

 

Depuis son enfance, Daiane Soares est fascinée par “la femme” ; cet équilibre fragile entre la beauté et la douleur qui la caractérise. Elle a choisi la photographie comme langage pour exprimer à la fois l’union et le contraste : vérité et mensonge, peur et courage, plaisir et obligation, force et fragilité… La photographe a aussi posé pour ses propres projets. Ainsi, sur plusieurs photographies, l’artiste et le modèle sont la même personne ; la photographe n’étant alors que l’opératrice de la création.

m

m

mm

m
Musée de l’érotisme à Paris
72 boulevard de Clichy 75018 PARIS
Métro : Blanche ou Pigalle
Téléphone : 01.42.58.28.73
m
m
m
m
m
m
m

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.