GUIDO MOLINARI – Œuvres de 1955 à 1959 / Galerie Valentin

m
m
m
m
GUIDO MOLINARI
m
m
 
Œuvres de 1955 à 1959
m
m
m
m
Du 21 septembre au 5 octobre 2013
n
m
m
En collaboration
avec la Fondation Guido Molinari
m
m
m
 Vernissage
samedi
21.09.13
14h à 17h
m
m
m
m

 

À propos de l’exposition:

 

La Galerie Valentin a le plaisir de présenter, dans le cadre de ses expositions rétrospectives annuelles d’automne, et avec l’étroite collaboration de la Fondation Guido Molinari, une vingtaine d’œuvres choisies peintes par Molinari entre 1955 et 1959. Qu’elles soient sur papier ou sur toile, noir et blanc ou en couleur, ces œuvres témoignent de l’énergie visuelle qui existe entre les formes et les couleurs. Ces espaces bidimensionnels qu’on a la chance de revisiter dans cette exposition nous rappellent que l’artiste emmenait la peinture dans de nouvelles directions dans la deuxième moitié des années 50.* Nous retiendrons ici les propos de Ghislain Clermont extraits de l’article Guido Molinari (1933-2004) Entre le geste et la parole, Vie des Arts, vol. 49, 2004: «Les années 1955-1956 sont marquées par la série ascétique des tableaux noirs et blancs. Molinari, dégagé de tout automatisme, devient Molinari l’intellectuel, le géomètre, le puriste. Il l’a, sa nouvelle structure de l’espace: les formes et le fond sont réversibles, le champ pictural est bidimensionnel…[En 1958] il s’enthousiasme pour le hard edge et revient à la couleur… Les formes et les couleurs font un, elles font la structure de l’œuvre peinte, elles font un être nouveau- le tableau- né d’une expérience particulière d’un artiste particulier à un moment particulier».  

 

À propos de l’artiste:

 

Guido Molinari est né en 1933 à Montréal où il ne suit que quelques cours à l’École des beaux-arts et à l’École du Musée des beaux-arts, entre 1948 et 1951. En 1953, il présente sa première exposition particulière à L’Échourie et, trois ans plus tard, il expose aux Etats-Unis pour la première fois. Très tôt, cet autodidacte est considéré comme le maître de la peinture abstraite au Canada. En 1965, il est présent à The Responsive Eye, la grande exposition du Museum of Modern Art de New York, avant de représenter le Canada à la 34e Biennale de Venise, en 1968, où il remporte le prix important de la David E. Bright Foundation. En 1976, la Galerie nationale du Canada lui organise une solide rétrospective et profite de l’occasion pour publier un volume de ses «écrits sur l’art». En 1980, il est le plus jeune lauréat du prix Paul-Émile-Borduas. En 1995, le Musée d’art contemporain de Montréal lui consacre une ultime rétrospective. Guido Molinari est décédé à Montréal en février 2004.

m

m

m

m

m

m
m
Galerie Valentin
1490 SHERBROOKE OUEST SUITE 200
MONTRÉAL, QUÉBEC
CANADA
H3G 1L3
TÉL.: (514) 939-0500
 m
 m
m
 Du Mardi au Vendredi de 10h à 17h30
Samedi de 10h à 17h
Entrée libre.
m
m
m
m
m

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.