L’ONF produira le prochain film de Jean-Claude Labrecque

 
 
Photo : Yvan Turcotte
 
 
 
 

 

Jean-Claude Labrecque

 

Le cinéaste et son équipe seront en tournage

dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

 

 

 

Du 24 juillet au 4 août

 

 

 

L’Office national du film du Canada (ONF) annonce qu’elle produira le prochain film de Jean-Claude Labrecque, un essai documentaire revisitant l’esprit et l’œuvre du film Maria Chapdelaine réalisé en 1934 par Julien Duvivier et adapté du roman de Louis Hémon. Retournant sur les lieux du tournage à Péribonka, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, le cinéaste et son équipe seront sur place du 24 juillet au 4 août.

 

Le film sera produit à l’ONF par Colette Loumède, productrice exécutive au Studio du Québec. Michel Giroux (La mémoire des anges, Trente tableaux) sera au montage, Steve Asselin (Mémoire affective, 1981) assurera la direction photo et Catherine Chagnon (Danse Macabre, Hope) sera à la direction de production. Le montage devrait commencer à la fin de l’automne 2013 et le film devrait être terminé à l’automne 2014.

 

 

Né à Québec en 1938, Jean-Claude Labrecque découvre la photographie et le cinéma à l’âge de 10 ans. Son destin est alors tracé : il sera scénariste et réalisateur de cinéma pour témoigner de la culture, de la société, du quotidien et de l’histoire du Québec.

 

Entré à l’Office national du film au tournant des années 1960, il amorce un apprentissage qui lui permet de maîtriser la caméra d’une manière exceptionnellement sensible. Disposé à soutenir l’œuvre de cinéastes expérimentés, il épaule Michel Brault ou prête son regard de directeur photo à Claude Jutra, Pierre Perrault, Gilles Carle, Gilles Groulx, Don Owen, Anne Claire Poirier. Avec 60 cycles (1965), son premier documentaire, il entre de plain-pied dans le cercle encore restreint des jeunes cinéastes qui donnent vie au cinéma québécois. Après ce film, il fera fréquemment alterner ses projets personnels ― une quarantaine de documentaires et films de fiction ― et ceux de cinéastes dont les œuvres réclament une profondeur et une lumière particulières. Sa filmographie compte, entre autres, La visite du général de Gaulle au Québec (1967), La nuit de la poésie 27 mars 1970 (1970), La nuit de la poésie 28 mars 1980 (1980), La nuit de la poésie 15 mars 1991 (1991) ainsi que le documentaire À hauteur d’homme (2003). En 1992, il reçoit le prix Albert-Tessier et en 2008 le prix Jutra-Hommage. À l’ONF, plusieurs films portent la signature de Jean-Claude Labrecque. On peut d’ailleurs visionner des œuvres qu’il a réalisées ou auxquelles il a collaboré sur le site ONF.ca.

 

 

 

 

 
 
L’ONF en bref
 
 
 

L’Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d’auteur. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 4 prix Écrans canadiens, 7 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie. Le contenu primé de l’ONF peut être visionné dans ONF.ca, de même que sur les ordiphones, les tablettes et la télévision connectée au moyen de ses applications.

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.